Rassemblement de Mantes, ça déborde place Saint-Maclou !

Rassemblement de Mantes, ça déborde place Saint-Maclou !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rassemblement de Mantes, ça déborde place Saint-Maclou !

À la une sur News d'Anciennes

Ça y est, les beaux dimanches de rassemblement recommencent. Cette fois, je vous emmène visiter celui de Mantes-la-Jolie organisé par l’Amicale des Vieux Volants d’Île-de-France (AVVIF). C’était une première pour moi, et j’avoue que je n’ai pas été déçu avec la soixantaine de voitures présentes, dont de belles pépites !

L’AVVIF aime les anciennes !

Après Versailles la semaine dernière, c’est à relire ici, j’ai cette fois passé la Seine pour faire celui de l’AVVIF. Le rasso bimensuel se présente en plein centre-ville sur la place Saint-Maclou, au pied de la tour éponyme datant du XIème siècle. Un joli lieu pour que les anciennes mécaniques se rencontrent.

Mantes-La-Jolie on connait bien, car on est à quelques lieues de l’ile l’Aumône. C’est ici qu’a lieu le Festival Américain ou le salon des Véhicules d’Époques. Cette fois, c’est pour le rassemblement de l’AVVIF que nous sommes présents. Ce rasso est ouvert à tous et donc nul besoin d’être membre de l’asso. L’éventail est vaste et les youngtimers sont également acceptés.

Le président de l’AVVIF, Claude Laverdure, m’explique que le rasso est volontairement organisé tous les deux mois. Ceci pour conserver son caractère convivial. Car convivialité et amitié sont les deux mots-clés de sa démarche. À cette image, sa femme Ginette nous avait dressé un petit buffet campagnard, à base de pâté maison et autres boissons vigneronnes. C’est d’autant plus important en ces temps plutôt compliqués. Le décor étant planté et, avec le ventre plein, j’attrape l’appareil : les premières autos arrivent !

Ça chauffe à Mantes !

Le moins que l’on puisse dire c’est que ce rasso nous offrait un vaste panel de voitures. Des plus anciennes comme une ancêtre Lion Peugeot. Une auto datant de 1907, remarquablement restaurée.

Dans les plus récentes, on retrouvait une Clio 16s toujours aussi sexy, une étonnante Maserati Biturbo ou une Porsche 924, elle aussi en turbo. Toujours en Allemande une sympathique BMW 316 complétait le tableau. La cerise du rasso était le missile Citroën CX25 GTI, juste sublime.

Les populaires étaient également de sortie avec un joli couple de Renault 4cv dont une à six moustaches. Une 204 Peugeot bien propre était venue accompagnée d’un duo Citroën composé d’une Traction 6 cylindres et d’une DS ou plusieurs 2CV. Une Panhard PL17 avait passé une belle robe bicolore bleue et blanche. La Dauphine Gordini a fait forte impression également.

Avec ce beau soleil, les cabriolets avaient baissé leur capote, avec un groupe d’Anglaises comme des Triumph ou une remarquable Austin Healey 3000. La Morris Minor était en version découvrable. Leur compatriote, un peu plus frileuse, de chez Sunbean Alpine ne s’était pas découverte. Au contraire des Mercedes 500SL ou la très belle 190SL. Le cabriolet Peugeot 404, également en rouge, ne déméritait pas avec sa ligne sortie de Pininfarina.

Les best of show de Mantes !

C’est vrai que ce rasso de l’AVVIF nous offrait quelques belles voitures, dont certaines assez rares. L’honneur de débuter ira vers ce très beau spider Fiat 850 Sport. Avec son design signé Bertone, ça donne un petit cabriolet super sexy, perso, j’adore !

C’est en voisine, car l’Eure-et-Loir n’est pas si loin, que pointait la légendaire calandre d’une Facel Vega HK500. C’est toujours un régal de revoir ces autos de légende. Surtout que cet exemplaire est dans un état concours !

La surprise sera sur une auto à la carrosserie complètement atypique. Sur une base de châssis de Citroën DS, un carrossier du nom de Foïs, assemblera environ 8 voitures complètement folles. À l’avant on retrouve une inspiration de Jaguar XK 140 et Delage pour l’arrière. Au début cette auto était destinée à sa femme, d’où le prénom d’Éléonore. Après une petite série fut sortie et aujourd’hui, seuls deux exemplaires existent toujours. Les différentes parties sont en fibre, et en dessous c’est une DS complète. Alors qu’on aime on pas, ce n’est pas l’auto que l’on voit tous les jours !

À tout seigneur, tout honneur, je terminerai par la somptueuse Bugatti Type 40 ! C’est le président Claude Laverdure qui me fait l’article de cette auto magnifique. La Bugatti date de 1929 ou 30, c’est une ex de la collection de l’acteur Jacques Dufilho. Ce Type 40 est le même genre de Bugatti qui courrait aux 24h du Mans dans le début des années 30. Quelle belle et agréable surprise de l’admirer ce dimanche matin. D’autant plus qu’avec sa robe bleu français, l’auto est parfaitement restaurée.

Le rasso de l’AVVIF, on en redemande !

Ce rassemblement existe depuis la fin des années 80, un des plus anciens de la région donc. On a vraiment passé un très bon moment place Saint Maclou. Ce sont des rendez-vous comme on aime, avec une bonne ambiance, où l’accueil est familial et surtout avec des voitures très chouettes !

L’organisation est plus que bien rodé et sans fausse note, la fréquentation est à la hauteur du lieu, à tel point que certains on dû se garer sur des places à proximité. C’est le signe que c’est bien, non ? On notera aussi la présence de quelques motos de collection.

Merci à Claude et Ginette pour leur accueil et leur gentillesse !