Rassemblement de l’AVAVA, divine surprise !

Rassemblement de l'AVAVA, divine surprise !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rassemblement de l'AVAVA, divine surprise !
bertrand
rédacteur et photographe à news d'anciennes. Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

À la une sur News d'Anciennes

Enchères Mécaniques : Maxime Lepissier nous présente la nouvelle émission auto de RMC Découverte

Si votre téléviseur ne diffuse que des émissions autos, vous êtes forcément, une bonne partie de la journée, calés sur RMC Découverte. Et vous...

Rosengart Supertraction, premières oubliées

Vous avez peut-être déjà croisé ces magnifiques autos françaises au style américaine et affirmé. Mais les Rosengart Supertraction ne sont pas que ces magnifiques...

Nos Anciennes Abandonnées : les françaises sous le soleil

Ce mois-ci on suit les traces de Philippe. Ce lecteur a découvert ce cimetière de voitures françaises. C'est un endroit plutôt caché, pas visible...

Jidé et Scora, les petites sportives de Jacques Durand

C'est le genre d'auto qu'on croise peu... et dont on se souvient. Dès qu'on l'aperçoit, on sait pourquoi elle est conçue : le sport....

C’est avec une petite fraicheur, mais sous un magnifique soleil que l’AVAVA nous a fait une belle surprise en organisant son rasso mensuel de Versailles, après presque trois mois de disette et alors que les restrictions ne sont pas encore levées.

L’AVAVA a quand même eu la possibilité d’installer son rendez-vous. Et on ne va pas se mentir, ça fait un bien fou de revoir de belles autos, de sentir l’huile chaude et d’entendre ronronner les moteurs ! C’était une belle matinée, avec un feu d’artifice de voitures, plus belles les unes que les autres !

L’AVAVA fait fort !

Divine surprise donc, quand ce dimanche matin je découvre, grâce à un mail de mon ami Gérard que l’AVAVA tient bien son rassemblement. D’abord interloqué, je me rends sur leur site pour y lire la confirmation du rendez-vous. Alors, certes les règles ne sont pas encore abolies, mais l’asso nous prévient du protocole mis en place ce dimanche.

Les participants devront remplir un document qui mentionne leurs noms, adresse, n° d’immatriculation, etc. Bien sûr, ils doivent être dans la limite des 10 km. On ajoute le port du masque obligatoire et tout se passera bien. Et cela a été le cas. Au final, des contraintes bien petites, tant le bonheur de se retrouver était grand.

Ce rasso, on le connait bien. nous l’avons visité à de nombreuses reprises, notamment en janvier 2020 ici et en septembre 2021 pour la réunion annuelle et c’est à relire .

C’est toujours un régal d’y retourner tant sur le plan de la diversité que celui de la qualité. Et on peut dire qu’au vu des voitures, ce dimanche n’a encore pas dérogé à la règle. Si le haut de gamme était présent, les populaires étaient également venus, sans oublier quelques avant-guerres qui elles aussi avaient fait le déplacement. Le parvis de la Cathédrale Saint Louis s’est paré de belles mécaniques le temps d’une matinée.

Rasso AVAVA à Versailles, du beau et du très beau !

On le sait ce rasso est un creuset pour les belles autos haut de gamme. Ce dimanche elles nous ont régalé les yeux. Et pour une reprise, c’était juste sublime ! On attaque fort avec une ISO Rivolta, une voiture peu connue, mais avec un V8 qui ronronne comme un petit chat. Les Anglais avaient débarqué avec en tête deux belles Rolls, en guise de chaperon on retrouvait une Aston DB4 qui brillait de mille feux. Brexit ou pas, les British étaient de sorties avec quelques Jaguar Type-E ou MkII et MkX.

Les Allemandes répliquaient en envoyant quelques Mercedes. Les USA étaient un peu plus timides en ce frais dimanche, mais la Buick Special de 57, valait le détour, rien que pour sa calandre.

Et la France allez-vous me dire ? Elle était bien là, et on dégainait de beaux modèles avec une Rosengart SuperTraction, une des avant-guerres présentes. Citroën sortait une SM et Delahaye une 134N, une berline datant de 1945. J’ai gardé le meilleur pour la fin avec une voisine de Poissy, la bien nommée Simca Versailles et son V8 roucoulant !

Les beaux dimanches de sport à l’AVAVA !

On l’a dit plein de fois, le sport c’est la santé. Et puis le dimanche, on fait du sport. Les anciennes avaient donc sorti le survet’ !

Et dans ce rayon, l’AVAVA avait bien garni ses présentoirs. Pour le hors-piste on pouvait compter sur une magnifique Toyota LandCruiser, dans un état concours. Comme souvent on retrouvait une ribambelle de Porsche, ce qui nous ravit. Mais cette fois, les Teutonnes avaient fort à faire devant l’aréopage d’Anglaises composé de MG, TVR, Lotus et autres Triumph. Pour cette dernière on notera une superbe réplique d’une TR3 Le Mans 59.

Un beau trio de Corvette avait sorti ses V8 contents de s’exprimer, un peu comme celui de la Camaro SS. Au niveau hexagonal on a eu le droit à une belle parade de petites énervés du virage. Les Normandes de chez Alpine étaient bien représentées par plusieurs A110, soutenues par une rare Jidé ravie de sortir sa belle robe bleue.

La robe dorée de la Murena était très sympa, un peu comme celle de la Martra 530 jaune bouton-d’or. Avec un couple d’Amilcar, les mamies sportives d’avant-guerre étaient en très grandes formes. Je rajoute une youngtimers en la personne d’une Renault Super 5 GT turbo ou des Peugeot 205 GTI.

Mon top des sportives et de cette journée sera décerné à la Dino 246 GTS, une voiture dont je suis totalement amoureux. L’exemplaire de dimanche était magnifique !

Versailles fête les populaires !

Les petites populaires n’avaient pas boudé la réunion dominicale. Pour notre plus grand plaisir et venant du quai de javel on retrouvait une Citroën Traction, une 11cv d’avant-guerre, des 2CV et plusieurs DS.

Du côté de l’ile Seguin, c’était la 4CV et l’éternelle 4L qui étaient venues. Une splendide Ondine pointait sa robe argentique. Simca exhibait une 1100 dans un bel état. On notera une camionnette Citroën AC4 du plus bel effet avec sa moto sur le dos!

Niveaux petites populaires, les Austin Mini étaient arrivés en force. Un modèle bien sympa était la GT Clubman. Leur cousine de luxe était représentée par une rare Woseley MKIII. Une petite Fiat 500 nous faisait coucou. Dans la famille cabriolet super sympa je voudrais la Panhard Junior que j’adore.

L’AVAVA de Versailles à deux doigts du bonheur !

On a vraiment apprécié cette réunion surprise remplie de magnifique voiture. Ça nous a fait un bien fou de revoir de la mécanique, et même avec le masque, de pouvoir échanger entre bagnolards. J’espère que cette mise en bouche sera le début d’une longue série. Que l’on va pouvoir reprendre un semblant de vie normale. En tout cas, une matinée très réussis grâce à l’AVAVA, merci à eux !

Merci également à mon pote Gérard, un dessinateur au gros talent, on retrouve son site juste ici.