L’AVAVA et ses anciennes investissent la cité Royale !

L’AVAVA et ses anciennes investissent la cité Royale !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
L’AVAVA et ses anciennes investissent la cité Royale !
bertrand
rédacteur et photographe à news d'anciennes. Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

À la une sur News d'Anciennes

Rosengart Supertraction, premières oubliées

Vous avez peut-être déjà croisé ces magnifiques autos françaises au style américaine et affirmé. Mais les Rosengart Supertraction ne sont pas que ces magnifiques...

Jidé et Scora, les petites sportives de Jacques Durand

C'est le genre d'auto qu'on croise peu... et dont on se souvient. Dès qu'on l'aperçoit, on sait pourquoi elle est conçue : le sport....

Enchères Mécaniques : Maxime Lepissier nous présente la nouvelle émission auto de RMC Découverte

Si votre téléviseur ne diffuse que des émissions autos, vous êtes forcément, une bonne partie de la journée, calés sur RMC Découverte. Et vous...

Nos Anciennes Abandonnées : les françaises sous le soleil

Ce mois-ci on suit les traces de Philippe. Ce lecteur a découvert ce cimetière de voitures françaises. C'est un endroit plutôt caché, pas visible...

Pour son rasso annuel, l’AVAVA s’était délocalisé de devant la cathédrale pour la place de la mairie, mais toujours à Versailles. Un dimanche plein de belles autos et avec un programme assez chargé.

Cette fois, les règles avaient quelque peu changé, l’entrée n’était pas libre, mais uniquement sur inscription, la place étant très limitée. Du coup, dans les 80 autos présentes on retrouvait quelques pépites comme souvent chez l’AVAVA, on voit ça en détail !

L’AVAVA réservoir de stars !

L’AVAVA on connait bien, car depuis cinq ans on va les visiter très souvent. Normal, car déjà ils sont à côté de chez moi et en plus les autos sont toujours sublimes. La dernière fois était en ce début d’année et l’article est à voir ici. Paul avait assisté a celui de reprise et c’est juste là.

Pour ce dimanche et leur rassemblement annuel, l’AVAVA a donc changé d’emplacement pour celui de devant la marie de Versailles. Cette fois c’est un peu différent, car seules les 80 voitures qui se sont inscrites pourront accéder à cette place. C’est un peu dommage, car beaucoup de visiteurs n’avaient pas compris et se sont vu refuser l’accès. En tout cas le public, lui est venu nombreux et rapidement la place était bondée. Les belles calandres ont remporté un sacré succès.

L’AVAVA nous sort des trésors !

Il faut bien le reconnaitre, à chacune de leurs réunions on rencontre des voitures superbes, rares et surtout en quantité. De plus les organisateurs avaient eu la bonne idée de les classer par marques, ainsi on pouvait rencontrer deux BMW 1600 GT, une quantité incroyable de Rolls dont une Silver Cloud 3 ou une Corniche rouge décapotable. Cela dit, le « coin » des Jaguar n’avait rien à leur envier. À cet endroit, un sacré parterre de constituer de plusieurs Type E, d’une XK150 ou d’une MK2, sacré inventaire !

Les Anglaises étaient décidément venues en nombre ce matin, car plusieurs Austin-Healey, Triumph et MG avaient fait le déplacement. Les Aston Martin, n’avaient pas boudé et une DB 6 et DBS pointaient leurs capots ce matin-là !

L’AVAVA nous fait baver !

Quoi, c’est encore possible après les Anglaises ? Et bien oui, car arrivent quelques Italiennes avec à leurs têtes une Ferrari 308, comme je l’aime celle-là ! La Lancia Flavia 1.8 n’était pas mal non plus. Tout comme l’Autobianchi A112. Le petit cabriolet Alfa Giulietta était bien tentant pour une balade romantique. Et que dire des deux ou trois Mercedes 190 SL et 180SL, de pures beautés !

L’AVAVA et son plateau de choix !

Les Françaises s’étaient également levées de bonne heure et avaient mis le cap sur la cité royale, avec une Citroën SM suivie par une Rosengart Super Traction, elle-même précédée par une avant-guerre Delage en caisse carrée et malle Vuitton, si ce n’est pas la classe ça ! Les Citroën Traction, DS et Renault 4CV représentaient les populaires du dimanche !

Le reste du plateau était du même acabit, à savoir du bon et du très bon, avec quelques belles Mustang, humm la belle fast-back ou le 350GT rouge ! On reste aux US avec une Corvette C3 et ses deux copines, la Chevrolet BelAir et la Buick Century de 58. Tout ça sous le regard d’un panel de Porsche qui n’en croyait pas leurs gros yeux. C’est vrai que tant de beauté réunie au même endroit, ça peut piquer les mirettes !

L’AVAVA passe haut la main

Un peu plus tard dans la matinée, une grosse partie des voitures partent en balade vers le parc de Saint-Cloud. À leur retour et après le pique-nique, c’est un concours de beauté qui les attend.

Je n’aimerais pas être dans le jury qui va devoir trancher, ça va être coton. En tout cas, le rendez-vous a encore été un véritable succès, avec des voitures de folie et surtout du monde pour les admirer !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
L’AVAVA et ses anciennes investissent la cité Royale !

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Roadbook d’Anciennes Episode 32 : Le Viapac, la route de l’art, un itinéraire contemporain

Alexandre Pierquet est l’auteur de plusieurs guides qui permettent aux collectionneurs de voitures anciennes de vivre de beaux voyages en voiture ancienne. Dans Roadbook...

Nos Anciennes Abandonnées : les françaises sous le soleil

Ce mois-ci on suit les traces de Philippe. Ce lecteur a découvert ce cimetière de voitures françaises. C'est un endroit plutôt caché, pas visible...

Jidé et Scora, les petites sportives de Jacques Durand

C'est le genre d'auto qu'on croise peu... et dont on se souvient. Dès qu'on l'aperçoit, on sait pourquoi elle est conçue : le sport....

On a testé : la Vaillante Académie

Ce Mercredi c'était retour à l'école. Après avoir tâté du stage pilotage de monoplace avec la Classic Racing School, cette fois le but était...