Traversée de Paris Estivale 2020, inhabituelle mais bienvenue

Traversée de Paris Estivale 2020, inhabituelle mais bienvenue
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Traversée de Paris Estivale 2020, inhabituelle mais bienvenue

À la une sur News d'Anciennes

À la veille du départ du Tour Auto 2020 (ce sera à suivre par ici) il y avait déjà plein de belles autos dans la capitale. Celles qui rentraient au Grand Palais, mais aussi celles qui se sont rassemblées aux aurores sur l’esplanade du Château de Vincennes pour la Traversée de Paris Estivale 2020. On y était et on vous y emmène.

Esplanade New Look et départ traditionnel

Bertrand avait déjà découvert la nouvelle configuration de l’esplanade du Château de Vincennes il y a quelques semaines. Et ce matin il est vrai qu’on se retrouvait sur un nouveau genre de départ de la Traversée de Paris Estivale 2020. Pas de voitures garées dans tous les sens. Les participants inscrits pouvaient entrer sur l’esplanade. Les autres ? Ils ont fait comme ils ont pu mais les anciennes venues “en plus” n’étaient pas bien nombreuses au départ ce dimanche matin.

Une fois les inscriptions faites et le café avalé on a rejoint nos autos. Vincent partira avec des normands du Club Rétro Automobile Brayon en Simca Chambord de 1961 tandis que c’est Paul et sa Ford A Roadster de 1931, qu’on a déjà croisé lors de “Sortons nos avant-guerre” qui m’emmènera.

8h30 le départ est donné et c’est parti. Comme chaque édition ça bouchonne une fois un peu au moment de rentrer dans la capitale. Cela permet de discuter avec les propriétaires des autos d’à côté… et à l’arrêt d’après cela permet de recapoter la Ford. Car même si on a croisé les doigts, la météo n’est pas au beau fixe. La grisaille alterne donc… avec la pluie. Direction ensuite la rive gauche qu’on rattrape face à Bercy et qu’on ne lâchera pas de sitôt.

Un premier stop du côté de Saint-Michel permet à mon conducteur de prendre un café et à moi de prendre des photos. Les anciennes sont bien intégrées dans la circulation et la Traversée de Paris Estivale 2020 nous montre l’habituel mélange des SUV, taxis et VTC parisiens et des anciennes en tout genre dans les rues de la Capitale.

On repart ensuite pour essayer d’avancer tant bien que mal dans la circulation parisienne sans rester trop longtemps à l’arrêt. Au final on ne devance pas les courageux venus en vélos anciens (ou les tracteurs) de beaucoup.

Des arrêts originaux pour la Traversée de Paris Estivale 2020

Une traversée de Paris “normale” qu’elle soit estivale ou hivernale ça rime souvent avec un arrêt à la Concorde et un aux Invalides. Alors qu’on arrive près de l’assemblée nationale, un coup d’œil de l’autre côté de la seine nous dit que le premier arrêt n’a attiré… personne ou presque. Un peu plus loin un passage du côté des Invalides nous montre… la même chose. Certes ces arrêts ne sont que rarement (surtout ces dernières années) au programme de l’événement, mais ils finissent toujours par s’organiser.

Cette année rien de massif. Alors on continue sur la rive gauche, la circulation s’est fluidifiée mais la météo n’a pas changée.

Droite toute et nous voilà à traverser la seine avec la Tour Eiffel dans notre dos.

En bas du Trocadéro quelques autos sont arrêtées. Allez on y va aussi. Peu à peu, sous la pluie, puis avec timides rayons de soleil, puis de nouveau sous la pluie les autos arrivent. Ça discute, ça observe, ça parle de son club, ça cherche la panne d’une Juvaquatre, ça boit un café… et ça repart !

Direction la place de l’Etoile, l’avenue Foch et le Bois de Boulogne. Ensuite on longe la rive droite de la seine avant d’entamer la montée vers l’observatoire de Meudon.

Une belle après-midi à l’Observatoire de Meudon

Il est rare d’arriver tôt sur l’esplanade de l’observatoire de Meudon. La plupart des participants de la Traversée de Paris Estivale 2020 y sont avant 12h30 ! Du coup, ça laisse du temps pour observer les autos, alors que ce n’est pas forcément possible pendant qu’elles sillonnent la capitale.

Les participants se regroupent. Peu sont venus faire cette Traversée de Paris Estivale 2020 seul. Alors les groupes et clubs posent leur nappe sur le sol, quelque fois leurs tonnelles, et on sort les saucissons, le pain… et le rosé ! Attention cependant les averses sont moins fréquentes… mais on est jamais totalement à l’abri.

Au centre du dispositif de Vincennes en Anciennes, l’organisateur, on retrouve une buvette, prise d’assaut assez tôt, et quelques stands de partenaires qui se font connaître au milieu d’un parterre de belles autos. Et puis on va aussi découvrir les véhicules militaires de l’UNIVEM.

On a l’après-midi pour voir les autos et découvrir quelques pépites comme une Jaguar Type C Replica, une Morris B, un fourgon Fiat, une Rosengart Supertraction habituée des lieux ou encore des Corvette C1 et la GS de François Allain et Stéphane Ruaud, prête à gagner le grand palais avec ses peintures de guerre.

La Traversée de Paris Estivale 2020, même fin-août, c’est top !

Pour conclure que dire ? Oui, la Traversée de Paris Estivale 2020 a été très particulière. Avec 550 autos au départ, plus 100 ou 200 resquilleurs, ça fait un petit cortège par rapport à d’habitude.

Mais n’oublions pas que les anciennes ressortent de partout ! Ce week-end quelques autres événements (dont les Classic Days qu’on vous fera bientôt revivre) avaient aussi attiré des amateurs d’autos anciennes.

Et puis au final, quelle que soit la date, le parcours ou le nombre de participants, l’important c’est quand même d’avoir pu faire cette Traversée de Paris Estivale 2020. D’avoir pu montrer nos anciennes dans la capitale et d’avoir pu rouler avec les copains !

On se quitte avec quelques photos supplémentaires. Et on se donne rendez-vous en Janvier !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Traversée de Paris Estivale 2020, inhabituelle mais bienvenue

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles