Renault Juvaquatre, passeuse de témoin

Renault Juvaquatre, passeuse de témoin
Renault Juvaquatre, passeuse de témoin
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Dans les Coulisses de l’Emission Direct Auto en Bretagne

Tout juste avant le reconfinement, j’ai eu la chance d’assister au tournage de l’émission de télévision Direct Auto. Je vous emmène découvrir l'envers du...

Citroën Type H et Citroën TUB, deux noms… mais deux véhicules !

Pour beaucoup le nez de cochon de chez Citroën, avec ses "tôles ondulées" sur les flancs et sa couleur grise emblématique, c'est le TUB....

Ferrari & Porsche, deux marques légendaires, pas pour les mêmes raisons

Qu'on soit sensible, ou non, à leurs charmes et à leurs autos, on ne peut pas le nier. Ferrari et Porsche sont deux marques...

[La Clé de 13] Zoom sur les roues élastiques !

Dans ce nouvel article technique, on va revenir sur une technologie qui n'a pas fait long feu. Apparues peu de temps après les automobiles,...

La Renault Juvaquatre est une auto qui rebat quelques préjugés. Déjà celui qui voudrait que le losange ne produisait que des autos haut de gamme avant-guerre. Et puis celui qui voudrait que la 4CV ait été seule dans la gamme de l’après-guerre. On revient donc sur l’histoire de cette auto attachante et pas si courante.

Contexte propice, innovation et peut-être une copie, la genèse de la Renault Juvaquatre

Au milieu des années 30, la gamme Renault comprend surtout des autos haut de gamme. On produit encore des autos à 6 et même 8 cylindres en ligne et le “bas de gamme” est alors la Celtaquatre qui est une 8CV ! Pourtant Louis Renault traîne la patte et ne veut pas entendre parler d’une descente en gamme. Le secteur des 6CV est alors très prisé mais cela n’attire pas le patron.

Pourtant dans les bureaux d’étude on se lance dans l’étude d’une auto du segment et on voit les choses en grand. Pas question de rester traditionnel quand la concurrence se modernise. La Traction est déjà sortie et sa version 7CV enfin fiabilisée se vend bien.

Alors on innove. D’abord côté technique avec la première carrosserie monocoque de la marque, entièrement en acier (et avec une licence payée au créateur du genre, l’américain Budd). Ensuite on la dote de suspensions à lames et amortisseurs verticaux à l’avant mais les roues sont indépendantes.
Côté moteur c’est un nouveau 4 cylindres qui est étudié. Le 488 est à soupapes latérales et cube 1003 cm³ en sortant 23ch.

Côté carrosserie, les premières études font ressembler l’auto à une Celtaquatre réduite. On envisage de partir sur une version de base coupé deux places et un coach 4 places.

Sa forme finale sera un coach, à deux portes et quatre glaces. Louis Renault serait tombé sous le charme de l’Opel Olympia en 1935 et notamment de l’intégration des phares. Ces formes sont donc reprises sur la future Renault. Pour ce qui est des portes, on note qu’elles s’ouvrent vers l’avant et donnent également accès à la deuxième rangée de siège.

Au début de l’année 1937 la Renault Juvaquatre est prête. On avait d’abord prévu de l’appeler Junior, mais Juvaquatre (Jeune en latin et le nombre de cylindres) colle bien mieux aux autres noms des autos de la marque.

La direction a donné son aval, le losange va descendre en gamme !

Des tests peu concluants

Une trentaine d’auto de pré-série sont fabriquées à la fin du printemps. Confiées à des agents Renault, elles doivent servir de tests. Et c’est un peu la douche froide.

Les pare-chocs sont jugés trop petits, le pont est bruyant, des pièces se touchent dans le compartiment moteur, le confort est médiocre et le freinage pire encore. On bûche alors pour modifier ces aspects !

La Juvaquatre
et ses versions de
l’avant-guerre

Renault Juvaquatre Coach

La Juvaquatre
après-guerre
et la Dauphinoise

Renault Juvaquatre, passeuse de témoin

Cliquez sur les images pour naviguer

Page 1 de 3

Renault Juvaquatre, passeuse de témoin

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

La Peugeot 404, populaire classique ET innovante !

La Peugeot 404 est restée 19 ans au catalogue de la marque au lion. Belle performance ! Et cette auto qu'on pourrait croire classique...

[La Clé de 13] Zoom sur les roues élastiques !

Dans ce nouvel article technique, on va revenir sur une technologie qui n'a pas fait long feu. Apparues peu de temps après les automobiles,...

Ferrari & Porsche, deux marques légendaires, pas pour les mêmes raisons

Qu'on soit sensible, ou non, à leurs charmes et à leurs autos, on ne peut pas le nier. Ferrari et Porsche sont deux marques...

Dans les Coulisses de l’Emission Direct Auto en Bretagne

Tout juste avant le reconfinement, j’ai eu la chance d’assister au tournage de l’émission de télévision Direct Auto. Je vous emmène découvrir l'envers du...