Mon Tour Auto 2019, par Vincent

Mon Tour Auto 2019, par Vincent
Vincenthttp://autodantanmag.canalblog.com/
Etudiant et passionné d'automobiles , il commence en 2011 en écrivant "Auto d'Antan", une revue amateur sur les voitures anciennes. Trois ans plus tard il se lance sur la blogosphère puis rejoint l'équipe de News d'Anciennes en 2016 . Il partage la route avec sa Motobécane N40T et de son Vélosolex 3800.

À la une sur News d'Anciennes

Acheter Une Voiture Ancienne : attention aux restaurations « made in USA »

Qu’elles semblent belles certaines anciennes venues d’Amérique. Des véhicules rutilants à prix très concurrentiels. Une Ford Mustang GT de 1967 à 16.000...

Renault Dauphine, succès-story d’une star de la régie

Pour diversifier sa gamme Renault avait besoin de voir plus gros que la 4CV. Mais on a pas fait les choses à...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

La Elkhart Collection cartonne sous le marteau de RM Sotheby’s

Deux jours d'enchères pour une énorme collection. Dans l'Indiana la Elkhart Collection a attiré les regards par son ampleur... mais aussi par...

Une semaine, c’est le temps qu’a duré ce Tour Auto 2019, mais c’est aussi le temps nécessaire pour se remettre de toute la fatigue et l’émotion engrangées avec une telle aventure. Après Benjamin, Louis, Thierry et Elvis, dont vous pouvez retrouver les articles ici et , retour en quelques mots et photos sur ma découverte de la plus palpitante des courses françaises !

Les paddocks du Grand Palais

Lundi 29 avril, sous l’impressionnante verrière du Grand Palais, les 298 équipages se sont présentés pour les vérifications techniques, offrant par la même occasion la possibilité au public parisien d’admirer les autos lustrées et sagement exposées avant la course. Le Grand Palais, un écrin chargé d’Histoire qui vit les premiers salons de l’Automobile de Paris dès 1901 et dont la restauration débutera l’année prochaine. Au centre, du monument trône un podium dédié aux constructeurs anglais disparus. Parmi les Triumph, Austin Healey, rares Frazer Nash, on retrouve également la Jowett Jupiter à l’affiche de ce Tour Auto 2019 que je retrouvais quelques jours plus tôt du côté de Lorient en Bretagne (sa préparation est à relire ici).

A la découverte des circuits et routes de France

Mardi matin, le réveil se fait déjà difficile mais l’excitation est à son comble, cette année, Noël tombe un 30 Avril ! Après une première journée d’échauffement à tourner autour des autos, il va maintenant falloir leur courir après.

Chaque soir, l’étude préalable du roadbook est essentielle pour déterminer le meilleur timing pour immortaliser le passage des concurrents entre les spéciales et les différentes étapes de liaisons. Heureusement Gaultier, notre compagnon et photographe belge (dont le best-of est ici), s’est révélé être un très bon guide à travers la campagne et les reliefs français.

Le Tour Auto c’est aussi un concentré de circuits : Dijon-Prenois, Magny-Cours, Charade, Le Mans. Le programme chargé des journées ne nous laisse que peu de temps pour apprécier les pistes mais y voir évoluer de telles voitures est déjà plus que grisant !

Des voitures hors normes

Voir une GT40 à Rétromobile, c’est bien, la voir rouler c’est mieux ! Le Tour Auto, offre une chance à tous de voir évoluer des voitures incroyables sur  nos route françaises ! Lorsqu’une BMW M1 Groupe 4 déchire au loin le silence de la campagne, c’est un sourire qui se  dessine machinalement sur les visages environnants.

Une course d’endurance

Le Tour Auto 2019, ce n’est pas seulement une compétition sur piste ou un rallye, c’est un véritable marathon de 2500 km, mettant autant les pilotes que la mécanique à l’épreuve. La moindre erreur peut coûter faire perdre sa place au classement, voire mettre fin à l’aventure : lecture du roadbook, gestion de l’assistance, de l’essence… Les gagnants ne sont pas forcément ceux qui prennent tous les risques mais plutôt ceux qui ménagent méticuleusement leur monture, à l’image Raphaël Favero, vainqueur VHC de cette édition 2019 du Tour Auto Optic 2000 (retrouvez le récit de son Tour Auto ici).

Les gentlemen driver des temps modernes

Le Tour Auto 2019, c’était aussi pour moi l’occasion de fêter 2 ans d’amitié avec Antoine. Antoine Laureau, petit fils de Gérard Laureau, à l’époque pilote d’usine de la marque française D.B. Cette année encore, avec Antoine Moreau et ses amis, “l’Equipe Los Amigos“, ils ont fait le pari fou de se mesurer à des monstres de compétition, avec une automobile à moteur bicylindre Panhard de moins d’un litre de cylindrée ! Une auto qui était d’ailleurs la seule voiture française en VHC.

Ensemble, ils véhiculent leur passion en roulant avant tout par plaisir mais sans pour autant à avoir à rougir de leur résultat : 6ème à l’indice de performance derrière des Porsche et une Aston Martin !

D’autres participants se faisaient les ambassadeurs de la passion des voitures anciennes, à l’instar de François Allain, toujours très souriant et accessible tout au long ce Tour. Retrouvez le Tour Auto 2019 vu par ses participants ici.

News d’Anciennes, au service de sa Majesté

Pour conclure sur cette édition 2019 du Tour Auto, je ne peux que remercier mes compagnons de route : Benjamin, Toma, Fabien, Gaultier et Thomas. Cette fine équipe a contribué à rendre cette aventure si incroyable et aura tout donné pour permettre aux lecteurs de News d’Anciennes de suivre au mieux ce Tour Auto 2019 !

JAGUAR Mk II 3,8L 1960 - Tour Auto 2019
Mon Tour Auto 2019, par Vincent

Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

  1. Un grand merci Vincent pour ce magnifique reportage sur ce tour auto 2019
    Un grand merci également pour toutes ces belles photos sur tous le déroulement de ce tour sur les circuits Français
    et sur toutes les spéciales qui ont animer cette superbe épreuve pour le plus grand plaisir des tous ces pilotes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Volvo 850R, quick brick

Une Volvo, c'est une auto carrée. Une Volvo c'est une auto qui est plus solide que le mur dans lequel elle rentre....

La Elkhart Collection cartonne sous le marteau de RM Sotheby’s

Deux jours d'enchères pour une énorme collection. Dans l'Indiana la Elkhart Collection a attiré les regards par son ampleur... mais aussi par...

On a lu : “Dossier Michel Vaillant – Circuit Paul Ricard”

Lancée en 1995 avec un album consacré à James Dean, la série "dossiers Michel Vaillant" revient pour retracer l'histoire du circuit Paul...

Vu dans la rue : un “Coupé” Rover P5

Dans la série "au marché", après l'ID Break, l'Amazon Break et la Daimler Double Six c'est une autre anglaise que j'ai dénichée....