Le Best-Of du Tour Auto partie 1 : Louis, Thierry et Elvis

Beaucoup de contributeurs de News d’Anciennes ont suivi le Tour Auto 2019… pour VOUS le faire suivre. Louis, Thierry et Elvis ont chacun assisté à une épreuve de cette belle course et vous proposent maintenant leur best-of.

Pour revivre tout le Tour Auto 2019, c’est par ici.

Le Best-of de Thierry sur deux spéciales

Thierry s’est déplacé sur les spéciales du Col de la Croix Marchampt et de Longes / Rives de Gier.

Mais quel spectacle fabuleux ! Pour tout fan de voiture anciennes et surtout de compétition, le Tour Auto est un événement à ne manquer sous aucun prétexte !

L’année dernière j’ai pu passer l’après-midi sur le circuit de Bresse (article à retrouver ici). Une première qui m’avait marqué, mais cette année fut tout autant géniale. Pour cause je ne suis pas allé sur un circuit, mais sur des spéciales de rallye pour admirer ses monstres mécaniques.

Autant l’annoncer tout de suite je n’ai pas été déçu ! Comme l’année dernière j’ai eu un sentiment étrange de retrouver avec devant moi, les voitures que j’ai admiré pendant des heures en vidéo, plus jeune.

Les voitures qui m’ont le plus marqué sont les deux BMW M1. La version d’origine est d’une pureté rare, et on en voit pour ainsi dire jamais. Mais la version Groupe 4 avec la déco d’époque, c’est visuellement quelques choses. Mais ce n’est pas que ça, le bruit est énorme. Il n’y a que la Ligier pour rivaliser sur ce point.

J’ai hâte d’être l’année prochaine pour revivre cet événement. En attendant je vous laisse avec quelques unes de mes photos.

Le Best-Of de Louis au Col de la Croix Marchampt

C’est la troisième fois que je suis le Tour-Auto. La première fois était en 2015 sur l’étape Clermont-Vichy dont un passage au circuit de Charade (auquel j’ai assisté) et son parc fermé le soir même au Parc des sports Marcel-Michelin. Grande surprise pour cette première fois, je croise une sublime Ferrari 250 GTO. Stupéfié, je me suis dit “Je dois suivre cet événement tous les ans !”

Cette année, j’ai pu me rendre sur l’étape Dijon-Lyon et me positionner dans un champ pour suivre une spéciale en fin de journée. Je découvre un panorama somptueux autours du col de la croix Marchampt.

Les premières voitures « Compétition » défilent, des BMW 3.0 CSL dont la BMW M1 GrIV, des DeTomaso Pantera, la fameuse Ligier JS2 et à son volant John of B, des Ferrari 308 GrIV, AC Cobra, Ford GT40… des monstres de compétitions avalant le bitume et faisant résonner les V6,V8 et V12 dans la campagne.

Si je devais sélectionner un véhicule en catégorie compétition ? Difficile de faire un choix, mais deux choix parmi les 240 concurrentes. Je sélectionnerai la Ligier JS2 (normal, je suis Auvergnat me diriez-vous) et la BMW 3.0 CSL (N°259) qui me fascine par ses lignes et ses couleurs.

Un peu plus tard, en fin de journée, le soleil se couche, les feux s’allument. Place à la catégorie régularité. Plus calme et donc plus simple à photographier. J’admire les 275 GTB et une 250 GT Lusso, les Alfa Romeo SS et TZ, Porsche RSR et 356, Lancia Fulvia HF…

Un véritable défilé d’autos de légende, aussi belles les unes que les autres. Difficile de faire un choix et d’élire la plus belle auto… mais pour le critère rareté, la Ferrari 250 GT Lusso me fait pencher en sa faveur.

Enfin, pour résumer cet événement « d’anthologie », le Tour Auto est clairement le plus bel événement rallye de l’année. Voir des autos légendaires et mythiques rouler sur nos belles routes de campagne, ça n’a vraiment pas de prix !

Le best-of d’Elvis sur la spéciale de Condé-sur-Noireau

Comme beaucoup des passionnés qui composent l’équipe de News d’Anciennes, j’étais au taquet sur le Tour Auto. Il faut dire que c’est un des événements majeurs de la saison. Il ne fallait pas moins que toute une équipe pour suivre cette compétition. En plus de Gaultier, Fabien et Vincent, nous étions plusieurs à suivre une ou deux épreuves. C’était mon cas lors de cette dernière journée : Tours-Deauville. Un passage au circuit Bugatti , deux ES vers Bonnétable et Condé-sur-Noireau, tout cela dans un rayon de 1h-1h20 de la maison… je ne pouvais pas passer à côté !

Alençon et la halle aux toiles où les équipages faisaient leurs pauses méridienne ne se trouvait qu’à 20 minutes de la maison, mais « mes origines de rallyman » faisait pencher la balance vers la campagne… Un beau spot en routier (la foret d’Ecouves aurait put être sympa à ce niveau) ou une spéciale ? J’opte finalement pour la seconde solution. Cela sera même celle dite de « La Suisse-Normande » à Condé-sur-Noireau où avait lieu le week-end précédant le tour auto un rallye « moderne ». La spéciale était donc toute prête, et les concurrents du Tour Auto disposaient même des « traces » de leurs collègues. Hasard ? Je m’étais aussi rendu sur cette épreuve, les lieux était donc aussi connu pour moi.

En place … le vent souffle pas mal et j’avoue ne pas regretter d’avoir pris un gros manteau. Les concurrents arrivent (enfin) avec une bonne heure de retard. Et les autos du plateau régularité défilent. Les belles lignes et le son de nobles mécaniques réchauffent l’ambiance ! Oui j’ai dis défilent car j’avais opté pour un enchaînement rapide avec une « corde » , mais nous amis de la régularité eux ne passent (logiquement) pas à bloc. Cependant à défaut de passage limite, certains n’hésite pas à nous saluer amicalement ! Y compris la populaire traction affublé du numéro 1 de François Allain et Nicolas Guenneteau.

Vint ensuite le plateau compétition. La différence de rythme se fait tout de suite sentir, y compris pour les équipages les moins rapides. Et pour les leaders, c’est carrément impressionnant ! Les 356, Elan ou autres Mini ont des mécaniques affûtées. Et que dire de leurs pilotes qui ne font pas semblant ! Quand aux « grosses » comme la BMW M1 ou la Ligier JS2, rien que la sonorité de leurs moteurs vaut le déplacement. Bref , c’est une après-midi photo sans regret ou je prend un pied terrible !

Le Tour auto est quand même une « chouette épreuve » si j’ose dire. Honnêtement en France je ne pense pas qu’on trouve mieux comme rallye historique. C’est totalement différent d’un VHC FFSA. Faut dire que Peter Auto a mis la barre très haut comme à son habitude ! Pour voir « mieux », je pense qu’il faut (éventuellement) traverser les frontières : Legend Boucles de Bastogne, Eifel Rally en Allemagne, ou RallyLegend à Saint-Marin. Voilà le genre d’épreuve avec lequel je mettrais « notre » Tour Auto. En espérant le revoir passer l’année prochaine…

Pour la petite histoire, la spéciale étant strictement identique au rallye moderne de la semaine précédente, j’ai comparé les chronos. Les meilleurs temps du tour auto joueraient un top 5 / top 10 ! Pas mortes les anciennes !

Louis on EmailLouis on FacebookLouis on FlickrLouis on InstagramLouis on Linkedin
Louis
Passionné d'automobile, et président d'un club auto. Il est un fan incontesté des Porsche et amoureux des vieilles Italiennes, il roule en Lancia Fulvia sur les routes Auvergnates quel que soit le temps.
Thierry on FacebookThierry on FlickrThierry on InstagramThierry on Linkedin
Thierry
Passionné de voitures anciennes, au volant de sa 106 Rallye, il sillonne les routes de Rhône Alpes. Son appareil photo n'est jamais loin pour immortaliser les belles mécaniques.
Elvis Bacq
Rédacteur-photographe à News d'Anciennes
Passionné de Rallyes et de Voitures anciennes, Elvis photographie tout ce qui roule et n'hésite pas à en faire profiter les lecteurs de plusieurs sites.
Il a rejoint News d'Anciennes à l'été 2018.

1 commentaire sur “Le Best-Of du Tour Auto partie 1 : Louis, Thierry et Elvis”

  1. Un grand merci pour ce sympathique reportage sur ce superbe tour auto 2019
    Toutes mes félicitations a tous ces participants pour toutes ces épreuves sur les circuits et sur ces petites routes
    des spéciales qui présentaient plusieurs difficultés
    Un grand merci pour toutes ces photos qui accompagne ce reportage

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.