Mon Retromobile 2020, un peu, beaucoup, passionnéMans, à la folie !

Mon usine à rêve qu’est Retromobile a fermé le week-end dernier ! C’est toujours la même chose, on passe 365 jours à l’attendre et sur place ça file plus vite qu’une 917 dans les Hunaudières. Cette année encore, j’y ai passé 3 jours complets. Mais avec 3 pavillons, plus de 1 000 voitures, 620 exposants et 120 clubs, on avait de quoi faire ! Pour sa 45ème édition, Rétromobile nous en a encore mis plein la vue !

C’est la grand’messe, le truc à ne pas louper en ce début d’année. Un des salons le plus grand de France, allez ne soyons pas chauvin, le plus grand d’Europe ! En 45 ans, Rétromobile est devenu le salon le plus prestigieux à propos de notre passion commune. En plus des centaines d’autos venues de partout dans le monde. On y retrouve tout ce qui touche, de près ou de loin, à notre dada. Des libraires qui nous trouvent tout, les miniatures à tomber fou, les pièces détachées, si si y en a encore, l’article est ici d’ailleurs. Vous cherchez un club, une asso, un circuit pour tourner le dimanche alors vous trouverez sûrement, voir l’article de Vincent là. Bref à Rétromobile, c’est comme à la Samaritaine on y trouve de tout !

Rétromobile et les 24h du Mans !

Amis passionnés de cette épreuve mythique que sont les 24H, vous ne pouviez pas rater cette année. Les différents stands regorgeaient littéralement de voitures qui ont participé à la course Mancelle. Cette année les stars avaient fait le déplacement. On commence fort avec le musée du Mans, qu’on a visité ici, qui ne nous présentait pas moins de trois voitures pour une expo sur Henri Pescarolo. On retrouvait donc une Matra 670 B la gagnante en 74 aux mains de Larousse et Pescarolo. Cette auto nous l’avons vue tourner lors des Classic Days 2019 au Mans et c’est ici. Sa voisine était une Rondeau M379 de 81 avec Pescarolo et Tambay derrière le cerceau. Puis pour finir une plus récente Pescarolo/Courage/Peugeot C60. On ne pouvait trouver mieux pour un début.

On continue notre petit cheminement et on croise une Delage D6S comme celle de l’épreuve en 49. Un bond dans le temps et c’est une Mercedes C9 de 1989, juste à côté d’une Peugeot 908 de 2009. Sur le stand de RM Sotheby’s attendait sagement une barquette Alfa Romeo T33 engagée en 1970. Vous pouviez également en retrouver une sur l’expo de Lukas Hüni, visible dans mon article sur les Trésors des vendeurs par là, celle-ci, la n°18 finit 4ème en 72.

Sur le stand de Sport & Collection, 500 Ferrari contre le cancer, c’était du très lourd avec bien sûr une Ferrari 512 BBLM de 79, avec ses cotés une Alpine Renault A442/0 de 1976. Chez Classic Racing Cars c’était aussi pas mal, avec juste la légendaire Porsche 917 LH, la version longue queue de 70 et en version « psychedelic », un modèle ultra rare ! Cette 917 fut engagée au Mans en 1970. C’est chez Tradex qu’on pouvait aussi admirer une méga star, tout aussi légendaire que la 917, c’était la Ferrari 330 P4, je ne détaille pas ses états de service, vous les retrouvez dans mon article sur les trésors des vendeurs ici. On avait de la chance cette année car c’est deux Ferrari que l’on pouvait voir.  Sa petite sœur la 312 P était également exposé. C’était que du bonheur.

Sur l’expo d’Artcurial, et avant la vente dont les résultats sont juste . On pouvait en admirer de très rare exemplaires aussi, comme la Jaguar XJ220 C de l’épreuve 1993. Beaucoup de petites Françaises, avec la DB HBR4 surnommée « le monstre », modèle unique de 61 ou l’incontournable Rondeau M378 qui participa 10 fois à l’épreuve. Mon coup de cœur allant à la Delahaye 135S, qui elle prit part à l’épreuve reine de 1937.

Retro, Tatra, Tracteurs, mon top des expos !

Comme tous les ans, Rétromobile nous offrait des expos thématiques qui sortent de l’ordinaire. Cette année donc, celle des tracteurs m’a beaucoup plu. Le thème était, les marques de voitures qui ont produit des tracteurs, ou l’inverse… Bref avec l’énorme Fiat, où les Porsche ou Lamborghini, c’était un régal.

Mais c’est indubitablement celle sur la marque Tatra qui m’a fait le plus plaisir. Je suis fan de cette marque Tchèque depuis très longtemps. On avait droit à un superbe panel des modèles illustrant l’histoire de la marque de 1850 aux dernières productions à l’aube de l’an 2000. La présentation sur la passerelle étant vraiment très bien faite, la Tatra 87 était bien mise en valeur sur le sable, nous rappelant son tour du monde en 1947. Que dire de l’énorme 603 noire, que j’avais pu rencontrer en vraie lors du rasso de Maisons-Laffitte, à relire ici. La légende dit que c’est la petite V570 aurait inspiré Ferdinand Porsche pour sa voiture du peuple. En tout cas, merci pour cette expo sublime !

Retromobile 2020, ma voiture préférée, la Barquette Gordini 1938

C’était un choix vraiment pas facile, car avec plus de mille voitures présentes, c’était mission quasi impossible… mais quand je l’ai vu, j’ai su !

Cette Barquette Gordini revient de loin, elle est fabriquée en un seul exemplaire pendant l’intersaison en 1937, sur une base de Simca 8. Le sorcier la termine pour les 24h de 1938. Elle reviendra en 39 et 1949 puis elle disparut, vendue plusieurs fois. Mais c’est sans compter sur les talents d’archéologue de Christian Huet qui l’exhume en 2015, et passe près de 7000 heures pour la restaurer. Une véritable perle du patrimoine automobile français est maintenant sauvée. Puis quel bonheur de pouvoir échanger avec Mr Huet, une sommité dans le monde de l’auto ancienne, merci pour tout Monsieur !

Retro, noël en février !

Ce Retromobile 2020, fut pour encore pour moi trois jours de plaisirs ! C’est toujours un peu réducteur de faire un best, j’aurais voulu mettre tellement de choses, comme les centaines de vitrines de miniatures, ou parler des rencontres avec les gens des clubs. Je dirais que c’est presque impossible à le raconter, faut le vivre. Alors voilà, on est reparti pour attendre 362 jours avant la prochaine édition… Mais on sera encore là pour vous le raconter, les amis !

Je mets une petite galerie de divers petites choses !