Classic Days 2019, IntenseMans !

Pour leur 12ème éditions et leur 1ère fois au Mans, les Classic Days 2019 ont mis le feu à la piste du mythique circuit, bon pas le grand, mais le Bugatti, hein ! L’essai a été plus que transformé. Deux jours de très gros amusements, de bagnoles, de motos et surtout, mais alors surtout de plaisirs énormes ! Le tout sous un soleil qui lui aussi nous a mis le feu !

Les Classic Days 2019 migrent au Mans !

Rarement le déménagement d’un événement fut attendue comme celui des Classic Days qui après douze ans laissent le circuit de Magny-Cours pour celui de la Sarthe. Dans leurs valises les Classic Days 2019 étaient venus avec plus de 900 voitures dans les paddocks et surtout sur la piste. Les autos étaient réparties en huit plateaux de roulages. Les villages marchands étaient juste énormes, avec mention spécial pour les stands…dans les stands !

Pour la première année un plateau moto était intégré au grand cirque. Plus on est de fous… Je coupe court au suspense, ce fut une brillante réussite ! Malgré la température digne du Sahara, une horde de spectateur a envahi littéralement l’enceinte du Bugatti. Il faut dire qu’il y en avait des choses à voir, et des très belles même ! La griotte sur le cup cake fut les stands ouverts au public, oui les stands qu’on voit dans la télé aux 24H, ceux où il faut montrer patte blanche pour y rentrer,. Et bien, nous, pendant deux jours c’était libre, libre de toucher, de voir, de sentir des bagnoles de malade. Croyez-moi, on a aimé, mais alors beaucoup !

Les plateaux étaient goutus !

Les deux plateaux nommés Old 1 et Old 2 réunissaient des autos assez variées des années 50 à 70. Qu’elles soient de sport ou plus citadines, on avait le choix. Les Alpines, Porches ou même quelques américaines étaient au programme. Mais le spectacle a été assuré par les Renault 12 Gordini, qui ont bien mis de l’ambiance dans le plateau, à base de belles glissades et de freinages tardif… et ça on aime !

Plateau d’avant-guerre, mais maxi plaisir !

C’était le plateau à ne pas rater, bon il ne fallait en rater aucun, mais celui là tout particulièrement. Déjà, deux anniversaires y étaient fêtés.

On commence avec les 110 ans de Bugatti avec une cinquantaines de voitures inscrites avec des Types 37, 38 et 43… On put même y admirer une Type 64, un modèle unique venu due la Cité de l’Automobile de Mulhouse, partenaire habituel des Classic Days.

Le second anniversaire c’était le centenaire de Bentley, marque qui fut présente lors des premières 24h. Leurs fabuleux camions verts avec ses 3L de cylindrés étaient de la fête ! Cela dit le reste du plateau était aussi prestigieux !

Monoplace et protos, ça envoie du lourd au Classic Days 2019 !

Là aussi des plateaux juste fantastiques, des monoplace F1 ou Formule France voir F2, ce n’est pas souvent que l’on peut en admirer sur le circuit Sarthois. Malgré tout les pilotes s’en donnèrent a cœur joie, avec quelques belles passes d’armes. Idem pour les gros protos et les autos des 24H. Citons les deux reproductions de Porches 917, parfaitement à l’aise dans l’exercice !

Une première pour les motos

Pour leur première apparition dans ces Classic Days 2019, une bonne centaine de motos avait répondu présente ! Là aussi on retrouvait un panel intéressant de deux roues de courses ou de plus tranquilles routières. La sonorité particulière des deux temps contrastait avec le son rauque des quatre pattes ! Un bien joli spectacle en son et odorama !

Les Young au Mans !

Bien sûr les Youngtimers étaient de la fête pour cette 12ème édition. Également repartie en deux plateaux avec les GT Young et GT Young Compet’. Ces cessions ont connu de belles bastons, toujours en restant gentlemen of course ! Comme quoi même les jeunes en voulaient sur ce circuit Bugatti !

Ça bouchonne sur la ligne droite !

Dans les incontournables venus de Magny-Cours, mais aussi des autres événement déclinés par l’organisateur comme le Classic Festival, il y avait la parade.

Alors pour les novices, le but est simple, on essaye de mettre sur la piste le plus possible de voitures… et de motos du coup ! J’ai même vu un camping-car… bref, le record étant de 956 voitures, on visait haut quand même ! Malgré les efforts ce ne fut “que” 807 véhicules qui foulèrent la piste, pas mal pour une première sur ce circuit. Un des partenaires historiques des Classic Days offrait d’ailleurs 10€ par véhicule à l’ICM.