Rasso Mensuel de Maisons-Laffitte, un dimanche aux courses

Ce dimanche, j’ai pris la direction de Maisons-Laffitte et de son rasso mensuel ! Je pense que l’on peut dire que les Yvelines est le département ou se déroule le plus de rassemblement mensuel ! En plus de celui-ci, Paul en avait déjà visité trois (à voir par ici). Je suis pour ma part allé à celui de Maisons-Laffitte et comme à Saulx-Les-Chartreux la semaine dernière, c’était grandiose.

Un rasso bien tassé, s’il vous plait !

Maisons-Laffitte on connait, son château, son hippodrome, mais aussi son rasso ! Je vous y avais déjà fait faire un tour en août 2016 et c’est ici. Ce dimanche il faisait encore un temps magnifique et du coup beaucoup de collectionneurs avaient sorti leurs voitures.

En fait il y avait tellement de monde que des embouteillages se formaient à l’entrée. Du coup sur les coups de 11h c’est plus de 200 charrettes qui prirent leurs quartiers sur le parking qui jouxte le champ de course. Un peu de verdure qui nous change des parkings des supermarchés. Les anciennes n’ont pas attiré que des bagnolards mais aussi une belle foule de curieux !

Du beau et même du très beau !

Les anglaises n’avaient pas hésité à venir se dégourdir les roues avec des Jaguar en quantité, mais aussi des Triumph et une armée de MG, mais aussi quelques belles Austin Healey. Gros craquage sur une paire de Jensen Interceptor et leur douce mélodie de V8, miam ! Et en dessert un petit Range Rover avec un jus d’époque bien sympathique !

Deutsche Qualität !

On raffole des Teutonnes, c’est bien connu ! Et j’ai été servi, avec une superbe Mercedes 170S dans une robe rouge et noire et surtout deux 190SL cabriolet, là aussi deux autos superbes. Un coupé 220 SE venait s’ajouter à cette belle liste. Bien sûr les Porsche étaient aussi présentes avec quelques 911, mais c’est une 356 S qui fit tourner bien des têtes.

Pas de rasso sans Béhèmes et elles étaient venues avec une jolie 2002 et une énorme 635 CSi, une young comme on aime ! En grand fan, je ne pouvais pas ne pas parler des VW, avec un Split et quelques jolies Cox, j’étais ravi !

La France d’en haut ?

Les tricolores n’avaient point à rougir ce dimanche ! On a eu droit a un défilé des belles autos, avec une brochette de populaires en tête avec des Traction, 203, 403, R12 ou R6…

Plusieurs avant-guerre agrémentaient un plateau déjà bien garni, avec une Renault Primaquatre, une rare Mathis et une Peugeot 12CV SIX, toutes trois dans un état sublime ! Au rayon rareté bien de chez nous, c’est la Rosengart Ariette qui remportât la palme, une jolie petite auto fort méconnue.

Les raretés du dimanche !

J’aurais pu citer pas mal de voitures, comme cette petite Ford Cortina, que l’on voit trop peu en rasso. Voir même la Nash Metropolitan, avec ses couleurs tout droit sorti du catalogue Barbie !

Mais c’est sur une SAAB Sonett III que j’ai craqué ! Auto complètement inconnue pour moi, ce fut LA découverte de ce rasso. Cette petite sportive est juste magnifique, elle date de 1974 et est propulsé par un moteur Ford V4 de 1700 cm³. Très rare, ce type 97, n’a été fabriqué qu’a 10.000 exemplaires.

Dimanche une grosse bête surgit, une bête noir venue des montagnes d’Europe centrale… Elle vient de l’ancienne Tchécoslovaquie ! C’est de la sublime Tatra 603 que je parle. Je suis littéralement amoureux des Tatra, je sais, chuis bizarre ! Mais cette auto est juste démesurée, déjà elle est motorisée par un V8 de 2,5L, mais situé à l’arrière et refroidi par air ! elle mesure plus de 5M de long pour presque 2M de large. Sur la balance elle accuse un poids d’une tonne cinq, beau bébé non ? C’est aussi un ogre en consommation, avec ses 12L au 100 ! Le tout dans un confort digne d’un Pullman !

Un rasso complet !

Avec le concours du beau soleil, l’Ecurie Des Voitures Anciennes de Maisons-Laffitte, à encore réussit une très beau rasso. Cette asso organise son rendez-vous chaque dernier dimanche du mois. Un rasso éclectique car en plus des autos, quelques belles motos anciennes étaient également de la partie. Je n’en citerai que deux, une très ancienne Motobécane et une Suzuki RG500, une légende échappée des circuits GP. Equipée d’un moteur 4 cylindres 2 temps, elle arrachait le bitume et montait aux arbres, bref un avion de chasse !

On espère simplement que ce beau rassemblement continuera. L’hippodrome fermera prochainement ses portes mais il serait dommage qu’une telle réunion disparaisse !

bertrand
photographe/reporter
rédacteur et photographe à news d'anciennes.
Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.