Rassemblement du Prieuré des Sables : chassé-croisé générationnel

Juillet claque la porte, août entre par celle des artistes mais le chassé-croisé de ce dimanche n’était sûrement pas celui auquel vous pensez… bref, je vous emmène à la plage sur le désormais bien connu (au moins de nos lecteurs) rassemblement mensuel qui a lieu sur l’esplanade du Prieuré de La Chaume aux Sables d’Olonnes.

Comme de coutume, commençons par un tour d’horizon…

Un rassemblement, c’est toujours l’occasion de faire sortir tous les collectionneurs : du non-rouleur jusqu’au baroudeur, tous les profils sont de sortie… tous les genres d’autos aussi ! Ce dimanche, les Mustang étaient de sortie, présentant diverses versions, appuyées par deux coupés Mercedes peu courants sur ce genre d’événement donc forcément sympathiques pour les yeux ! De la populaire, de la sportive, du cabriolet, de la berline… le badaud-passionné pouvait-il passer son dimanche matin sans trouver chaussure à son pied ?

Mais ce dimanche, du moins je l’pense, avait une saveur un peu spéciale, comme un petit arrière-goût pas désagréable que l’on peut avoir du mal à identifier de prime abord…

Alors forcément, pour vous c’est facile, il suffit de lire le titre : le chassé-croisé générationnel. La philosophie de bien des rassemblement tend à sectariser l’automobile : anciennes d’un côté, youngtimers de l’autre ; full stock pour les uns, tuning pour les autres… mais, lorsque tous les genres arrivent à marcher de concert, on obtient des images plus que sympathiques : le gang inter-âges des Peugeot qui zieute à l’arrière-train des voisines allemandes et britanniques, elles-mêmes de tous âges ; la Renault 5 Alpine Turbo qui cède galamment sa place à sa descendante qu’est la Super 5 GT Turbo, enfin la fière 4CV qui dévie les regards pour damer le pion aux 350Z et autres Clio V6… bref, un joyeux mélange des genres !

Pour tout ce petit monde, c’est presque un dimanche de départ en vacances qui scande le rythme des promeneurs et des exposants : sortant valises et épuisettes, faisant la queue pour reprendre la route comme le font les “nationalesept-eurs” ou sortant la véronique pour pouvoir profiter du vent sans sacrifier à la bagagerie ! 2 braves 205 étaient aussi de la partie : l’une restée dans son jus, l’autre taillée pour arpenter les routes de l’Europ’Raid 2018 sans rechigner… l’occasion d’une photo de famille !

Dernier clin d’œil avant de passer aux coups de cœur, la plus ancienne des 80 autos présentes, arborant encore fièrement sa plaque du GP Rétro du Puy Notre Dame que l’ami Henri vous a conté, ainsi que les quelques deux-roues que l’on a pu voir… mélange des genres on vous dit, mélange des genres !

Mes coups de coeur

Retour aux racines… mais à l’anglaise !

Je plaide coupable, la “blague” contenue dans ce sous-titre ne fait rire que moi… c’est en effet par une brochette de représentantes du groupe automobile Rootes que je vais ouvrir le ban de mes coups de coeur…

Et ce n’est pas sans raison. Déjà, parce que la collection a été apporté par un ami dont j’ai déjà parlé lors de mon papier sur le Rallye de la Chaume 2019 (qui est à relire ici, sait-on jamais). Mais pas que. Croiser une Sunbeam Rapier, une Humber Super Snipe (racontée plus en détail ici) ou encore une Le Mans, ce n’est déjà pas courant. Mais les croiser toutes en même temps, ça deviendrait presque de la gourmandise. Et comme nous sommes tous, chez News d’Anciennes, des épicuriens de l’image (désolé par avance à Mark si je n’ai pas mis en application tous ses conseils) et du bon mot (autant que faire se peut), je ne pouvais me priver de les faire s’aligner pour une séance elle-même privée !

Puis détour par les pays de l’Est

Une Europa ? Ce n’est pas une Fiat 1100 ? Et bien comme Benjamin il y a peu de temps c’est sur cette version produite sous licence que je suis tombé. Je ne vous refais pas l’histoire, vous pouvez la lire ici.

Voilà qui conclue notre périple sablais pour ce 1er dimanche. Pour rappel, le premier dimanche vous donne rendez-vous au Prieuré (autres articles à retrouver ici et ici) ; le deuxième au Puits d’Enfer tandis que le troisième saluera de ses rutilantes carrosseries le superbe Musée de l’Automobile de Talmont (on vous en parlait ici d’ailleurs).

Et pour vous faire une idée de l’esplanade et de son remplissage, une petite vidéo prise depuis un Canon M50 monté sur un monopode télescopique porté à bout de bras… un drone manuel quoi !

Thibaut on EmailThibaut on FacebookThibaut on FlickrThibaut on LinkedinThibaut on Youtube
Thibaut
Auteur et Photographe à News d'Anciennes
Etudiant, copilote, collectionneur, Directeur de Course FFSA, président de l'AutoMoto Classic de l'Ouest... et rédacteur/photographe pour News d'Anciennes (depuis 2017) lorsque les évènements s'y prêtent. C'est au volant d'une 2CV6-PO de 1976 et d'une Peugeot 205 XS de 1990 que j'arpente les routes de France, au tous-les-jours comme en rallye ! Viendriez-vous avec moi découvrir ce que la passion de l'auto ancienne a de plus diversifié ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.