Sport et Prestige et prix variés pour la vente Osenat du 21 Juillet

Sport et Prestige et prix variés pour la vente Osenat du 21 Juillet

C’est dans une semaine que la maison de Fontainebleau proposera une nouvelle vente aux enchères d’automobiles anciennes. Après avoir été la première à se déconfiner, avec succès, on en parlait ici, la vente du 21 Juillet proposera un beau catalogue pour les amateurs de voitures de sport.


La vente Osenat du 21 Juillet

Après les expositions publiques qui commenceront dès demain le 15 Juillet, la vente aura lieu au Garage Napoléon de Fontainebleau le 21 Juillet après-midi.

Le catalogue est dense et regroupe 35 autos, avec de très belles pièces au programme.

Les gros prix de la vente

L’auto la plus chère de la vente Osenat du 21 Juillet est une auto plutôt récente, une Ferrari Scaglietti Sessanta de 2007 (est. 170-210.000 €).

Ensuite, au dessus des 100.000 (et au final on ne trouvera pas énormément d’autos dans cette gamme de prix) on retrouve aussi une Porsche 356 B Roadster de 1960 qui a la particularité d’avoir été réalisée chez Brauz. Elle est estimée entre 100 et 150.000 €.

Plus ancienne on trouvera une anglaise, une Bentley MkVI de 1952 carrossée en Cabriolet par Park Ward (est. 90-120.000 €). Autre anglaise, une Type E 4.2 de 1965 , en superbe état et estimée entre 80 et 100.000 €.

Enfin, côté young, il semble que les Testarossa tendent à remonter en prix. Cette 512 TR de 1992 est estimée entre 90 et 120.000 €.

Une sélection variée

Le catalogue concocté par le département automobile d’Osenat est plutôt varié. Et les prix ne sont pas forcément élevés, en tout cas on retrouve beaucoup d’autos intéressantes sous les 100.000 €.

On va commencer par les plus anciennes. Rares sont les avant-guerres dans le catalogue et celle-ci ressemble même à une après-guerre. C’est une Buick Eight Phaeton Convertible Type 51 C de 1941 (est. 28-36.000 €). Ensuite on a noté une Rolls Royce Silver Cloud II de 1961 (est. 40-45.000 €) ou encore une imposante Ford Thunderbird cabriolet de 1963 (est. 20-25.000 €).

On passe ensuite en 1967, mais pas avec une 911. C’est la petite sœur, la 912 qui est au catalogue avec une estimation comprise entre 40 et 50.000 €.
Ensuite on retrouve une Fiat 850 Sport de 1968, dans une belle robe rouge et estimée entre 12 et 15.000 €.

Plus originale, une Jensen Interceptor de 1973, une belle auto revenue des USA et estimée entre 30 et 40.000 €.
Plus gros moteur avec une autre Jaguar Type E. Il s’agit ici d’une Série III Cabriolet de 1974 avec V12 et une estimation comprise entre 75 et 90.000 €.
Dernière auto de notre sélection, la moins chère du catalogue. Il s’agit d’une Autobianchi A112 Abarth de 1985, roulante mais à restaurer. Elle est estimée entre 3 et 6000 €.

Toutes les autos de la vente sont à voir en cliquant ici.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.