Carjager : s’appuyer sur un réseau pour vendre ou acheter son auto

Carjager : s'appuyer sur un réseau pour vendre ou acheter son auto
Carjager : s'appuyer sur un réseau pour vendre ou acheter son auto
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Pourquoi les françaises sont-elles mal aimées à l’international ?

Il y a une certaine part de frustration à suivre les enchères des voitures anciennes les plus prestigieuses. On y retrouve rarement nos belles...

Les Autos ont été cachées, mais certainement pas aux Nazis !

Depuis quelques temps tourne sur Facebook un article annonçant la découverte incroyable d'autos dans un tunnel minier français. Des autos "cachées aux Nazis". Des...

Roadbook d’Anciennes Episode 30 : La route de Gentelly, la magie d’un tour du monde

Alexandre Pierquet est l’auteur de plusieurs guides qui permettent aux collectionneurs de voitures anciennes de vivre de beaux voyages en voiture ancienne. Dans Roadbook...

La Matra Murena, carrière éclair pour un coupé original

À la fin des années 70 chez Matra on surfe sur les succès. La Bagheera se vend toujours bien tandis que l'original baroudeur Rancho...

C’était une des entreprises qui se faisait connaître à Retromobile 2018. Carjager se lançait pour l’occasion avec un concept qu’on a trouvé bien intéressant.

Le principe de Carjager

Le constat de base est celui que le meilleur des pros n’a pas forcément en vue toutes les autos, anciennes et sportives plus modernes, que ses clients pourraient acquérir. Parfois il serait bon de pouvoir compter sur une communauté de professionnels pour trouver l’auto que l’on recherche.

L’appli mobile est là pour faire le lien entre les différents acteurs. Si on recherche une voiture, il faut remplir la fiche de ce qu’on cherche. Elle est succincte car c’est un premier contact mais les informations sont suffisantes : on indique dès cette étape le budget et l’état de l’auto, qui peut être à restaurer.
Si on propose une auto, là aussi on peut déposer une annonce avec photo, ce qui facilitera la recherche d’un autre pro.

Pour que le tout fonctionne, il faut évidemment que les pros passent voir ce qui est recherché le plus souvent possible. On peut alors indiquer si on peut aider telle ou telle recherche. Cela peut aller d’une auto à vendre qu’on a soi-même à une auto que l’on connaît mais qui n’est pas (encore) à vendre. Bref c’est de la mise en relation. L’intérêt de chacun est complet puisqu’en indiquant une auto qui répondrait à une recherche une commission est au au bout… si la vente se conclut évidemment.


Où en est Carjager actuellement… et ce qui arrive

L’appli Carjager est actuellement identique à la première version qu’on a pu découvrir lors de Retromobile. Déjà ce sont plus de 250 pros qui sont inscrits et il y a eu plus de 200 requêtes… et un bon nombre sont déjà allées au bout.

Mais des évolutions sont à venir, l’ambition étant de devenir l’outil de recherche d’auto d’exception le plus pointu au monde. Tout d’abord : une ouverture aux particuliers. Pour le moment l’appli est encore réservée au pros, mais bientôt les particuliers pourront faire appel à la communauté.
Pour vendre son auto, le collectionneur pourra proposer son auto à Carjager et recevra ensuite des offres pour le rachat. A lui de choisir ensuite la meilleure offre.
Pour acheter une auto, c’est pareil, il fera une demande et recevra diverses proposition répondant à ses critères.

Derrière Carjager : une équipe réactive

Pour ceux qui se demandent d’où vient Carjager, voilà quelques réponses. La société est née sous l’impulsion de deux collectionneurs, l’un étant un startuper, l’autre un avocat conseil. Après une levée de fond en 2017, Carjager a réunit une équipe de 8 personnes (dont deux brokers spécialistes), lancé l’appli et l’a présenté sur deux énormes événements européens : Retromobile on vous l’a dit, mais aussi le Techno Classica Essen, dont on vous parle ici.

L’équipe bosse, c’est le moins que l’on puisse dire, entre appels pour s’assurer que tout va bien dans notre prise en main et des messages pour les recherches urgentes via WhatsApp, cela ne chôme pas.

En tout cas le principe est sympa et l’appli se prend bien en main. Prochaine étape pour nous : essayer de tester complètement le service.
En attendant vous trouverez plus d’infos en cliquant ici. N’oubliez pas que c’est pour le moment réservé aux pros, on vous parlera de son ouverture prochainement.

Carjager : s'appuyer sur un réseau pour vendre ou acheter son auto

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Roadbook d’Anciennes Episode 30 : La route de Gentelly, la magie d’un tour du monde

Alexandre Pierquet est l’auteur de plusieurs guides qui permettent aux collectionneurs de voitures anciennes de vivre de beaux voyages en voiture ancienne. Dans Roadbook...

Martin Tomlinson, du circuit à la toile

Aujourd'hui on va parler d'un artiste anglais, Martin Tomlinson. Agé de 70 ans, il a décidé de transcrire sa passion pour le sport automobile...

La Matra Murena, carrière éclair pour un coupé original

À la fin des années 70 chez Matra on surfe sur les succès. La Bagheera se vend toujours bien tandis que l'original baroudeur Rancho...

Cabourg Rétro Show 2021, les anciennes ont rendez-vous sur la côte

Les organisateurs baptisent eux-mêmes le futur événement : "l'édition du monde d'après". Le Cabourg Rétro Show 2021 se prépare pour la fin du mois...