Techno Classica Essen 2018 : le salon numéro 1 quoi qu’il arrive !

Ce  week-end avait lieu à Essen le plus grand salon d’automobiles anciennes en Europe. Le Techno Classica Essen 2018 avait un goût particulier. En effet, en France un gros salon était en concurrence, certes en Avignon, et dispersait les exposants, notamment français. Mais en Allemagne surtout, Retroclassics Stuttgart avait lieu… en même temps. Drôle de match… où la référence a fait valoir son rang.
Cette année la fréquentation était du coup encore en hausse par rapport à l’an passé avec un peu plus de 180.000 visiteurs. Mes jambes s’en souviennent encore après avoir couru à travers tout le salon afin de faire partager ce reportage.
Cette année, Mercedes était une nouvelle fois fortement représenté avec un nombre incalculable de 300 SL mais aussi  le classe G qui vient d’être renouvelé. Le tout dans un hall du Techno Classica Essen 2018 presque entièrement dédié à l’étoile, comme chaque année. Si la marque n’en occupait que la moitié, les restaurateurs spécialisés se chargeaient du reste.
A cela s’ajoute des Porsche dont c’est le 70 anniversaire cette année que nous ne manquerons pas de vous faire vivre tout au long de cette année. La Porsche 964, elle, a 30 ans et le moins que l’on puisse dire c’est que ce youngtimer n’a rien perdu de sa superbe. Le tout dans le hall du groupe VW ou toutes les marques étaient représentées.




Du côté de chez BMW on fêtait également l’anniversaire de son emblématique coupé 3.0 CSL qui a 50 ans cette année. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle n’a pris une ride. Là aussi un espace entier était “privatisé” par le constructeur, qui ne faisait qu’une exception, celle de Mini.
Du côté anglais, Aston Martin avait exposé sa dernière production, la DB4 GT. Effectivement, Aston Martin a décidé de reproduire l’une des plus belles voitures qu’il a jamais produite, une véritable voiture de course… à un prix énorme. Heureusement, il est moindre que le prix de la même d’époque.
 Mais le Techno Classica Essen 2018 c’est aussi un nombre incalculables de vendeurs d’autos venus de toute l’Europe pour vendre des voitures très exclusives. Les superbes Jaguar ou autre Ferrari étaient bien représentées et occupaient majoritairement le Hall central, autour du “château” monté pour l’occasion. Celui-ci accueille généralement une expo de haut vol. Déception cette année, pour les 24h du Mans, seules une Mazda et une BMW se démarquaient des 911 RSR…
Pour sortir un peu des autos, on trouvait également, des vendeurs de pièces, de magazines et de miniatures. Mais est-ce pour cela que le belge, ou le français vient jusque dans la Ruhr ? Certainement pas. En tout cas, malgré l’adversité, le Techno Classica Essen 2018 n’a rien perdu de sa splendeur. Espérons que l’an prochain nous aurons pas besoin du don d’ubiquité pour faire les deux plus gros salon d’Allemagne… qui sont les deux plus grands salon d’Europe !









Gaultier on Instagram
Gaultier
Photographe-Auteur
Petrolhead depuis son plus jeune âge. Passionné aussi bien de voitures anciennes que de modernes. Photographe à temps partiel sur NA depuis 2015. A ses heures perdues, il fait aussi des photos et roule en BMW E12.

2 commentaires sur “Techno Classica Essen 2018 : le salon numéro 1 quoi qu’il arrive !”

  1. Mes jambes aussi s’en souviennent ! C’est vrai, Essen est un beau et grand salon, pendant longtemps la référence.
    Ils serait temps maintenant qu’il trouve un espace plus grand car je trouve les stands très serrés. Stuttgart, avec ces dix halls très aérés et vraiment au top. Et surtout, qu’ils ne nous fassent plus le coup de cette années avec les mêmes dates car c’est vraiment dommage de superposer ces deux salons. Bon, c’est faisable mais très fatiguant (Essen le jeudi > 430 km > Stuttgart le vendredi) = prévoir de bonnes chaussures !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.