Bourse de l'Aigle 2018

Bourse De L’Aigle 2018, un Succès pas Volé

Comme chaque année, c’est un plaisir de se rendre à la Bourse de l’Aigle 2018. Déjà car c’est en Normandie et j’aime cette région et surtout que non seulement la bourse est excellente, mais les voitures qui viennent en expo sont là, toujours en qualité et en quantité ! Du coup cette année encore, l’Aigle n’a pas failli à sa réputation, même si sa place fut tronquée. Mais on se rassure, il y avait largement de quoi faire.

A l’instar de ses petites copines normandes, de Rouen, du Neubourg ou de Lisieux, les bourses normandes sont toujours très courues. Mais comme les autres, elles sont aussi limitées en taille. Dommage que l’espace gagné l’année dernière fut reperdu cette année. Mais comme le président l’a annoncé, aucune place de vendeur en moins, la Bourse de l’Aigle 2018 a encore reçu 220 exposants cette année.

La place fut donc rognée sur les expos à thèmes et les parkings des voitures anciennes. La Bourse de l’Aigle 2018 a été, une fois de plus, largement soutenue par le maire qui a assuré que cette manifestation continuerait. Les deux intervenants nous donnant d’ores et déjà rendez-vous le dimanche 20 octobre 2019. Cette case est donc cochée.

Une Bourse de l’Aigle 2018 spéciale Traction !

Bon, faute de place pas d’expo thématique, bah si, une petite quand même ! La bourse étant en partie organisé par l’asso Les Amis de la Traction, on eu droit à deux espaces commémorant les 80 ans de la Traction 15/6, la six cylindres de la marque aux chevrons. La reine de la route avait droit a tous les honneurs. Déjà celui de servir de point de repère à quarante mètres du sol. Et en plus un parking, rapidement trop petit, pour accueillir toutes les Tractions. On eut droit à quelques petites raretés comme une découvrable, un beau cabriolet et une familiale 6 vitres avec un toit ouvrant souple.

En direct de la Bourse de l’Aigle 2018 !

Je rappelle au passage que l’Aigle est gratuit niveau d’entrée. En revanche, amis visiteurs si vous voulez ne pas être garé trop loin, ne venez pas après 9h ! J’aime cette bourse, car on y trouve vraiment de tout et a des prix très attractifs. J’aime aussi sont coté déballage forain, genre plus foire à tout que vente organisée. Nos amis de Classic Auto Elec tenaient leurs stands toujours bien apprécié… et plus organisé lui ! J’ai également apprécié les efforts de certains vendeurs dans leurs présentations de stands, notamment les assemblages de pièces entres elles. Il ne manque rien dans l’offre, bien sûr les traditionnels miniatures, la documentation, les livres et autres plaques émaillés. Bref le royaume de la chine pour le piéçard !

Les parkings font le plein !

Un peu comme Automédon, il y a deux semaines les parkings de la Bourse de l’Aigle 2018 sont incontournable. Comme expliqué plus haut, ils ont été un peu tronqués cette année. Mais les bénévoles ont quand même réussi à se débrouiller pour que tout le monde trouve sa place. Là on retrouvait de très belles autos, mon coup de cœur ira à une VW Karmann Type 34, juste sublime ! Un Type H était lui aussi présenté dans un état magnifique. Une Dyna Panhard Junior et sa caravane m’a aussi fait écarquiller les yeux et pour terminer ma liste, une rare et magnifique avant-guerre, une Panhard et Levassor SIX “Panoramique”, une auto sublime.

Un beau jour ou était-ce une nuit !

Vous voilà donc rassuré, l’Aigle aura bien lieu l’année prochaine et je reviendrais pour vous en parler. La bourse sera-t-elle toujours aussi bien ? Oui y’a des chances. On reverra encore des belles autos ? Ah mais carrément !

L’ambiance est si bonne et quoi qu’on en dise on est bien en Normandie ! Ah, j‘allais oublier que les tracteurs étaient bien là ce dimanche, ce sont les militaires qui n’étaient pas super nombreux ! J’avais un peu le cœur lourd en repartant car c’est une des dernières manifestations de la saison, on va repartit pour quatre ou cinq mois de disette en attendant Retromobile ! Alors à très vite !

bertrand
photographe/reporter
rédacteur et photographe à news d'anciennes.
Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.