Verna 2018

Rassemblement de Verna 2018 : un bon cru

Ce rassemblement de Verna 2018 a une nouvelle fois fait le plein. Une quantité, mais surtout une belle qualité de voitures anciennes était au rendez-vous, avec en prime le beau temps.

Des autos de partout…

… Mais ne vous y trompez pas ! Les voitures sont bien rangées. Il y a un coin pour les cabriolets, pour les youngtimers, pour les poids lourds et les véhicules militaires, les américaines, etc. Sans oublier les places réservées aux célébrations, notamment les 70 ans de la 2cv où les 120 ans de Renault.

Verna c’est aussi de nombreux marchants de pièces détachées, de jouets et d’objets en rapports avec les voitures anciennes. Et par ce que les organisateurs pensent à tout, un petit train emmenait les visiteurs du parking jusqu’au rassemblement. De quoi ravir les petits et les grands. De plus pour les enfants un parc de jeu et des animations les attendaient. Avant de détailler chaque univers petit retour sur la bonne ambiance de ce Verna 2018.

Les 70 ans de la 2cv

Comme partout en France, les célébrations pour la plus célèbre des Citroën avaient lieu à Verna. De toutes les couleurs, de toutes les époques, il y avait de quoi faire. Des grises, des vertes “Rainette”, des Charleston, une quatre roues motrices, elles étaient toutes là. Les organisateurs ont même ajouté avec les 2cv, les cousines Dyane, LN, Visa, sans oublier la 2cv des plages la Mehari.

Renault à l’honneur pour ses 120 ans

Que ce soit dans l’espace dédié où dans les allées de ce Verna 2018, la marque au losange était très fortement représenté et avec des autos rarement vus. Les versions populaires, en grand nombre, comme les 4L, 4cv, 20, dauphine, ondine, même une 7 faisaient la part belle, à toutes les sportives. On trouvait pour ces dernières des Renault 8 et 12 Gordini, des 21 2L Turbo, 5 Alpine et Turbo. Mais pour moi la beauté de cet hommage est la Frégate Grand-Pavois. L’exemplaire ici est de 1959 et est propulsé par un moteur de 2,1L de 80 chevaux. Dans un état de conservation impeccable, aussi bien à l’intérieur qu’a l’extérieur, cette auto n’était à ne surtout pas rater.

La colline des cabriolets

A l’instar des deux événements précédemment illustrés, il y avait un espace consacré au cabriolets, lors de ce Verna 2018. Une nouvelle fois le plateau était très diversifié et de très grande qualité. On y retrouvait notamment une Peugeot 403, dans son jus et une 404 restaurée, une Daimler SP 250 de toute beauté, une Vespa 400 originale, une Morgane 3 wheelers brillante, des Triumph et j’en passe.

La colline Simca

Non loin des découvrables se trouvait un carré réservé au Simca. Bien sûr la 1000, sous toutes ses formes était bien là mais pas que. on avait la Simca Monaco et la 1100 break aperçu à la Traversée de Lyon 2018. Dans le style de la Monaco il y avait une Chambord, plus sportif une 1000 coupé Bertone. Au milieu des Simca trônaient deux superbes Matra M530. Toutes les deux dans des états impeccables, c’est plutôt rare d’en trouver sur les rassemblements.

Les poids lourds et militaires

Outre la Jeep Willis, un Peugeot P4 complétait les véhicules militaires légers. Une superbe moto side-car était à côté d’un véhicule d’ambulance où le propriétaire, en uniforme, faisait découvrir les détails de son véhicule médical. Un vrai bonheur de partage de passion ! Pour les poids lourds, Saviem et Berliet se partageaient l’espace, dont une massif GBC. Deux Renault, un Fiat et un Citroën Belphegor finissaient le coin des poids lourds.

Des V8 et encore des V8 !

Vous l’aurez compris en parlant de V8, je vais vous partager les américaines de ce Verna 2018. Il y en avait, une fois encore, un très grand nombre, pour tous les goûts et de toutes les couleurs. De la Cadillac Eldorado Convertible, de la Dodge Charger, de la Pontiac Transam, de la Buick Special et bien sûr l’iconique Ford Mustang de toutes les époques.

Dans les allées, de très belles surprises !

Maintenant que je vous ai montré les endroits thématiques de ce Verna 2018, je vous fais visiter les allées, très garnies de ce rassemblement. Pour moi un petit défaut dans ces allées, c’est de trouver des autos récentes, d’après 2000. Si on ajoute le manque de place, pour garer tout le monde, les organisateurs pourraient filtrer l’entrée pour les voitures trop récentes sans que cela gêne le déroulement de week-end où la qualité du plateau.

Mais ne vous méprenez pas, il y a des modèles sublimes dans ces allées. On retrouve la D.B. Le mans du rassemblement de Rétro’Vilette où la Salmson G72 Randonnée du village des brocanteurs. J’ai découvert la Hudson Métropolitan, une Ford Comete où encore une Rosengart. Sinon que des belles autos, une JP4 la 4L “aérée”, une Fiat 500L, une Panhard 24BT, une Lancia Delta Intégrale HF.

Voilà pour ce Verna 2018. C’est une date à retenir pour tout passionné d’automobile ancienne en Rhône Alpes.

Pour retrouver l’intégralité de mes photos cliquez ici

Thierry on FacebookThierry on FlickrThierry on InstagramThierry on Linkedin
Thierry
Passionné de voitures anciennes, au volant de sa 106 Rallye, il sillonne les routes de Rhône Alpes. Son appareil photo n'est jamais loin pour immortaliser les belles mécaniques.

1 commentaire sur “Rassemblement de Verna 2018 : un bon cru”

  1. l’année dernier il y avait eu affluence au rassemblement de Verna, mais cette année c’était juste du délire, dès le samedi matin, il y avait beaucoup de monde … c’est la que l’on voit que le phénomène de la voiture ancienne a pris un réel essor ces dernières années. En tout cas voila un succès bien mérité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.