Histoire de Moteurs : le V6 Dino

Le V6 Dino est un moteur qui a eu une belle carrière, sous trois bannières différentes. Ferrari, Fiat et Dino, qui fut une marque, l’installèrent sous leurs capots… pour le bonheur des collectionneurs actuels. Et comme il se dit beaucoup de choses sur ce moteur, voici son histoire.

Le V6 Dino : créé par Ferrari

Dans les années 60, Ferrari n’est pas au mieux. Sur la piste, rien à redire, le Cavalino Rampante est à la fête, enchaînant les victoires au Mans. Mais les finances vont mal. A cette époque, Ferrari vend des autos de route pour financer ses autos de course. Les autos de route ont toutes des V12 et sont donc affichées très cher. Pour essayer de donner de l’air à son compte en banque, Ferrari doit élargir sa gamme, vers le bas.

Pour cela, Enzo Ferrari créée une marque, Dino en 1965. Pas question que de petites autos sans V12 à l’avant soient vendues comme des Ferrari. Le nom est celui de son fils, décédé en 1956. A ce moment il est encore étudiant, mais participe à la création d’un nouveau moteur de compétition, en compagnie des illustres Vittorio Jano (lire Vittorio Jano, le créateur de Moteurs), Franco Rocchi ou Carlo Chiti ! Pour la partie technique, sa cylindrée est à 1.5 litres en alu, ouvert à 65° et gavé par trois carbus double corps Weber.

Ce V6 fait ses débuts en compétition en 1958 et en 1961 il est champion du monde de F1. Il est ensuite revu, par un autre grand motoriste, Aurelio Lampredi. Il monte à 2 litres de cylindrée et la puissance passe à 165 ch.


La première auto plus ou moins routière qu’il anime, c’est la Dino Pininfarina 206 GT Spéciale un prototype de 1965 qui sera suivie de la Dino Berlinetta Competizione qui n’est produite qu’à 20 exemplaires en 1967. Déjà c’est un petit coupé à moteur central arrière.

Ferrari marie Dino avec Fiat… ils auront deux enfants

Ferrari développe la Dino 206 GT pour le Salon de Turin 1967. Elle est dessinée par Pininfarina et c’est officiellement la première auto qui sort de Maranello sans V12. Mais quelques stands plus loin deux autres autos ont aussi un V6 Dino sous le capot. Ce sont les Fiat Dino Spider et Coupé. Elles ont logé le moteur à l’avant et sont dessinées respectivement par Pininfarina et Bertone.

Ces trois autos sont issues d’un accord signé deux ans plus tôt. Ferrari et Fiat s’allient, autour de ce moteur. Le but de Ferrari est à la fois d’augmenter le volume de production pour baisser les coûts, mais aussi et surtout de l’homologuer pour la Formule 2. La réglementation est en effet claire : il faut que le moteur soit de grande série, ce qui veut dire produit à au moins 500 exemplaires sur 12 mois. Et seule, la SEFAC n’a pas les épaules.

En tout cas le pari est gagné et les autos sont mises en vente.

1969 : le V6 Dino évolue

Dès 1969, soit à peine plus d’un an après la commercialisation des premiers modèles, le V6 Dino est déjà revu. Sa cylindrée passe à 2.4 litres et la puissance atteint 195 ch. Les Fiat ne changent presque pas esthétiquement mais adopte le train arrière de la Fiat 130 et ses roues indépendantes.

 

Chez Dino, version Ferrari, on change le nom du modèle qui devient la 246 GT. Ces autos vont rester en production jusqu’en 1972. La série des Fiat Dino s’arrête alors. Au final le V6 Dino aura animé peu d’autos. Chez Fiat on a vendu 7651 Dino dont 1583 spider. Et chez Ferrari, la 206 GT s’est vendue à 153 exemplaires quand la 246 s’est mieux vendue avec 3761 autos vendues.

Pour la marque détenue par Ferrari, ce sont les Dino 208 GT4 et Dino 308 GT4 qui remplacent la 246. Elles abandonnent également le V6 pour un V8. Ces autos termineront leur production en s’appelant Ferrari, la marque Dino disparaît en 1976. Chez Fiat c’est le Coupé Fiat 130 qui prendra la place des Dino.

 

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

1 commentaire sur “Histoire de Moteurs : le V6 Dino”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.