Autodrome Heritage Festival 2018, De belles Choses à Voir et à Entendre !

Encore un week-end de feu sur le circuit de Montlhéry, qui accueillait cet Autodrome Heritage Festival 2018. Une affiche juste énorme avec des plateaux superbes, avec les Gordini, les Formules France, les motos, il y avait de quoi voir et entendre. Grosse cerise sur l’anneau, la visite de Madame Christine Beckers au volant d’une Matra MS630, bref y avait du lourd et du très bien !

Salon Automédon 2018

L’anneau en fête pour Joséphine !

Avant même l’ouverture au public, l’Autodrome Heritage Festival 2018 avait débuté par la tentative de record d’une Juvaquatre. Depuis le début de l’année Montlhéry nous a habitué de splendides rendez-vous, et ce week-end le plaisir était une fois de plus là et bien là même ! Nos amis du défi Osez Joséphine, n’ont malheureusement pas pu aller jusqu’au bout de leurs rêves. Dommage car ni la nuit, la pluie ou les lapins n’avaient su les atteindre. C’est une casse de deux bielles, vendredi soir après 26H et 10 minutes, qui mit fin a leur folle équipée. Mais pas grave les gars, vous avez juste été sublime, alors bravo à Igor, Thierry, Jean-Claude et Jean-Jacques, sans oublier leurs équipes, notamment les mécanos qui travaillèrent toute la nuit pour que Joséphine puisse rouler le samedi matin. Bravo les amis ! Plus de photos, et de vidéos, dans cet article : Joséphine est partie pour son record, on y était


Allo Motos ?

On commence par le premier plateau de l’Autodrome Heritage Festival 2018, celui des motos. Un plateau que l’on aurait aimé un peu plus fourni, mais à défauts de quantité on avait la qualité. De belles machines nous étaient proposé, comme cette magnifique Vélocette, une géniale Moto Morini, ou la toujours très performante Yamaha YZR façon Kenny Roberts. Un petit groupe de pisses feu, moto 2T, assurèrent le spectacle en amenant les bruit et l’odeur. Arh, j’aime l’odeur de l’huile de ricin au petit déjeuner !

Sportives, nous voilà

Le plateau Héritage, nous offrait de revoir un joli panel de voitures de sport des années 50 à 70. L’offre était assez mélangée, Porsche et BM côtoyaient pas mal de d’anglaises. Mais les françaises étaient aussi bien présentes, avec Alpine ou Dauphine. Sans oublier les Alfa, qui firent le show sur la piste. Mais l’attraction de cette série était la monoplace Racer, qui nous fit vibrer de plaisir ! Son pilote passant certains virages sur trois roues, énorme !

Un Gordini, sinon rien !

C’était le plateau que l’on attendait, un plateau bleu comme le ciel en été. Le plateau Gordini, le plateau des Renault 8 et des R12, celui des petites énervée ! Même s’il fut, peut-être un peu moins fourni que les années précédentes, on parlait de l’édition 2017 dans cet article. On ne fut pas déçu, les passes d’armes étaient au rendez-vous. Ça tournait bien, ça pétait bien avant les virages, ça partait du cul pour les tites bleues, bref on était revenus quelques décades en arrière lors des coupes Gord’ des années 70.

La Formule merveilleuse !

C’était assurément la tête d’affiche de cet Autodrome Heritage Festival 2018. Le plateau tant attendu des connaisseurs. Pour la commémoration des 50 ans de la Formule France, c’étaient plus de cinquante voitures et tout autant de pilotes qui étaient présents sur l’anneau de Montlhéry. La Formule France se courtu entre 1968 et 1971. Les voitures monoplaces étaient développées autour du moteur de la R8 Gordini. En 1972, ce championnat deviendra la Formule Renault, avec cette fois des autos motorisée par le bloc de la R12 Gordini. Un championnat qui vit émerger un grand nombre de pilotes connus comme Beltoise, Arnoux ou Pironi.

Un grand nombre de ces pilotes étaient présent cette année. Divisé en deux plateaux les autos et leurs pilotes nous firent revivre de beaux moments, avec de belles bastons comme à la belle époque. Vu que les moteurs sont identiques, c’est dans le pilotage et le châssis que cela se joue. Sur la piste on retrouvait donc des Grac, des Martini et leur MK, on retrouvait même quelques autos construites par Alpine. Des plateaux magiques avec la sonorité enivrante !

La Reine Christine !

L’Autodrome Heritage Festival 2018, recevait une légende vivante du sport mécanique ce week-end. Une très grande dame du volant, Madame Christine Beckers ! Cette dame possède un palmarès à faire pâlir, plus d’un pilote. Alors attention les yeux la liste est super longue, j’énonce donc : onze participations aux 24H de Spa, quatre participations aux 24H du Mans dont une en Inaltera, trois participations au Dakar, seule européenne a s’être qualifiée NASCAR aux US, lorsqu’elle couru à Daytona. Allez, je rajoute, six fois championne des conductrices de Belgique, et j’en passe et des meilleurs !

Ce n’est donc pas à une débutante que nous avons affaire. Christine n’était pas revenue sur l’anneau depuis les années soixante-dix. Et c’est au volant d’une autre légende la Matra MS630, dont Benjamin brosse le portrait ici. L’auto est la même que celle qui a participé aux 24H du Mans en 1967 avec le V8 Ford qui va bien, et ses 4,7L de cylindrée qui vont encore mieux. La petite Dame pousse le bouton et la cavalerie rugit sans problème. La première est un peu dure, mais ça passe quand même. On laisse chauffer un peu, et ça y est Christine libère les watts du Ford, c’est parti !

Les trois tours sont avalés comme un bon dessert, a l’arrivée c’est une gamine de 20 ans que nous récupérons, dans un état proche de la lévitation ! Les bravos fusent de partout, le charisme de Christine et le son de la Matra ont fait leurs offices. Son mari nous confie : “Christine était ravie de l’invitation, mais elle me dit : je viens que si je conduis alors trouve moi une auto…

Et bien voilà ! Christine fut si contente qu’elle ne rechignât pas à faire une deuxième exhibition en fin de journée et là je peu vous dire que la tite dame mit le pied dedans et pas qu’un peu ! Elle roula si bien que ses 74 printemps s’envolèrent en deux secondes… merci Madame Christine !

L’Autodrome Heritage Festival 2018, c’était énorme !

Allez comme à chaque fois, j’entend déjà les, heu pourquoi il ne parle pas de ci, de mi ? Il y avait beaucoup de choses à voir et je n’ai pas eu le temps de m’arrêter partout, j’ai plutôt voulu vous présenter des vues de la chicane nord, du virage de la Ferme ou celui des deux ponts, des endroits on ne va plus le public… Pour ce qui est de la parade club aux plateaux des avant-guerre pour terminer avec un superbe paddock et un MG Day bien fourni, on vous présentera tout cela en photo sur notre page Facebook. Vous la trouverez ici.

En tout cas, cet Autodrome Heritage Festival 2018 était une belle fête, avec un magnifique spectacle. On se retrouve dans quinze jours pour le Wagen Festival où ce sera au tour des Allemandes d’envahir l’anneau !



Encore (beaucoup) plus de photos dans cette galerie.

 

bertrand
photographe/reporter
rédacteur et photographe à news d'anciennes.
Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

5 commentaires sur “Autodrome Heritage Festival 2018, De belles Choses à Voir et à Entendre !”

  1. Juste une petite rectification pour “Christine” , 2 fois sur INALTERA N°2 au MANS 1976 & 1977..Très beaux clichés de Bertrand comme dab’ ,qui nous régale….

  2. La Yamaha “Kenny Roberts ” est une 350 Rdlc de 1985 coursifiée. Toujours génial de rouler sur l’autodrome et de faire vibrer le public ✌

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.