Très belle première pour l’Auto Moto Classic de Strasbourg 2018

On vous propose de découvrir un nouvel événement. Le Auto Moto Classic de Strasbourg 2018 était tout simplement la première édition du salon. Une très belle première qu’on vous fait découvrir ici.

Strasbourg, longtemps considérée comme la capitale historique de l’Alsace est depuis le 1er Janvier 2016 le Chef Lieu de la Région Grand Est. Quand on sait à quel point on aime l’automobile en Alsace, 120 Clubs dans le Grand Est, 80.000 emplois directs liés à l’ automobile, des constructeurs « locaux » prestigieux : Bugatti, De Dietrich, Mathis, il était étonnant qu’il n’ y ait pas (encore) de salon collection. Au mois de septembre se déroule avec succès l ‘excellente bourse de Lipsheim ce qui démontre bien que l’ engouement local existe avec vigueur. On vous faisait revivre la dernière édition ici.

«La nature a horreur du vide» disait Charles Darwin, effectivement elle en fait la démonstration en permanence. Dans le cas qui nous occupe cette absence de salon est dorénavant à mettre au passé : GL Events et l’ Automobile Club Association (anciennement Automobile Club d’Alsace) se sont associés et ont pris Bruno Illien comme compositeur et chef d’ orchestre. L’Auto Moto Classic de Strasbourg 2018 s’est donc tenu les 28/29/30 et 1er mai.

Pour une première c’est une première globalement réussie : plus de 21.000 spectateurs ont répondu présent. Ils eurent du mérite car la communication en amont se fit «à l’ économie». On ne peut pas dire que les pages de publicité et autres affiches ont ruiné les organisateurs. Vouloir miser sur les réseaux sociaux est une chose mais cela ne peut pas être la seule et unique promotion. Il y eut certes un peu de visibilité dans un excellent hebdomadaire spécialisé mais, nul doute que si l’organisation avait su faire preuve de prodigalité sur les sites spécialisés ainsi que la presse plus une campagne d’affiches le bilan eut été largement plus bénéfique au final. Nous avons croisé de nombreux habitants qui ignoraient complètement l’existence du salon !

Commençons maintenant la visite de l’Auto Moto Classic de Strasbourg 2018

Le visiteur est accueilli d’emblée par une belle brochette de BMW, la proximité de l’ Allemagne se fait immédiatement sentir. Le premier hall accueille de nombreux marchands, des professionnels de la restauration ainsi que quelques clubs. La qualité des véhicules exposée est très réelle et va de pair avec celle des exposants. Arthur Bechtel présentant une belle brochette de Mercedes Classiques, le garage Bonne Route faisant la démonstration de son savoir-faire en matière de restauration avec un éclectisme riche : Camping Car Mercedes, Mercedes 280 SE cabriolet « very bad trip », Ferrari Maranello, Lancia, et surtout une construction originale effectuée pour la brasserie La Licorne : une Biermobile, véhicule bière pression autonome. Si ce garage a hérité de la distinction suprême «Classic Car Color» Glasurit ce n’est pas le fait du hasard : ils ne sont que 26 en France. Restaurations garanties «très  haute qualité».

Juste en face le marchand Hess Classic présentait 2 joyaux : une magnifique Iso Griffo ainsi qu’une sublime Lamborghini Miura. Toutes deux restaurées « à neuf », absolument superbes , bravo ! Les autres restaurateurs n’étaient pas en reste et présentaient de superbes autos.


Très grand stand pour Bruno Scheurer automobiles avec des véhicules variés allant de la Ducati utilisée pour la publicité Channel à des Porsche en passant par une réplique simplement cosmétique de Honda Daytona. Pour info la « vraie » ainsi que toutes les pièces neuves permettant d’en construire une est ici.

Juste après stand de l’Aventure Peugeot Citroën DS exposant l’une des toutes premières Peugeot ainsi qu’une 504 fraichement «retraitée» mais toujours active.

Beau stand de passionnés pour le Vosges Rallye Festival, ils présentaient leur manifestation et pas moins de 3 magnifiques Groupe B. Une date à bloquer dans les calendriers pour 2019.

En face les huiles TOTAL /ELF présentaient leur gamme dédiée aux véhicules de collection et répondaient avec le sourire à toutes les questions , les collectionneurs veulent manifestement comprendre et apprendre afin de protéger et utiliser au mieux leurs véhicules.

A côté la présence du Musée Schlumpf qui a par ailleurs contribué aux expositions via le prêt de véhicules.

Ensuite saluons l’effort fait par Harley Davidson Strasbourg : grand espace, magnifique présentation et de très nombreuses pépites. Jugez donc : 1000 XR, 750 short track, tricyle car, side 1ère guerre, scooter Harley, réplique de Captain America et surtout une rarissime 1000 VR de 1994 ! Au total il devait y avoir une petite quarantaine de motos sur son stand. Pas besoin de se poser de questions sur la passion et les compétences d’ un tel concessionnaire , une sacrée collection !

Sur notre droite une belle exposition de motos de course organisée avec le soutien de Gerald Motos, collectionneur passionné s’il en est.

Puisque nous parlons moto il est important de souligner que l’Auto Moto Classic de Strasbourg 2018, à l’instar de Lyon et Avignon, a su faire la part belle aux 2 roues. Non seulement il y avait cette exposition, ce stand Harley géant mais aussi Legend’s Motorcycles, le concessionnaire BMW local, 2 clubs Vespa, bref ce n’est pas encore Stafford ou Vincennes mais au moins l’organisateur a lui compris que la moto de collection existe et n’a rien d’antagoniste mais au contraire complémentaire avec l’ automobile de collection.

Il y avait encore beaucoup à voir dans ce Hall 7 de l’Auto Moto Classic de Strasbourg 2018 mais, ne pouvant tout décrire, passons maintenant dans le Hall 8. Hall majoritairement dédié aux Clubs et expositions.
3 magnifiques Mercedes de compétition, une exposition consacrée à Bob Wollek et une gigantesque exposition consacrée à Mathis, gloire locale disparue avec une production étalée entre 1905 et 1940. Sacrée performance que de réunir et présenter au public une trentaine d’exemplaires retraçant toute l’histoire de la marque. Le travail de recherche et présentation de ces expositions est considérable et mérites félicitations.

Le Hall 5 accueillait principalement la vente aux enchères Oseant de la collection Pierre Feidt dont les résultats sont ici, ainsi que quelques autocars de collection. Et des marchands.




Bilan. Le « mieux » serait-il l’ ennemi du bien ?

De très belles expos mais on serait presque tenté de dire « trop d’expos ». Certes le compositeur-chef d’orchestre a voulu frapper fort pour une première et marquer les esprits, c’est chose faite ! Les beaux exposants étaient là, PSA, Mercedes, BMW Auto ET moto , Harley étaient là. Maintenant il faut aussi que les organisateurs donnent tous les moyens au compositeur pour que le résultat soit un succès pérenne.

l y avait 3 «manques» à l’Auto Moto Classic de Strasbourg 2018 : pas de pièces détachées, pas de « brocante » et pas de voitures de particuliers à vendre. 3 maux pour 1 explication : une organisation voyant cela «d’en haut» et n’ayant pas su pratiquer des tarifs différents au m² pour faire venir ces exposants qui participent au succès d’un salon car ils répondent aux attentes du public. Monsieur Collectionneur est exigeant, lorsqu’il se rend sur un salon il veut TOUT : rencontrer des copains via les Clubs (ils étaient là) le plaisir des yeux via les expositions (elles étaient là, reste juste à ajouter de la scénographie à l’ avenir) rêver devant sa prochaine acquisition via les marchands (ils étaient là et de qualité) choisir le professionnel qui la lui restaurera (présents là encore), acheter des pièces pour entretenir son/ses actuelle(s) (zéro pointé), dénicher un « trésor » au milieu de la brocante ( là encore absence).

En revanche nous avons apprécié que l’organisateur ne prostitue pas le salon en acceptant stands de machine à couper le jambon, vêtements, vin, miniatures comme c’est parfois le cas dans une démarche à court-terme.

En conclusion :

Un beau Auto Moto Classic de Strasbourg 2018 qui a trouvé son public (marchands visiteurs et clubs) dès la première édition et ce n’est pas un mince exploit. Le compositeur doit recevoir plus de moyens (communication, publicité) et une plus grande autonomie de décision pour affiner les réglages, tout le monde n’en sera que plus heureux, y compris le directeur financier…

Le site de l’organisateur est ici.

Texte : Patrick Hornstein, Photos : Martine Rizk et Patrick Hornstein



Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

10 commentaires sur “Très belle première pour l’Auto Moto Classic de Strasbourg 2018”

  1. Sympathique !

    (hormis le charabia : « Fortement peuplée cette ville frontalière compte 768.868 habitants pour sa partie Française et 1.189.086 pour la partie Allemande soit quasiment 2 millions ». Depuis quand une ville française a une « partie allemande » ? Aussi, d’où viennent ces chiffres, on dirait les chiffres du Haut-Rhin et du Bas-Rhin ?)

    1. Une frontière peut intervenir après une guerre et “séparer” une ville en 2…Le plus célèbre exemple étant Berlin avec son mur. La ville n’est pas renommée pour autant . La “partie allemande” n’ étant autre que le faubourg situé de l’autre coté de la frontière. Pour ce qui est des chiffres : sources vérifiées et croisées.

  2. Juste pour signaler deux coquilles dans la partie conclusion :
    – Qui a trouver.
    – ommunication, publicité.

    Bonne journée.

  3. Strasbourg est bien évidemment en France mais, par le jeu des bouleversements de frontières, d’anciens faubourgs de Strasbourg sont en Allemagne. Comme la plupart des habitants sont bilingues venir apprécier un salon de l’autre côté de la frontière ne leur pose aucun souci.

  4. Il serait utile de réviser l’histoire et la géographie de Strasbourg. La ville est intégralement située sur la rive gauche du Rhin, donc en France ! Aucun quartier, aucune rue ni aucun bâtiment ne sont situés en territoire allemand. Je suggère de modifier rapidement l’article si vous ne voulez pas devenir la risée de tout un pays…

    1. La ville est certes située intégralement sur la rive gauche du Rhin ce qui ne l’empêchait pas d’avoir des faubourgs ( merci à vous de vous pencher sur la définition du mot « faubourg » ) au-dela de ladite rive gauche. Pour le reste Wikipedia vous en donnera confirmation. Sans prétendre être omniscient ou infaillible je m’efforce de toujours vérifier auparavant. Bien à vous…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.