Une belle Simca 1000 dans la rue

Une belle Simca 1000 dans la rue
Une belle Simca 1000 dans la rue
Pierre
Chauffeur officiel pour les travellings, il lui arrive de passer derrière le volant. Propriétaire, de 4L, d'Alfa GTV, malheureusement pas grand chose en état de rouler !

À la une sur News d'Anciennes

Parcours du Tour Auto 2021 : Paris-Nice… et les Alpes !

Il se prépare doucement ! On savait déjà que l'épreuve aurait lieu entre le 19 et le 24 Avril. Maintenant on peut se préparer,...

Une collection tarnaise bientôt dispersée par Carprecium

Si les événements sont à l'arrêt, les ventes aux enchères d'automobiles anciennes continuent. Dans une dizaine de jours c'est une collection complète qui sera...

Toyota Celica, première génération, pony car à la sauce japonaise

Faut bien avouer que les japonaises, on les croise surtout sur dans la catégorie (et dans les événements) de youngtimers. En même temps, dans...

Sortie de Grange d’une Jaguar Mk2 – Mode d’Emploi

Sortie de Grange, présentation et transport d'une Jaguar Mk2 de 1967.

Des Citroën, des Renault, des Peugeot anciennes, on en voit dans la rue. Les Simca sont bien plus rares. Pourquoi ? C’est une très bonne question mais le fait est qu’on en voit plus. Alors quand on croise une 1000 au hasard d’une belle journée, on s’arrête et on immortalise.

Notre belle du jour est donc une Simca 1000, ça c’est sûr. Le Blanc Fontenoy lui va très bien. Maintenant il va falloir reconnaître le modèle, et là ce n’est pas évident.

En fait notre auto a probablement été restaurée. À la base il devait s’agir d’une GLS de 1967 ou de 1968, visible à son tableau de bord de deuxième génération. Mais certains éléments manquants pourraient faire penser à une GL. Ainsi on ne trouve plus la baguette de capot distinctive de ces autos, ni les enjoliveurs supplémentaires qui permettent de cacher toute la jante ou encore le monogramme GLS de la calandre.

Par contre on retrouve bien le monogramme placé sur la custode arrière droite. Et puis l’intérieur en Aéralon rouge n’était disponible que sur la “luxueuse” GLS et tend notre investigation vers un modèle 67. On note d’ailleurs que les sièges de cette version pouvaient s’incliner.

On notera enfin quelque chose que l’on voit particulièrement bien sur la photo ci-dessous : la vraie-fausse calandre. On ne vous apprend rien en disant que la Simca 1000 embarquait son moteur à l’arrière. D’ailleurs il s’agit dans ce cas précis d’un moteur de 52ch. La 1000 n’était pas encore la sportive, il faudra encore attendre quelques années.

Si vous voulez en savoir plus sur les Simca 1000 et sur toutes les déclinaisons, on vous invite à lire cet article :

En attendant, quelques photos supplémentaires de notre belle du jour :

Une belle Simca 1000 dans la rue

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Les Anciennes s’exposent avec l’Atelier du Temps à Basse-Goulaine

En Janvier, les événements sont rares. Et en ce moment c'est encore pire. Pour autant les véhicules s'exposent, dans un centre commercial de Basse-Goulaine,...

Une collection tarnaise bientôt dispersée par Carprecium

Si les événements sont à l'arrêt, les ventes aux enchères d'automobiles anciennes continuent. Dans une dizaine de jours c'est une collection complète qui sera...

Toyota Celica, première génération, pony car à la sauce japonaise

Faut bien avouer que les japonaises, on les croise surtout sur dans la catégorie (et dans les événements) de youngtimers. En même temps, dans...

Parcours du Tour Auto 2021 : Paris-Nice… et les Alpes !

Il se prépare doucement ! On savait déjà que l'épreuve aurait lieu entre le 19 et le 24 Avril. Maintenant on peut se préparer,...