Tour de Bretagne 2018, du nord de la Bretagne aux portes du Mont-Saint Michel

Tour de Bretagne 2018, du nord de la Bretagne aux portes du Mont-Saint Michel
Vincenthttp://autodantanmag.canalblog.com/
Etudiant et passionné d'automobiles , il commence en 2011 en écrivant "Auto d'Antan", une revue amateur sur les voitures anciennes. Trois ans plus tard il se lance sur la blogosphère puis rejoint l'équipe de News d'Anciennes en 2016 . Il partage la route avec sa Motobécane N40T et de son Vélosolex 3800.

À la une sur News d'Anciennes

Musée Matra, la France et pas n’importe laquelle

Mis sous le feu des projecteurs récemment quand la MS 670 a été retirée de l'exposition, il serait quand même dommage de réduire le...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat dans le...

La MEP Daphné, le coupé chevronné et oublié

Quand on associe MEP et Citroën on pense à ces monoplaces en coin, bleu et blanches qu'on voit régulièrement sur des événements tels les...

Notre sélection de cadeaux de noël pour des passionnés d’anciennes

Même si on est loin de la frénésie de Noël avec l'ambiance actuelle, ça approche, c'est dans moins d'un mois maintenant ! Et si...

Depuis maintenant 38 ans, l’événement s’est inscrit, grâce à René Alba et l’A.B.V.A. (Association Bretonne de Véhicules Anciens), comme l’événement en anciennes le plus populaire et attendu du grand public breton. Séduit depuis maintenant deux ans, je n’allais pas manquer une occasion d’aller découvrir le Tour de Bretagne 2018.

Du 18 au 21 mai 2018, le Tour de Bretagne 2018 conviait 750 véhicules anciens autour de la commune de Beaussais-sur-Mer pour effectuer un rallye entre les Côtes-d’Amor, l’Ile-et-Vilaine et jusqu’en bordure de la Manche. En ce weekend de Pentecôte, le public s’était massé sur le bord des routes de campagne pour venir acclamer les passionnés défilant en anciennes.

Samedi matin, les premières autos étaient présentes sur la pelouse du stade de Beaussais-sur-Mer pour accueillir les curieux. Le départ est donné à 14h30 pour un premier circuit dans les terres.

A cause d’un imprévu je n’ai pu participer avec ma mobylette comme l’année dernière (retrouvez mon reportage sur la précédente édition du côté de Morlaix en cliquant ici)… Heureusement, deux amis, Marc et Sabrina, m’acceptent à bord du confortable spider de leur Ford A Roadster de 1930. Pendant toute la promenade, je confortablement installé sur une banquette moelleuse, bercé par le ralenti feutré du 4 cylindres de 3,3 litres. Se faire conduire au grand air, sous le soleil et en bonne compagnie, il n’y rien de mieux pour profiter du spectacle !

Le cortèges avance au rythme des cyclomoteurs. Nous suivons d’ailleurs Ewen, 15 ans qui réalise son second Tour de Bretagne au guidon de sa Motobécane N40T de 1971.

Un an après ton premier Tour en mobylette, comment as-tu trouvé ce dernier ?

J’ai vraiment apprécié ce Tour de Bretagne 2018, j’ai l’impression qu’il y avait également beaucoup plus de spectateurs sur le bord des routes que l’an dernier, notamment grâce au beau temps. C’était bien plus vivant ! Je pensais qu’il y aurait plus de côtes mais traverser des petits villages par les routes de campagne c’était génial !

Côté mécanique, mis à part quelques difficultés de démarrage à froid, je me suis rendu compte que ma mob marchait très bien et que sans variateur, je doublais quand même les autres mobylettes.

Qu’est-ce qui t’a surpris pendant cette édition ?

Ce qui m’a fais plaisir c’est le nombre de personnes qui m’ont félicité parce que j’étais jeune et que j’ai eu le courage de le faire entièrement en mob.

Enfin, quels sont tes coups de cœur sur le Tour de Bretagne 2018 ?

Côté auto, j’adore l’AC Cobra et sa carrosserie en aluminium brossé, je l’avais déjà repéré l’an dernier… et pour les deux roues c’est la Rocvale, une superbe mobylette carénée avec boîte six vitesses !

Sur le parcours, les participants s’arrêtant tour à tour pour regarder passer le Tour, rafraîchir les moteurs et les chauffeurs. Chaque arrêt permet de découvrir des modèles s’étalant de 1902 à 1997. En près d’un siècle d’histoire de la locomotion, on retrouve bien des pépites de la production automobile française, comme une rare Panhard  X6 à moteur sans soupapes de 1929, la PL17 qui a participé au Tour Auto 2018 (à retrouver en cliquant ici) mais aussi des sportives comme un Djet Matra, un modèle similaire, jusque dans sa déco, à celui essayé par Gaëtan l’année dernière (à redécouvrir en cliquant ici).

Le soir, les anciennes rentrent au parc, pendant que les participant se restaurent autour d’un dîner spectacle, je profite des dernière lueurs du jour pour me perdre au milieu des voitures et échanger avec quelques passionnés.

Dimanche matin, à 9h, tous les participants ne sont pas à l’heure pour ce départ, plutôt matinal…  Après un arrêt à Saint-Benoit-des-Ondes, le Tour de Bretagne fait un crochet par l’hippodrome de Pontorson non loin du Mont Saint-Michel. Enfin, l’après-midi, c’est un véritable bouchon qui est crée dans le centre de la petite commune d’Epiniac.

Lundi, dernière journée pour le Tour de Bretagne 2018. Les anciennes prennent la route en faisant un tour sur la côte du côté de Saint-Briac, Saint-Lunaire, Dinard puis vers Pleudihen-sur-Rance pour un dernier pot.

Après 360 km à travers les plus belles routes de Bretagne et sous un soleil radieux, cette 38ème édition du Tour de Bretagne aura une fois de plus séduit par la diversité et la qualité de ses équipages et surtout par sa convivialité. L’ABVA a d’ores et déjà annoncé la prochaine édition qui se déroulera à Bain-sur-Oust près de Redon.

Tour de Bretagne 2018, du nord de la Bretagne aux portes du Mont-Saint Michel

Sur le même thème

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Le Calendrier des Courses Historiques 2021

En 2020 on a pu voir quelques courses historiques sympathiques. Mais il faut bien dire que la saison a été réduite et ultra condensée....

Musée Matra, la France et pas n’importe laquelle

Mis sous le feu des projecteurs récemment quand la MS 670 a été retirée de l'exposition, il serait quand même dommage de réduire le...

Bixhope Art, des autos, des couleurs et Bull The Dog

Malgré son nom, c'est bien un artiste français qu'on vous présente aujourd'hui. Et même un jeune artiste car s'il est né en 1968, c'est...

La MEP Daphné, le coupé chevronné et oublié

Quand on associe MEP et Citroën on pense à ces monoplaces en coin, bleu et blanches qu'on voit régulièrement sur des événements tels les...