Superbe catalogue pour la vente Grandes Marques au Grand Palais 2021 de Bonhams

Superbe catalogue pour la vente Grandes Marques au Grand Palais 2021 de Bonhams
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Superbe catalogue pour la vente Grandes Marques au Grand Palais 2021 de Bonhams
Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Les ventes “parisiennes” continuent. Après Artcurial qui n’avait pas bougé la date de sa vente appelée La Parisienne justement (résultats ici), après RM Sotheby’s dont la vente live a été très moyenne (résultats par là), c’est au tour de Bonhams de dégainer ! Et si la vente s’appelle bien Grandes Marques du Monde au Grand Palais 2021 de Bonhams, il y a quand même quelques nuances !

La vente des Grandes Marques du Monde au Grand Palais 2021 de Bonhams

Comme pour RM Sotheby’s, ce n’est pas parce qu’on parle de Paris qu’il y aura une vente à Paris ! En fait la vente Bonhams ne sera pas live, c’est à dire qu’elle se tiendra entre le 3 et le 10 Mars, uniquement en ligne.

Pour ce qui est des autos, certaines sont à Paris, d’autres sont réparties dans les différents bureaux de la maison de vente. Pas d’exposition publique au programme mais des rendez-vous pour découvrir les autos ou à défaut des appels vidéos pour faire le tour !

Les stars de la vente

Bonhams a concocté un catalogue complet et en fait très compact. Du coup difficile de sortir des stars de la vente.

On va quand même parler des gros prix. Les estimations indiquent deux autos qui pourront dépasser les 500.000 € sous le marteau.

La première, la plus chère est une Aston Martin DB4 Serie II de 1960, conduite à gauche, d’origine française, estimée entre 450 et 600.000 €.

La seconde est une française. C’est une Peugeot 402 Darl’Mat Special Sport de 1938. Il n’en resterait plus que 30 et celle-ci comporte de nombreux éléments d’origine et elle est estimée entre 350 et 550.000 €.

À noter également

En dehors des très gros prix, on a noté quelques autos remarquables.

Déjà une auto sur laquelle Bonhams a bien communiqué : une Porsche 964 Carrera 2 de 1992, look turbo, livrée neuve à… Maradona ! Elle est estimée entre 150 et 200.000 €, précisons qu’elle est en très bon état.

Ensuite on passe à une Mercedes-Benz 300S Cabriolet A de 1953. Une auto rare, 203 exemplaires, estimée entre 350 et 450.000 €.

Côté anglaises, on trouvera aussi des autos remarquables. D’abord une Lagonda 16/80HP Sports, une des 16 carrossées par Vanden Plas. Elle est estimée entre 110 et 140.000 €.

Autre rareté, construite à 99 exemplaires, une Gordon Keeble Coupé de 1964 avec un V8 Chevrolet à l’avant et une estimation entre 90 et 120.000 €.

Enfin, beaucoup plus récente, une Opel. Allemande, oui, mais revue par les anglais de Lotus. C’est la 2e construite, livrée en Allemagne et ex-Salon de Paris 1992. Elle est estimée entre 60 et 80.000 €.

Plusieurs italiennes sont au programme. On commence avec une bombinette, une Fiat-Abarth 850 TC de 1961. Une auto qui a appartenu au Prince de Bourbon-Parme. Il a couru le Tour Auto 2000 à son volant, plusieurs autres rallyes historiques et l’a également présentée à la Villa d’Este où il reçut, pour elle, un prix des mains de Carlo Abarth. Elle est estimée entre 40 et 60.000 €.

On trouvera aussi des Ferrari, évidemment, mais aucune auto emblématique des années 60. Par contre on retrouve une Maserati, de 1960 justement, une 3500 GT estimée entre 170 et 200.000 €.

Beaucoup plus récente, on retrouve une Touring Sciàdipersoa Coupé de 2017. Une auto qui symbolise le renouveau de la carrosserie et conçue sur une base de Maserati GranTurismo. Voiture unique, elle est estimée entre 380 et 580.000 €.

Pour les fans de Lancia Delta Integrale, il y a le choix. D’abord une routière, une Evoluzione “Giallo Ferrari”, une série limitée recherchée, estimée entre 75 et 95.000 €.
Mais si vous cherchez du plus méchant, Bonhams proposera également une Groupe A, une auto d’usine engagée au Safari 1988 (puis dans d’autres rallyes) et remise en configuration Safari au milieu des années 90. Elle est estimée entre 240 et 280.000 €.

Mais on trouvera aussi une américaine, bourrée de chevaux et construite comme une réplique de la voiture avec laquelle Pierre de Thoisy remporta la Carrera Panamericana en 2007. C’est une Studebaker Commander de 1955 et elle est estimée entre 50 et 70.000 €.

Allez, on ajoutera aussi un mix entre une italienne et une américaine : une De Tomaso Pantera GTS de 1973. Une auto en bon état de fonctionnement, fiabilisée, et estimée entre 75 et 95.000 €.

Les françaises

Contrairement à la vente RM Sotheby’s, Bonhams proposera plusieurs françaises en plus de la Darl’Mat.

Déjà on commence par des Citroën, souvent la marque la plus prisée des ventes aux enchères. La plus chère de celles proposées par Bonhams, c’est une DS21 IE Cabriolet par Chapron de 1971. Une auto en bon état, avec beaucoup d’options, estimée entre 150 et 250.000 €.

Autre DS, une 23 Pallas IE de 1973, pour laquelle on a pas encore beaucoup d’infos, si ce n’est un prix qui colle à un état nickel : entre 55 et 75.000 €.

Ensuite on passe à un autre vaisseau amiral de la marque : une SM, ici en 2.7 litres à injection. Une auto estimée entre 50 et 60.000 €.

Deux Citroën CX suivent, d’abord une “basique” 2000 de 1975, elle aussi doit être en parfait état car estimée entre 20 et 30.000 € ! La seconde est une 2400 GTI de 1979, estimée entre 15 et 25.000 €.

On termine avec une deuche, une Charleston de 1985, estimée entre 15 et 20.000 €.

En dehors des Citroën d’autres belles autos. D’abord une Alpine A110 1600 SX de 1976, restaurée il y a 15 ans et déjà engagée sur plusieurs rallyes. Elle est estimée entre 90 et 120.000 €.

Ensuite une plus ancienne, une Salmson GSS de 1926, restaurée et en bon état, elle est estimée entre 100 et 140.000 €.

Enfin une jeunette, l’une des autos les moins chères du catalogue, une Peugeot 205 Roland-Garros de 1992 estimée entre 10 et 15.000 €.

Pour le reste du catalogue, c’est par ici.

On termine avec quelques autres photos des autos… et des bateaux proposés :

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Superbe catalogue pour la vente Grandes Marques au Grand Palais 2021 de Bonhams

Sur le même thème

4 Commentaires

  1. Cote LVA pour cx 2000/2200 : 2500

    pour gti : 4800

    pour Sm : 35000

    les voitures proposées sont sans doute bien entretenues voire “restaurées”…

    mais on voit sur DS une peinture bicolore bizarre.

    Sur Sm des répétiteurs italiens et des clignotants couleur US.

    A ces prix, ne devrait-on pas avoir des voitures moins tunées ?

  2. J’ avoue que certaines estimations me laissent perplexes.
    Le marché du véhicule de collection devient de plus en plus une affaire de placement mercantile.
    Tout cela risque de finir par l’éclatement d’une bulle !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles