Résultats de la vente Osenat du 25 Janvier, un bon début d'année

Résultats de la vente Osenat du 25 Janvier, un bon début d'année

Dans un marché où les ventes de Scottsdale ont été contrastées, Osenat tenait sa première vente de l’année samedi dernier à Fontainebleau.


Sur les 23 automobiles proposées à la vente, 14 sont vendues. Un ratio devenu normal pour une vente aux enchères d’automobiles anciennes. Niveau prix, il se vend de tout, de quoi être optimiste pour les plus grosses ventes qui arriveront dans l’année.

Les youngs sportives

On avait essayé deux youngtimers sportives avant la vente, la Lotus Esprit Turbo SE (dont on parle ici) et la Honda NSX rouge (c’est par là). Malgré des estimations très correctes (25-30 k€ et 50-60 k€ respectivement) et des autos saines et fonctionnelles, aucune des deux ne se vend.

Du côté des deux Ferrari, la Testarossa est de 1988 part pour 76200 € (est. 60-80.000 €), mais la 308 GTBi de 1982 ne se vend pas (est. 50 – 60.000 €).

Côté anglaise on retrouvait une Jaguar XJS TWR ayant appartenu à Charles Trenet vendue pour un bon 21.600 € (est. 15-20.000 €). Enfin on terminait notre sélection de youngs sportives avec une plus classique Golf GTI 1800 de 1983 estimée entre 10 et 15.000 €, qui ne trouve pas preneur.

Les avant-guerre

Trois avant-guerre notable figuraient dans le catlaogue de cette vente Osenat. La Darmont se démarquait à cause de ses quatre roues ! Estimée entre 25 et 30.000 € elle ne trouve pas preneur.
L’originale Citroën B2 Commerciale de 1924 était estimée entre 10 et 12.000 € mais elle non plus n’est pas vendue.
Enfin la Pontiac Big Six Coach de 1930 dépasse son estimation (6-8000 €) pour terminer à 9000.

Et entre les deux

On avait noté quelques autos entre ces youngs et les avant-guerre. Du côté des trois françaises, la Citroën DS 21 Pallas de 1967, sortie de grange et remise sur la route il y a peu de temps, estimée entre 6 et 10.000 €, réalise un bon score à 13.220 €.

La Salmson 2300 S de 1955, à remettre en route, estimée entre 15 et 20.000 € part pour un joli 22.000 € et la Hotchkiss 2050 de 1951 part pour 30.000 €, son estimation haute.

On terminait notre sélection avec deux sportives. Côté allemand une Porsche 914 1.7 de 1970 estimée entre 14 et 18.000 € qui s’arrête à un petit 11.040 € et côté anglais, la Jaguar Type E 4.2 litres de 1967, estimée entre 75 et 80.000 € s’arrête à 72.000 €.

Tout les résultats sont à consulter ici.

Photos : Osenat


Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

1 commentaire sur “Résultats de la vente Osenat du 25 Janvier, un bon début d'année”

  1. Enchères plutôt rassurantes .
    Les voitures encore courantes ou ordinaires , même belles , estimées à des prix exorbitants ( Golf GTI , B2 commerciale , 308 GTB , NSX…) ne se sont pas vendues .
    Seuls les très beaux modèles rares et classiques se sont bien vendus .
    Le marché redevient normal ce qui est rassurant et selon la formule bien connue les estimations de certains experts n’engagent qu’eux même ….
    A vérifier lors de la semaine de Rétromobile .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.