Rassemblement de Fayence : la 100ème !

Rassemblement de Fayence : la 100ème !
Rassemblement de Fayence : la 100ème !
Nicolas Anderbegani
Nicolas est un passionné de belles autos et de leurs histoires. Déjà auteur et photographe sur d'autres supports, il a rejoint l'équipe de News d'Anciennes en Mars 2020.

À la une sur News d'Anciennes

Artcurial fait un carton avec la vente de la Collection André Trigano

La vente de la collection Trigano devait être une des ventes phares du printemps. Repoussée à ce dimanche 13 Septembre elle a...

Au volant d’une Renault 5, un plaisir simple

Une Turbo ? Non. Une R5 Alpine Turbo alors ? Non plus. Pourquoi la Renault 5 devrait-elle être sportive pour être intéressante....

Mon Tour Auto 2020 par Benjamin

Le Tour Auto 2020 s'est terminé il y a deux semaines. Je vous avoue que ce n'est pour autant que j'ai fini...

Mon Tour Auto 2020 par Vincent

Deux semaines après la fin de ce Tour Auto 2020, la tête est encore pleine d'images et de souvenirs. Je vous propose...

Rendez-vous incontournable du canton, le rassemblement organisé par le David HR Team fêtait sa 100e édition sous le beau soleil de Fayence. Comme toujours, le plateau était riche, diversifié et ponctué par quelques raretés, sur lesquelles nous mettrons l’accent dans ce présent article.

D’abord, quelques mots de l’organisateur, Julien David, qui nous a gentiment accordé un peu de son temps :

NA : Présentez-nous un peu l’évènement

JD: Nous avons créé le club en 2012, au départ juste avec mon père et mon épouse. C’était juste histoire de regrouper quelques passionnés, mais maintenant ça a pris plus d’ampleur. C’est en général tous les 3èmes dimanches du mois et cela tout au long de l’année.

NA : Vous vous rappelez de la première ?

JD: Oui, nous étions une quarantaine, des passionnés du coin. C’est vrai que c’est une région où il y a beaucoup d’évènements automobiles, de compétitions, beaucoup de voitures de rallye.

NA : Aujourd’hui, vous tournez à combien de participants ?

JD: Le mois dernier, pour la reprise post-confinement, c’était plus de 300 voitures. En moyenne, en temps normal, on est à 200 voitures environ, sachant que l’évènement ne se tient que sur la matinée.

NA : personnellement, vous roulez avec quoi ?

JD : Il y en a plusieurs. Je suis venu ce matin avec une Alpine A110 (1ère génération) et mon père, qui m’a transmis ce virus, avec une autre A110 noire. Sinon, j’ai aussi une Visa Chrono Groupe B, un Renault Spider, une R5 Turbo, R8 et R12 Gordini, etc

NA : est-ce que vous avez des souvenirs spécifiques, des anecdotes particulières sur cet évènement ?

JD : J’ai envie de dire que c’est chaque fois ! Aujourd’hui, on a quelqu’un qui est venu exprès de La Rochelle, on a une GT40 Gulf…il y a toujours des voitures qui sortent un peu de je ne sais où. Évidemment, on a beaucoup de gens d’ici, de la région mais j’ai aussi des personnes qui me contactent pour venir participer pendant leurs vacances, voire même qui ont décalé leurs vacances ici pour être au rendez-vous. Nous avions par exemple le président des Alpine du Nord, venu de Dunkerque, mais aussi des étrangers. Ce que j’aime bien, c’est l’aspect assez hétéroclite. On peut avoir une 2CV garée à côté d’une Ferrari, c’est assez ouvert, sympa, on n’est pas sectaire !

En effet, quelques modèles rares étaient présentes, comme cette superbe GT40 aux couleurs de la mythique livrée Gulf Racing. On la croirait tout droit échappée du film Le Mans 66 !

On pouvait croiser aussi une BMW 325i préparée par Hartge, avec le fameux bloc H35 réalésé à 2.7 litres, donnant ici 240 chevaux d’après le propriétaire. Très bel état.

On continue avec d’autres raretés, de toutes générations, comme une Salmson des années 20, une Ford Thunderbird cabriolet et un joli tir groupé nippon : une Toyota Trueno idole des drifteurs, une Nissan Skyline R32 qui rappellera à certains les parties endiablées sur Gran Turismo et une Toyota Celica 1ère génération.

Les françaises évidemment étaient là, avec, merci l’été, un joli regroupement de cabriolets : une Renault Caravelle, une Peugeot 404 et surtout, assez rare, une Renault Super 5 cabriolet. Ce modèle a été fabriqué par le préparateur EBS à seulement 889 exemplaires, dont 109 en version GT Turbo. Il s’agissait ici d’une version GTS. Évidemment, les Alpine étaient présentes avec les A110 anciennes comme modernes !

Pour finir, quelques autres merveilles. Cela n’est pas exhaustif, mais on croisait de la Ferrari (355 Spider et 308), du beau cabriolet Jaguar, des incontournables BMW M3 et Golf GTI, des Triumph, une imposante Audi GT Coupé ou encore une Lancia Fulvia, sans oublier quelques modernes bienvenues malgré leur âge qui ne les rend pas encore éligibles au statut d’ancienne, comme une Ford GT.

Rassemblement de Fayence : la 100ème !

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Concepts et Études, ép. 14 : Ford GT70, du Mans au rallye

Parce que toutes les autos anciennes ne sont pas arrivées sur nos routes, on va vous proposer d’en découvrir régulièrement. Rendez-vous pour...

Mon Tour Auto 2020 avec un appareil photo et une ancienne

Peter auto sait nous régaler avec ses événements tels que Spa Classic ou encore Chantilly Art & Elégance. Mais le clou du calendrier...

Mon Tour Auto 2020 par Benjamin

Le Tour Auto 2020 s'est terminé il y a deux semaines. Je vous avoue que ce n'est pour autant que j'ai fini...

Mon Tour Auto 2020 par Vincent

Deux semaines après la fin de ce Tour Auto 2020, la tête est encore pleine d'images et de souvenirs. Je vous propose...