Rallye des Cracks 2019, les anciennes sous le soleil pour le bonheur des enfants

Rallye des Cracks 2019, les anciennes sous le soleil pour le bonheur des enfants
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Acheter Une Voiture Ancienne : attention aux restaurations « made in USA »

Qu’elles semblent belles certaines anciennes venues d’Amérique. Des véhicules rutilants à prix très concurrentiels. Une Ford Mustang GT de 1967 à 16.000...

Certificat d’Immatriculation de Collection (ancienne Carte Grise Collection) : quelques rappels

En France on adore les lois. Et on en a tellement, qui sont amendées tellement souvent qu'on peut s'y perdre facilement. Du...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Renault Dauphine, succès-story d’une star de la régie

Pour diversifier sa gamme Renault avait besoin de voir plus gros que la 4CV. Mais on a pas fait les choses à...

Ce Samedi les anciennes étaient à Vaucresson et sur les routes alentours pour le Rallye des Cracks 2019. Un rallye très sympathique que j’ai suivi de l’intérieur.

Une belle expo pleine de coups de cœur

10h, les premiers équipages arrivent à Vaucresson dans les Hauts de Seine. Dès le départ, on remarque une belle alternance dans les modèles d’autos présentes. Porsche Boxster ou Dodge Charger du côté des modernes, Morgan, Chevrolet Corvette C1 ou Porsche 911E du côté des anciennes.

Les enfants commencent alors à tourner autour des autos. Ceux des propriétaires des autos sont rejoints par les cracks. Ces enfants malades de l’association Aïda, au profit de laquelle l’ami Alexandre organise ce rallye caritatif, seront les copilotes d’une bonne partie des conducteurs venus seuls. En plus ils sont rejoints par des enfants en short et maillot revenant on se rendant à leur entraînement sportif du samedi.

Pendant que tout le monde arrive et que les organisateurs vérifient les autos avant de leur remettre la plaque du Rallye des Cracks 2019, la voiture coup de cœur est choisie. Le principe est très simple, on récupère un cœur que l’on colle sur le pare brise de son auto préférée. À ce jeu, c’est la Morgan “smileys” de Vincent qui l’emporte. Pour ma part, c’est l’Alfa Romeo Montréal verte qui l’emporte. Au contraire de la rouge qu’on avait essayé il y a quelques semaines, celle-ci est rabaissée et encore plus belle.

Une fois les cinquante équipages arrivés, c’est le moment de quelques mots des organisateurs, de l’association Aïda puis de Hubert Auriol, parrain de l’événement rejoint à ce moment là par son ami Gérard Holtz venu en voisin.

Les équipages du Rallye des Cracks 2019 prennent ensuite d’assaut le food-truck, un ancien bus de la RATP, ou sortent les paniers pique-nique du coffre pendant que les autos prennent le soleil.

72km de route pour le Rallye des Cracks

13h30, c’est l’heure de partir. La voiture ouvreuse est déjà loin quand les équipages s’alignent et partent avec 30 seconde d’écart entre chaque équipage. Les cracks n’ont jamais lu un road-book mais celui-ci est très bien fait et Alexandre leur explique les bases avant le départ.

Ensuite il faut suivre. Certains ont un peu de mal. Dans la Mercedes 350 SL qui m’emmène Nathan le conducteur suit parfaitement les infos de Nathan, le crack copilote et nous croisons pas mal de conducteurs qui n’ont pas eu forcément la même chance !
Château de Saint Germain en Laye, puis celui de Maison Laffitte puis, une fois Poissy dépassé, les routes s’ouvrent un peu. Les moteurs respirent un peu plus fort et après quelques kilomètres vient la pause chez lez 2 Gourmands.

Les équipages du Rallye des Cracks 2019 se ravitaillent et en profitent pour discuter avant de repartir.

Une fois tout le monde reparti, beaucoup plus serré, on jardine encore un petit peu. Première erreur en ratant la route qui part sur la droite… tout le monde suit jusqu’au rond point mais ça repart !
Une partie du rallye se fera par la voie rapide où les anciennes ont la côte. La SAAB 900 Cabriolet et notre Mercedes 350 SL prenant les images, une Cox et une 996 notamment se prêtent au jeu des travellings. Une Aston Martin et une autre 996 se joignent alors à la fête.

Retour à Vaucresson : une belle journée

Le Rallye des Cracks 2019 se termine là où il a commencé. Les équipages sont presque tous là, nos deux petites Autobianchi étant les seules à avoir connus des problèmes mécaniques.

Trois valeureux cracks remportent des nuits d’hôtels pour eux et leurs parents puis après une dernière coupette, c’est le moment du départ.
Le Rallye des Cracks a été une vraie réussite. Une belle variété d’équipages, des cracks souriants, motivés, contents d’être là et une bonne ambiance générale ! A noter dans vos agendas pour l’an prochain !

Rallye des Cracks 2019, les anciennes sous le soleil pour le bonheur des enfants

Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

  1. Merci Benjamin pour ce résumé d’une journée fort réussi grâce à Alexandre et sa team.
    Content que la balade en SAAB est plu à Samuel pendant le rallye il était assurément mieux installé que toi 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Au volant d’une Volvo 850R, quick brick

Une Volvo, c'est une auto carrée. Une Volvo c'est une auto qui est plus solide que le mur dans lequel elle rentre....

La Elkhart Collection cartonne sous le marteau de RM Sotheby’s

Deux jours d'enchères pour une énorme collection. Dans l'Indiana la Elkhart Collection a attiré les regards par son ampleur... mais aussi par...

On a lu : “Dossier Michel Vaillant – Circuit Paul Ricard”

Lancée en 1995 avec un album consacré à James Dean, la série "dossiers Michel Vaillant" revient pour retracer l'histoire du circuit Paul...

Vu dans la rue : un “Coupé” Rover P5

Dans la série "au marché", après l'ID Break, l'Amazon Break et la Daimler Double Six c'est une autre anglaise que j'ai dénichée....