Une Nuit Parisienne en Anciennes, à l’intérieur de la seconde édition

Une Nuit Parisienne en Anciennes, à l'intérieur de la seconde édition

À la une sur News d'Anciennes

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Enchères Mécaniques : Maxime Lepissier nous présente la nouvelle émission auto de RMC Découverte

Si votre téléviseur ne diffuse que des émissions autos, vous êtes forcément, une bonne partie de la journée, calés sur RMC Découverte. Et vous...

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

Le lundi 31 octobre, j’ai pris part à Une nuit parisienne en anciennes. Je vous emmène traverser la capitale à la lueur des lampadaires et des phares jaunes des anciennes.

Le principe de cette seconde édition était simple : des passionnés d’autos se retrouvent le temps d’une soirée pour partager un dîner convivial puis parcourir les rues et avenues parisiennes. Puisque nos autos ne peuvent plus rouler la journée à Paris, nous roulons désormais la nuit (“Ça circule mieux” diront certains !).

Un événement parisien… mais fédérateur

Cette deuxième édition d’une Nuit Parisienne en Anciennes a réuni une quarantaine de passionnés accompagnés de leurs véhicules de toutes les époques. Pas de restriction particulière pour participer à cet événement qui se veut chaleureux et agréable. On peut y croiser des américaines, des anglaises, des japonaises, des françaises, des allemandes, etc. De la petite voiture populaire à la grande routière en passant par des sportives, tous les passionnés y trouvent leur compte.

Une boucle de 18 kms pour (re)découvrir la capitale de nuit

Après un excellent repas dégusté dans le 15ème arrondissement, les autos se sont élancées à l’assaut des rues menant au Champ de Mars, au pied de la Tour Eiffel. L’occasion de s’arrêter prendre des photos souvenirs sous les regards ébahis et bienveillants des badauds et touristes qui s’y promenaient.

Le cortège s’est ensuite dirigé vers l’Ecole militaire puis la place du Panthéon, monument impressionnant par son immensité et son architecture néoclassique. Quoi de mieux pour faire une pause, discuter mécanique et faire connaissance avec les autres participants ?

L’heure tourne, les moteurs aussi tout comme les passants qui sont émerveillés par ce spectacle sons et lumières (et odeurs !). La balade se termine rive droite, autour de la magnifique place Vendôme. Une dernière séance photo avant que chacun ne reprenne la route vers son garage respectif (mention spéciale aux participants en Jeep militaire qui ont combattu le froid pour rejoindre la Seine-et-Marne !).

La nuit parisienne en anciennes, c’est un événement organisé par un passionné pour les passionnés. C’est la garantie d’une ambiance très détendue, loin des clichés du bobo parisien. Ici c’est la passion qui fait converser.

Un grand merci à Loïc (dont la voiture ne nous est pas inconnue) pour l’organisation et vivement la 3ème édition !

Une Nuit Parisienne en Anciennes, à l'intérieur de la seconde édition

Sur le même thème

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Les Grandes Marques à Monaco, Bonhams sort l’artillerie lourde

Oui, le Grand Prix de Monaco Historique 2021 aura bien lieu (Cedric vous détaillait les plateaux par ici). Et les événements qui vont avec...

Renault F1, les années Turbo – Partie 2 (1978-1979)

Dans cette série d'articles, alors que Renault Sport a passé le flambeau à Alpine en Formule 1, nous continuons de retracer la saga de...

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...