Les résultats de la Bonmont Sale de Bonhams

Les résultats de la Bonmont Sale de Bonhams
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les résultats de la Bonmont Sale de Bonhams
Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

C’était il y a 8 jours en Suisse. Bonhams proposait un beau catalogue d’autos, avec de belles anciennes, pour sa Bonmont Sale.

La vente The Bonmont Sale

Elle s’est tenue le dimanche 20 Juin au Golf et au Country Club de Bonmont, juste au nord de Nyon. Le catalogue, y comprenait des anciennes, mais aussi des modernes comme une ex-Mercedes de Roger Federer (178.441 € sous le marteau).

La vente a été un beau succès avec 90% des lots vendus. Regardons dans le détail.

La star de la vente

La plus grosse estimation du catalogue c’était cette Ferrari 250 GT Lusso Berlinetta de 1963. Restaurée, roulant régulièrement, elle était estimée entre 1,2 et 1,8 million d’euros et se vend contre 1.223.391 €.

Quelques belles Françaises

La vente The Bonmont Sale proposait de belles françaises dans son catalogue. Et elles ont répondu présentes.

On trouvait ainsi deux Bugatti. La Type 57C Aravis de 1939, restaurée dans les années 2000 avait toujours sa mécanique d’origine et était estimée entre 640 et 920.000 €. Elle termine à 734.757 €.
La Type 49 Roadster de 1933 restauré en 2005 cette fois était estimée entre 230 et 320.000 € mais a été retirée de la vente.

On passait ensuite sur une Facel Vega Facel II de 1964, livrée aux USA, estimée entre 160 et 220.000 € et vendue 162.696 €, avec du travail à entreprendre pour la rendre parfaite.

Enfin une “jeunette”, une Renault 5 Turbo de 1983 avec des couleurs originales, elle était estimée entre 83 et 100.000 € et se vend 104.965 €.

Aston vs Lambo

Dans le catalogue de The Bonmont Sale on a noté trois Lambo sympathiques.

L’Islero 400 GT de 1968 était la plus ancienne. Elle demandait une révision et était estimée entre 140 et 230.000 € pour terminer à 157.447 €.
L’Urraco P300 de 1976, bon état de fonctionnement, était estimée entre 55 et 74.000 € et se vend 68.227 €.
Enfin la Diablo GTR, celle qui a gagné le Supertrophy en 2000 était prête à courir, et estimée entre 800.000 et 1.000.000 € mais elle ne part pas.

Surtout le catalogue comprenait pas moins de 10 Aston Martin ! On en avait sélectionné trois.

D’abord une Aston Martin DB5 qui demandait une remise en route. Estimée entre 370 et 460.000 € elle dépasse l’estimation à 493.336 €.
Ensuite la DB MkIII de 1958, française d’origine, qui devait aussi passer par la case révision, était estimée entre 110 et 160.000 € et se vend 167.944 €.
Enfin la DBS V8 de 1971, qui elle aussi devait passer par l’atelier, termine à 69.277 €, au milieu de son estimation (entre 55 et 74.000 €).

Deux dernières sportives

La vente The Bonmont Sale proposait une F1, une Benetton-Ford B193B de 1993. Voiture d’expo, sans moteur ni boîte, c’était tout de même le châssis que Patrese amena à la deuxième place du GP de Hongrie. Estimée entre 74 et 110.000 €, elle est vendue pour 85.021 €.

Ensuite, une routière, une Mercedes-Benz 190 E 2.5-16 Evo II de 1990, dans un parfait état, estimée entre 150 et 180.000 €, relativement bas donc, mais elle ne part pas.

Tout le reste des résultats est par ici

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les résultats de la Bonmont Sale de Bonhams

Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles