Le Musée des 24h va rénover sa Chenard et Walcker

Le Musée des 24h va rénover sa Chenard et Walcker
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le Musée des 24h va rénover sa Chenard et Walcker
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Rencontre avec François Allain, présentateur de Vintage Mecanic

News d'Anciennes est allé à la rencontre de François Allain pour revenir sur l'origine de sa passion mais aussi sur la saison 6 de Vintage Mecanic.

Les Anciennes de nos lecteurs, la Venturi 260 Atlantique et Dominique

Cette belle bleue, on peut dire qu'elle est connue. En plus d'être présente sur la toile à de nombreuses reprises, elle s'est aussi installée...

Les Résultats de la vente Osenat de Versailles

Confinement ou pas, la vente Osenat de ce dimanche à Versailles s'est bien tenu. Un beau catalogue, une magnifique expo, de beaux prix, voici...

Rassemblement de l’AVAVA, divine surprise !

C’est avec une petite fraicheur, mais sous un magnifique soleil que l’AVAVA nous a fait une belle surprise en organisant son rasso mensuel de...

Quand en 1923 se créent les 24h du Mans, c’est une Chenard et Walcker qui l’emporte. Le musée des 24h en compte une dans sa collection, un modèle identique à celui qui remporta cette première course.

Cette Chenard et Walcker, un modèle sport embarquait un 4 cylindres en ligne de 3 litres de cylindrée avec un arbre à came en tête. La voiture emmenée par l’équipage composé de André Lagache et René Léonard boucla ces premières 24h du Mans de l’histoire avec une moyenne de 92 km/h.

La voiture a malheureusement perdu de sa superbe petit à petit et n’était plus roulante. Les restaurations nécessaires étaient devenues nombreuses : suspensions, direction, embrayage, freins et sièges.
Le total des travaux était élevé, puisque les savoirs faire attachés à des voitures de cette période se font de plus en rare. On parle ici de 45.000 € !

Le Conseil Général de la Sarthe avait prévu une enveloppe de 20.000 € et la fondation Motul, qui aide chaque année quelques projets de restauration, avait suivi à hauteur de 15.000 €. Il restait néanmoins 10.000 € à trouver et c’est du côté des donateurs privés que s’est orienté le Conseil Général.

Via la plateforme de financement participatif Ulule, ce sont 132 donateurs qui ont apporté un peu plus que la somme demandée pour permettre de mettre à disposition une enveloppe de 11.000 € qui va boucler le projet. Si la moitié des donateurs sont Sarthois, le reste vient de partout dans le monde.

Le musée des 24h tiendra tout le monde au courant de l’évolution de la restauration, avec pourquoi pas une présence prochaine à Le Mans Classic.

Photos : David Merett et Dominique Breugnot.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le Musée des 24h va rénover sa Chenard et Walcker

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Voir ou conduire il faut choisir

Que ce soit en ancienne ou en moderne, bien voir est un élément clé de votre sécurité lorsque vous conduisez. Prenons le temps...

Iso Rivolta Lele, dessin moderne pour clore la lignée

Ce n'est pas parce qu'on est un petit constructeur qu'il ne faut pas se renouveler. À la fin des années 60 le petit artisan...

Rassemblement de l’AVAVA, divine surprise !

C’est avec une petite fraicheur, mais sous un magnifique soleil que l’AVAVA nous a fait une belle surprise en organisant son rasso mensuel de...

Alfa Romeo 2600 Berlina, essai d’une Milanaise oubliée

Il n'y en aurait que 4 ou 5, roulantes en France. Et autant vous dire que je n'ai pas du tout le souvenir d'en...