Le Musée des 24h va rénover sa Chenard et Walcker

Le Musée des 24h va rénover sa Chenard et Walcker
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

APAL Muschang, 4L ascendant rareté !

On connaît la Renault 3, la Renault 4, la JP4, et la Rodéo. Mais si on veut compléter la famille il faut chercher du...

La MEP Daphné, le coupé chevronné et oublié

Quand on associe MEP et Citroën on pense à ces monoplaces en coin, bleu et blanches qu'on voit régulièrement sur des événements tels les...

Notre sélection de cadeaux de noël pour des passionnés d’anciennes

Même si on est loin de la frénésie de Noël avec l'ambiance actuelle, ça approche, c'est dans moins d'un mois maintenant ! Et si...

Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la MG B d’Arthur

Après un cabriolet italien la semaine dernière, voici une anglaise. Et pas n'importe laquelle puisque Arthur a le cabriolet qui fut longtemps le plus...

Quand en 1923 se créent les 24h du Mans, c’est une Chenard et Walcker qui l’emporte. Le musée des 24h en compte une dans sa collection, un modèle identique à celui qui remporta cette première course.

Cette Chenard et Walcker, un modèle sport embarquait un 4 cylindres en ligne de 3 litres de cylindrée avec un arbre à came en tête. La voiture emmenée par l’équipage composé de André Lagache et René Léonard boucla ces premières 24h du Mans de l’histoire avec une moyenne de 92 km/h.

La voiture a malheureusement perdu de sa superbe petit à petit et n’était plus roulante. Les restaurations nécessaires étaient devenues nombreuses : suspensions, direction, embrayage, freins et sièges.
Le total des travaux était élevé, puisque les savoirs faire attachés à des voitures de cette période se font de plus en rare. On parle ici de 45.000 € !

Le Conseil Général de la Sarthe avait prévu une enveloppe de 20.000 € et la fondation Motul, qui aide chaque année quelques projets de restauration, avait suivi à hauteur de 15.000 €. Il restait néanmoins 10.000 € à trouver et c’est du côté des donateurs privés que s’est orienté le Conseil Général.

Via la plateforme de financement participatif Ulule, ce sont 132 donateurs qui ont apporté un peu plus que la somme demandée pour permettre de mettre à disposition une enveloppe de 11.000 € qui va boucler le projet. Si la moitié des donateurs sont Sarthois, le reste vient de partout dans le monde.

Le musée des 24h tiendra tout le monde au courant de l’évolution de la restauration, avec pourquoi pas une présence prochaine à Le Mans Classic.

Photos : David Merett et Dominique Breugnot.

Le Musée des 24h va rénover sa Chenard et Walcker

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Bixhope Art, des autos, des couleurs et Bull The Dog

Malgré son nom, c'est bien un artiste français qu'on vous présente aujourd'hui. Et même un jeune artiste car s'il est né en 1968, c'est...

La MEP Daphné, le coupé chevronné et oublié

Quand on associe MEP et Citroën on pense à ces monoplaces en coin, bleu et blanches qu'on voit régulièrement sur des événements tels les...

Les anniversaires automobiles de 2021

2021 c'est bientôt. Et il était temps. Dommage pour les Citroën SM et GS, Peugeot 404, pour Alfa Romeo, ou la R5 Turbo. Leur...

Notre sélection de cadeaux de noël pour des passionnés d’anciennes

Même si on est loin de la frénésie de Noël avec l'ambiance actuelle, ça approche, c'est dans moins d'un mois maintenant ! Et si...