L’Art Automobile, première délicieuse au château de Groussay à Montfort

L'Art Automobile, première délicieuse au château de Groussay à Montfort
bertrand
rédacteur et photographe à news d'anciennes. Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

À la une sur News d'Anciennes

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Nos Anciennes Abandonnées : un réservoir de Land !

Ce mois-ci c'est dans la Haute-Marne qu'on vous emmène. Un de nos lecteurs, François, y a trouvé un cimetière... ou plutôt un...

Essai d’une Motobécane 50, la mobylette des 70’s

Impossible de faire l'impasse sur la mobylette quand on aime les anciennes. Synonyme de jeunesse et de liberté, la mob a autant...

Choisissez les photos du calendrier News d’Anciennes 2021 (et précommandez-le) !

Déjà en 2019 et en 2020 News d'Anciennes vous a proposé un calendrier. Vous avez été nombreux à l'afficher chez vous. Cette...

C’est dans le parc du château du Groussay, que la 1re  édition de l’Art Automobile avait lieu à l’occasion des journées du patrimoine. Cette expo regroupait une centaine de voitures illustrant l’art, mais aussi le patrimoine de l’automobile mondial. Et pour une première, ce fut une belle réussite ! Car c’est un magnifique panel de voitures qui étaient venu nous faire découvrir les belles courbes. Attention mesdames et messieurs vous allez voir des autos sublimes, souvent uniques et qui, parfois, viennent de loin !

L’Art Automobile de Montfort, le plateau aux merveilles !

Monsieur Théveney n’est pas un novice en matière d’histoire de l’art de l’automobile, car il est l’auteur d’un livre portant le même non, sortie aux éditions E/P/A avec les co-auteurs Patrick Lesueur et Hervé Poulain d’Artcurial.

Fort de ses connaissances, l’homme a donc décidé cette année de monter une exposition proposant une sélection de voitures qui ont fait l’histoire de l’automobile, tant française qu’étrangère.

Quoi de plus logique que de donner à cette expo exceptionnelle un écrin tout aussi exceptionnel. C’est donc le beau jardin du château 19e de Groussay, situé à Montfort l’Amaury, dans les Yvelines. Et bien sûr la date de ce week-end du patrimoine tombe à point nommé ! Car oui, et n’en déplaise à certains, l’automobile fait partie de notre patrimoine, et à ce titre il faut le conserver et surtout le valoriser.

Bien entendu les marques françaises étaient à l’honneur, les Voisin, Facel Vega, Delage ou Talbot nous offraient de découvrir leurs trésors de savoir-faire en matière de carrosserie Françaises ! Les Américaines avaient sorti leurs plus beaux chromes, avec là aussi, de la petite rareté comme on aime !

Art Automobile, des transalpines dans les Yvelines

Faire une expo appelé l’Art Automobile sans Italienne serait un péché. Ce dimanche on a été plus gâté, car on avait le choix. Si vous étiez plutôt sportives, la Dino et les deux Ferrari, une 512 BB et 328 GTS, avaient fait le déplacement. Avec à leurs côtés une Alfa Roméo Giulia Spider, plutôt rare avec ce hard-top.

Mais ce sont les petites citadines populaires qui ont remporté les préférences du public. Les Fiat 500 ou la belle série des Autoblanchi Eden Roc, des petits cabriolets mignons tout plein on en essaye d’ailleurs un ici. Tout aussi mignon, la Fiat 750 Vignale, mais également rare avec seulement 30 exemplaires de produit. Pour transporter toute la « familia » c’est le mini bus Fiat 750 Familiare qu’il vous fallait, là aussi exemplaire rare.

Les anglaises au château

Les sujets de Sa Très Gracieuses Majesté avaient littéralement envahi Montfort, faisant presque un remake de la guerre de 100 ans. Les Jaguar, Rolls et Austin Healey pullulaient dans le jardin.

Les Triumph et MG étaient comme chez eux. Sans parler de plusieurs magnifiques Aston-Martin qui ont toujours la cote.

Du côté des allemandes

Le plateau des Teutonnes de l’Art Automobile avait de quoi affoler les esprits et les envies ! Déjà rien qu’avec celui des Porsche, on était gâté !

À l’instar de celui du salon Rouen visité la veille, l’article est , celui de Monfort comportait des 911 sublime dont une de première série, et surtout une de mes chéries la 356 mythique ! Mercedes était pareillement représenté avec une 220 SE de 63 décorée façon Tour de France Auto. Le très classe coupé 300 SE voisinait avec la légendaire 190 SL.

La présence d’une rare BMW 1600 GT faisait plaisir à voir. Autre rareté présente pour l’Art Automobile, une Auto-Union 1000 SP de 1960, voiture pas banale avec une ligne de carrosserie très sympa et son moteur si particulier.

Un sympathique trio de Combi Volkswagen, avec deux Split et un Windows Bay, représentait dignement les aircooled, avec un buggy certes à moteur et châssis VW, mais avec une carrosserie LM Française.

L’Art Automobile c’était aussi des américaines

Les Américaines on en avant vu beaucoup ces derniers temps notamment aux réunions de Mantes ici ou de Compiègne à voir .

Les gros V8 et les muscles cars n’ont maintenant plus de secrets pour vous. Quand on parle de belles carrosseries, les Américaines des années 30 jusqu’à la fin des années 60 en possédaient de magnifiques.

Ce dimanche, les amateurs ont été plus que servis avec une grande quantité de ces beautés venues d’outre-Atlantique.

Les avant-guerres-guerre étaient représentées par une Ford 31, un magnifique roadster de luxe, que nous avons déjà rencontré lors du rasso de Beynes, et c’est à lire juste .

Presque dix ans séparent la Ford de cette Buick Spécial de 39, du coup la caisse anguleuse fait place à un design plus rond et surtout une calandre juste magnifique et reconnaissable entre mille. On saute encore une décade et c’est la Buick Roadmaster série 70/eight qui nous présente sa grille de calandre unique. Son capot démesuré abrite un 8 cylindres en ligne.

La Lincoln Capri, un superbe coupé de 52 était juste magnifique avec sa robe deux couleurs, noire et grise.

Avec ce bel été indien les cabriolets étaient bien évidemment de sortie, avec au programme une Thunderbird rouge, une Buick Spécial de 57, une Oldsmobile 98 de 65 qui était aussi longue que la Cadillac Eldorado bleue. J’ai gardé le meilleur pour la fin avec la toujours somptueuse et énorme, Cadillac Eldorado « Biarritz » de 56, avec son rose que Marilyn Monroe aurait adoré ! Toujours dans les stars, on notera la présence à l’Art Automobile d’une Cadillac Type 62, ayant appartenu au Roi des Belges, elle a d’ailleurs été utilisée pour son mariage avec la Reine Fabiola.

Les gros muscles étaient bien sûr présents avec un bel échantillon de Ford Mustang, en fastback ou en cabriolet, elles toutes là !

Notons tout de même la présence d’une des premières séries importées en France, avec également une 350H, une rare série Hertz de toute beauté.

Pour clore ce plateau, la réplique officielle de la Mustang du film “Un homme et une Femme”, l’original ayant brulé. Pour contre-balancer la domination de Ford, des belles Chevrolet Corvette C2 et C3 avaient rejoint le groupe. Une DeLorean et un taxi New-yorkais clôturaient ce plateau américain. Avec une petite Cobra pour la bonne bouche.