La Facel Vega HK500, l’élégance française habille des muscles américains

La Facel Vega HK500, l'élégance française habille des muscles américains
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Certificat d’Immatriculation de Collection (ancienne Carte Grise Collection) : quelques rappels

En France on adore les lois. Et on en a tellement, qui sont amendées tellement souvent qu'on peut s'y perdre facilement. Du...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

La vente Osenat du 20 Octobre confirme la santé des enchères

Ce mardi c'est à Fontainebleau que le marteau s'abaissait. Osenat proposait une vente d'autos anciennes et d'automobilia avec un beau catalogue très...

Essai d’une Motobécane 50, la mobylette des 70’s

Impossible de faire l'impasse sur la mobylette quand on aime les anciennes. Synonyme de jeunesse et de liberté, la mob a autant...

Que dire de la Facel Vega HK500 si ce n’est “wahou”. Une magnifique voiture française qui a incarné le haut de gamme français au tournant des années 50 et 60. Une belle française qui faisait confiance à un cœur américain.

Dernière des FVs

Depuis les premiers modèles créés en 1954 et jusqu’à 1958, les Facel Vega se sont nommées FV, FV1, FV2, FV3 et FV4. La Facel Vega HK500 vient de cette lignée. Il suffit de regarder sa robe. Magnifiquement créée par la marque, qui est carrossier avant d’être un constructeur automobile, elle ne diffère stylistiquement de la FV3B que par son monogramme sur la malle arrière et par ses déflecteurs légèrement plus grands (les premiers exemplaires conservaient toutefois les petits déflecteurs).


Son nom est une indication sur ses performances. La belle française est alors une des rares autos de route à pouvoir proposer un rapport de 5 kg/ch ! Pourtant, elle n’est pas spécialement légère vu qu’elle est particulièrement luxueuse. On le remarque notamment à son tableau de bord, qui reprend la tôle peinte façon boiseries des précédentes autos, mais aussi à ses équipements optionnels : direction assistée, vitres teintées, air conditionné, bagagerie sur mesure…

Côté châssis, on fait toujours appel à un cadre à tubes soudés. Les dimensions restaient les mêmes, à savoir 4.59 m de long pour 1.80 m de large. Rien que ça ! A l’avant, ce sont des roues indépendantes assorties à des amortisseurs hydrauliques qui prenaient place, tandis que l’arrière faisait confiance à un essieu rigide reposant sur des ressorts semi-elliptiques. Elle n’est pas franchement faite pour le sport, mais bien des sportives reprendront cette architecture, et ce, bien plus près de nous !

Le moteur : l’Amérique !

Jean Daninos a dû très vite monter des moteurs américains dans ses autos. Aucun des moteurs disponibles en France n’étaient suffisamment nobles ni performants pour propulser ses belles machines. La Facel Vega HK500 fait donc elle aussi appel à des blocs du groupe Chrysler.

Le moteur est le V8 De Soto Adventurer de 5.907 cm³ de la grande sœur Excellence. Il sort 345 ch à 5200 tr/min et 502 NM à 4000 tr/min. Les performances sont remarquables, surtout avec la boîte mécanique à quatre rapports fournie par Pont à Mousson. La boîte 3 rapports d’origine Chrysler se montre logiquement plus pataude.

Évolutions rapides et performances !

Un nouveau moteur arrive

Dès le milieu de l’année 1959 la Facel Vega HK500 reçoit un nouveau moteur. C’est un V8 Plymouth Golden Commando de 6.286 cm³ qui sort 330 ch à 5400 tr/min. Le couple augment évidemment et passe à 540 Nm. Les autos ainsi équipées seront de type HK1.

En 1960, la voiture peut recevoir des freins à disques. Tout d’abord en option, cet équipement sera généralisé dès Mars sur les HK1..


Paul Frère valide les performances… et un record !

La Facel Vega HK500 se revendique comme le coupé 4 places le plus rapide du monde. Donné pour 230 km/h, il va être mis dans les mains du journaliste Paul Frère. Le 26 Octobre 1960, sur l’Autoroute du Roi Baudoint en Belgique il s’élance pour atteindre la vitesse de 237,154 km/h et abat le kilomètre lancé en 15,18s ce qui est effectivement le record du Groupe 3 en Belgique.

Fin de carrière en 1961

Il va être produit 490 exemplaires de l’auto jusqu’en Mai 1961. Ce sont 263 HK et 227 HK1 qui sortent des ateliers Facel. La Facel Vega HK500 laisse alors sa place à la magnifique Facel II qui change réellement au niveau de sa robe.

La Facel Vega HK500 de nos jours

La cote d’une telle auto est difficile à réaliser. Cependant c’est aux alentours de 150.000 €. Aux enchères, c’est la même cote, deux modèles ont été vendus en 2017. Le premier par Artcurial à Retromobile pour 154.960 € et le second par Gooding & Co à Pebble Beach pour 154.000 $.


Photos : News d’Anciennes et RM Sotheby’s

La Facel Vega HK500, l'élégance française habille des muscles américains

Sur le même thème

7 Commentaires

  1. même les caches culbuteurs pour certains ! mais quoiqu’il en soit le reportage est clair et précis à la fois . ne pas se relâcher pour 2018 . . nous on aime la lecture

  2. Il vient juste de sortir un petit livre à prix abordable sur l’histoire de la marque et de ses modèles intitulé : “Facel Véga L’Essentiel”. Dans lequel on y apprend beaucoup de choses sur cette marque française de luxe. J’y ai appris, notamment, que Facel est l’acronyme de Forges et Ateliers de Construction d’Eure-et-Loir (car fondée à Dreux en 1939).
    Il est diffusé par l’Amicale Facel Véga et est signé de Michel G. Renou qui passe pour être l’un des meilleurs spécialistes de la marque.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Technik Museum Sinsheim : l’empire de la locomotion

En Allemagne au milieu de nulle part, coincé entre Mannheim et Stuttgart, s’étend sur 50 000 m², une collection de 3000 engins...

Matra MS650, Ferrari 512, ces protos qui ont couru le Tour de France

Cette année le Tour Auto faisait la part belle aux Porsche de compétition et surtout aux protos de Stuttgart qui ont couru...

La vente Osenat du 20 Octobre confirme la santé des enchères

Ce mardi c'est à Fontainebleau que le marteau s'abaissait. Osenat proposait une vente d'autos anciennes et d'automobilia avec un beau catalogue très...

Certificat d’Immatriculation de Collection (ancienne Carte Grise Collection) : quelques rappels

En France on adore les lois. Et on en a tellement, qui sont amendées tellement souvent qu'on peut s'y perdre facilement. Du...