Concept et Études : La Lamborghini Flying Star II, les dernières forces de Touring

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Concept et Études : La Lamborghini Flying Star II, les dernières forces de Touring
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Chaque mois on vous présente une auto qui ne sera jamais arrivé jusqu’à la case production (les précédents épisodes sont là). L’auto de ce mois-ci on l’a vue à Rétromobile 2019 et pour beaucoup ça avait été une découverte. Sur le stand du Musée de Compiègne on retrouvait une auto superbe, au style affirmé et au blason prestigieux : la Lamborghini Flying Star II. Et au final, c’est bien plus qu’un concept !

Lamborghini et Touring

Au milieu des années 60 les carrossiers qui fabriquent à l’unité ont presque tous disparu. D’autres sont devenus des sous-traitants, notamment en Italie, ce qui leur a permis de faire perdurer leur activité.

Touring est de ceux-ci avec sa carrosserie Superleggera que l’on retrouve en moyenne série sur des Aston Martin par exemple. Mais c’est en Italie que la carrozzeria Touring a trouvé un client important. La jeune marque Lamborghini lui a fait dessiner puis fabriquer les carrosseries des 350 et 400 GT.

Mais la collaboration entre les deux marques s’est heurtée à la Miura. Quand le châssis nu a été présenté, Touring a décliné la proposition. Trop compliqué pour une société qui était déjà mal en point et n’aurait pas pu relever le défi. C’est donc Bertone qui s’empara de la supercar (on en parle ici).

Mais comme Touring ne voulait pas perdre la marque au taureau la carrosserie Milanaise se lança dans un autre projet.

La Lamborghini Flying Star II

La 400 GT était à peine sortie mais reprenait le design de la 350 GT. Surtout ce dessin n’était pas forcément très moderne et Touring pensa à l’avenir : celle qui remplacerait la 400 GT. C’est Carlo Felice Bianchi Anderloni, le fils du fondateur de Touring qui va se charger du projet.

La base technique sera donc la 400 GT avec cependant une différence notoire : l’abandon de l’architecture 2+2 pour revenir à une stricte deux places. Cela permettait aussi de raccourcir l’empattement de 10 cm. Sinon on gardait le V12 et ses 6 carburateurs ou les suspensions à doubles triangles sur les quatre roues.

Pour le dessin on part d’une feuille blanche. Finies les rondeurs de la 400 GT. On tend les lignes et de vraies arrêtes apparaissent. C’est beaucoup plus dans l’ère du temps. Surtout la partie arrière bénéficie d’un traitement original en break de chasse. On remarquera quand même un point commun avec la 400 GT. Ce sont les phares de cette dernière qui se retrouvent sous le nouveau carénage de verre !

Plus légère que la 400 elle conserve 320 équidés sous le capot et promet 240 km/h en pointe. En somme elle est prête pour prendre la relève.

Pour le nom, ce sera Lamborghini Flying Star II. On ressort une appellation que Touring avait utilisé dans les années 30 avec une même idée directrice sur des châssis différents.

C’est au salon de Turin 1966 qu’elle est révélée. Touring a mis ses dernières forces dans ce concept et dans un second : une Fiat 124 Spider. Las, les deux autos connaîtront le même sort avec un accueil mitigé qui fera qu’elles resteront à l’état de prototype.

Touring est déjà affaibli par l’Alfa Romeo GTC, de lourds investissements dans une nouvelle usine et finalement la perte d’un juteux contrat devant venir de BMC. Le 31 Décembre 1966 la société s’arrête.

La Lamborghini Flying Star II après Touring

La Lamborghini Flying Star II n’a pas été détruite ! Elle va être achetée par le français Jacques Quoriez, le frère de Françoise Sagan.

Par la suite elle passa entre les mains de collectionneurs américains et anglais avant de revenir en France dans le courant des années 90.

En 2009 elle sera restaurée… chez Touring ! En effet la marque a été relancée en 2006, majoritairement pour restaurer les anciennes gloires de la marque mais également pour créer quelques nouvelles carrosseries pour des projets spéciaux.

Elle est toujours en France. C’est comme ça qu’on a pu la voir à Rétromobile en 2013 puis 2019.

On notera tout de même que la Lamborghini Flying Star II aura donné quelques idées. Regardez une Espada de profil et vous comprendrez !

Image additionnelle : Caradisiac

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles