Broad Arrow Auctions à Monterey : 250 Tour de France et DB5 de Sean Connery au programme

Publié le par Benjamin

Broad Arrow Auctions à Monterey : 250 Tour de France et DB5 de Sean Connery au programme

Vous le savez sans doute, la Monterey Car Week se profile. Elle animera le monde des (très belles) automobiles de collection à la mi-août en Californie. Si les grandes maisons bien connues chez nous (Bonhams, RM Sotheby’s, Gooding & Co) préparent leur catalogue, Broad Arrow Auctions a déjà sorti le sien. Et ça tape très très fort !

Qui c’est Broad Arrow Auctions ?

Ce nom ne nous parle pas, en même temps on parle d’une maison uniquement basée aux USA. Elle fait partie du Broad Arrow Group, une entité créée en 2012 qui comprend la maison de vente aux enchères, Collectors Garage qui est un vendeur d’autos plus classique et enfin Broad Arrow Capital qui propose des services financiers (prêts ou consignation) pour le marché automobile.

Notons également que Hagerty s’est associé à ce groupe pour créer une plateforme de voitures anciennes en ligne.

Broad Arrow Auctions à Monterey

C’est au Monterey Jet Center qu’aura lieu cette vente aux enchères. La maison sera la première à dégainer et proposera un catalogue qui n’a rien à envier aux « gros » du marché. 93 lots au programme, dont 19 pouvant dépasser le million de dollars !

Les stars de la vente

On commence l’étude de ce catalogue avec une Ferrari grise terriblement séduisante. C’est une 250 GT LWB « Tour de France » Berlinetta. Cette auto de 1957, #0619 GT pour les amateurs mais dont le numéro de châssis a été transposé sur cette auto, a été achetée par un Français, Pierre Noblet, gentleman driver de l’après-guerre. Il l’a menée sur de beaux podiums comme les 12h de Reims 1958 (3e) et il a notamment couru le Tour de France à son volant. Remplacée par une SWB en 1960, l’auto a été volée, endommagée avant de partir aux USA. Désormais en parfait état, primée en concours (notamment Pebble Beach), elle est estimée entre 6 et 7 millions de dollars !

On continue avec une Aston Martin DB5 de 1964. Une auto qui a eu une belle carrière et qui a bouclé la boucle. Cette auto a eu une belle carrière, passant entre de nombreuses mains avant de se retrouver dans le Banham International Motor Museum de Norfolk. Ensuite elle se retrouve chez un restaurateur et c’est là qu’on boucle la boucle : elle est achetée par Sir Sean Connery. Nous sommes en 2018 et l’acteur qui a popularisé la DB5 dans son rôle de James Bond la fait restaurer dans la configuration des mythiques autos du film, sans les gadgets de Q. L’auto est estimée entre 1.4 et 1.8 million de dollars.

On retourne en Italie avec une belle Lamborghini Miura. C’est une P400 S de 1969. L’auto est présentée dans sa couleur d’origine, un magnifique gris métallisé. Parfaitement restaurée, cette auto dans les 10 dernières années, elle est estimée entre 1.6 et 1.9 million de dollars.

Et puis on retourne en Angleterre. Celle-là est une rareté, c’est une des 50 Jaguar XJR-15 produites. Celle-ci fait partie des autos de 1991. C’est une auto prévue pour la route, avec la clim ou un système permettant de relever l’avant pour les obstacles. Elle n’a jamais couru… mais n’a pas non plus beaucoup roulé avec 700 miles au compteur. Récemment révisée à grands frais, elle est estimée entre 1.6 et 1.9 millions de dollars.

Les autres gros prix de la vente

La Ferrari « Tour de France » est la deuxième estimation de la vente, malgré son gros prix. Broad Arrow Auctions proposera une auto encore plus haute en valeur : elle est estimée entre 7 et 8 millions de dollars. C’est une Mercedes-Benz 540K Roadster, une carrosserie spéciale créée pour son premier propriétaire à l’usine de Sindelfingen. Déjà victorieuse de sa classe à Pebble Beach en 2012, en parfait état, elle est prête pour d’autres concours.

Du côté des anciennes, puisqu’il y a des modernes dans le lot, on retrouve deux autos qui n’ont pas vraiment le même âge avec les 3e et 6e estimations. D’abord une F50 de 1995, la 6e des autos en configuration US produite. En parfait état, avec seulement 5000 miles au compteur, elle est estimée entre 4,4 et 5 millions de dollars. Ensuite on retrouve une Bentley R-Type Continental de 1954, carrossée par Mulliner, exposée au salon de New York cette année là et estimée entre 2.2 et 2.6 millions de dollars.

Notre sélection

En dehors de ces stars et de ces gros prix, on a parcouru le catalogue de la vente Broad Arrow Auctions pour dénicher quelques autres autos à ne pas rater !

D’abord trois autres millionnaires. Deux allemandes de la Fleishman Collectio pour commencer avec une Mercedes 300 SL Coupé de 1956, estimée entre 1.25 et 1.5 millions de dollars et qui est en superbe état si ce n’est qu’elle n’a pas son moteur d’origine. Plus récente, une Porsche 959 Komfort de 1987, une auto d’origine allemande, avec sa couleur originale et une grosse révision/restauration en 2011. Elle est estimée entre 1.4 et 1.6 million de dollars.

Ensuite on retrouve une japonaise, une Toyota 2000 GT de 1967, vendue en Belgique dans ce jaune original. En parfait état, elle est estimée entre 1 et 1.2 millions.

On termine avec deux duos. D’abord deux autres allemandes. D’un côté on retrouve une BMW M1 de route, une auto de 1981, qui fait aussi partie de la Fleishman Collection, et c’est l’une des trois autos noires d’origine. Elle est estimée entre 400 et 475.000 $. L’autre est plus ancienne, c’est une Karmann-Ghia Type 14 de 1958, parfaitement restaurée et estimée très haut : entre 90 et 120.000 €.

On a ensuite sélectionné deux américaines du catalogue de Broad Arrow Auctions. La première, la plus ancienne, c’est une Cadillac V16 Roadster de 1930 avec une restauration ancienne. Elle est estimée entre 550 et 650.000 $. L’autre est également une Cadillac, une Eldorado Biarritz de 1960, déjà primée en concours et estimée entre 120 et 150.000 $.

Vous voulez en voir plus ? Tout le catalogue est ici.

Benjamin

http://newsdanciennes.com

Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.