Alepoc, un nouveau venu dans le monde de la pièce pour les véhicules anciens

Alepoc, un nouveau venu dans le monde de la pièce pour les véhicules anciens

Dans le monde des pièces pour véhicules anciens, il y a des enseignes historiques et au final on voit rarement de nouvelles sociétés se créer. Alepoc est une de celles-ci. Créée l’an dernier cette société possède pourtant une histoire qui remonte aux années 50 et se lance avec de l’ambition et des idées nouvelles !


70 ans d’histoire à Auch

Avant qu’on vous parle d’Alepoc, c’est intéressant de parler de Roger Bat, père de Christian Bat, le fondateur d’Alepoc. Il a appris la mécanique pendant la seconde guerre mondiale et en a fait son métier. Au début des années 50 il a ouvert son atelier de rectification à Auch, dans le Gers.

À l’époque (sans jeu de mot), c’était un métier particulièrement demandé puisque les bielles coulaient plus souvent que de nos jours. Il fallait donc rectifier les vilebrequins, réguler les bielles et réassembler le tout. Un métier qui a été un peu mis de côté avec l’arrivée des coussinets modernes, mais comme eux aussi peuvent flancher, il est toujours très recherché.

Roger Bat a trouvé sa clientèle et s’occupait alors de moteurs automobiles, mais aussi de camions ou de tracteurs. Et pour pouvoir réparer, il a vite distribué les coussinets, pochettes de joints, chemises et pistons qui étaient nécessaires.

En plus l’homme était un authentique passionné et à ses heures perdues il récupérait des caisses carrées qu’il restaurait. Sizaire et Naudin, Taxi de la Marne, Unic, Panhard sans soupapes sont passées entre ses mains et ont repris la route !

Roger Bat avait pris sa retraite, sans repreneur, au début des années 80 et a quitté ce monde il y a deux ans sans se douter qu’il serait le point de départ d’une nouvelle aventure.

Alepoc : comme un héritage

Roger Bat a en effet transmis la passion de l’automobile à son fils Christian. Ce dernier, amateur de voitures de compétition et de collection s’est donc retrouvé avec un local encore équipé, des autos et surtout un large stock de pièces détachées pour diverses autos devenues des anciennes que l’on aime bichonner. C’est comme cela qu’il a eu l’idée de faire perdurer l’activité de son père en créant Alepoc en 2019.

C’est donc cette récente société que nous avons visité. Pour autant, les lieux sont les mêmes, au 116 Avenue de la 1ere Armée Française à Auch. Des lieux à l’ancienne, chargés d’histoire et encore marqués par leur précédente activité. Le magasin s’ouvre sur deux autos. Une réplique de Jeep au 3/4 réalisée par un tôlier-formeur local au grand talent et une Rosengart LR4N2 restaurée par Roger Bat.

Le comptoir permet d’accueillir les clients mais une partie est entièrement dédiée à la préparation des commandes puisqu’une boutique en ligne permet aux passionnés de l’autre bout de la France (et depuis peu du monde entier puisque le site est traduit), de trouver la pièce qu’ils recherchent.

Un vaste stock d’époque…

C’est sur ce stock qu’a été lancée l’aventure Alepoc. Et quand on aime chiner dans les bourses, on ne peut qu’être émerveillé par les rayonnages qui se trouvent derrière le comptoir. Chemises et pistons, soupapes, segments, coussinets, bagues, pochettes de joint sont en nombre, dans leurs boites d’origine, parfaitement stockés et répertoriés. Surtout ces pièces sont prêtes à être montées sur des Peugeot, Simca, Renault, Citroën ou encore des camions Berliet et des tracteurs Massey Ferguson.

On retrouve aussi des marques disparues ou devenues confidentielles. Les Aelite, Vandervell, Demolin, Floquet Monopole, Meillor auront pour certain la même saveur et éveilleront la même nostalgie que Simca ou Panhard.

Et une fois qu’on a fait le tour des rayonnages, on peut passer dans l’ancien atelier qui en plus de quelques autos et des machines qui servaient alors à redonner vie aux moteurs, contient des dizaines de pièces démontées à droite et à gauche. Et pas uniquement des pièces moteur !

… qui ne cesse de se compléter

Mais Christian Bat a de l’ambition et n’a pas créé Alepoc pour disperser le stock existant. L’objectif est de fournir toutes les pièces nécessaires à la restauration d’un véhicule ancien. Alors en plus du stock ancien, de nouvelles références s’ajoutent régulièrement, au gré des arrivages perturbés par le confinement.

On retrouve des huiles Minerva et HTX, des pochettes Glaser, des batteries 6V Exide, de l’outillage, des chargeurs de batterie, du LHM, des pompes à essence, des filtres à huile et filtre à air. Entre le moment de la visite et le moment où vous le lirez, de nouvelles références seront certainement disponibles, à la fois dans le magasin et sur la boutique en ligne.

Des idées nouvelles dans le monde de la pièce pour véhicules anciens

En plus de certaines références de pièces que vous ne retrouverez que chez Alepoc, ou en traversant 15 fois la France pour faire toutes les bourses, ce nouveau venu tient à se démarquer des enseignes classiques. Les sections réservées aux professionnels et autres réseaux de partenaires ne sont pas forcément novateurs, mais bienvenus.

Mais c’est sur le service qu’Alepoc est différent. Quand certains vous répondent un simple “non, on a pas cette pièce là”, Lilian et Grégoire se plongeront dans leur doc et chercheront la pièce pour vous. Des dizaines de coups de fil et de kilomètres économisés.

Ensuite on propose ici un espace club. En fait un système qui permet d’avoir des réductions, un meilleur service de livraison et des facilités de paiement sans avoir besoin d’être un pro. Appréciable quand on a 15 autos dans le(s) garage(s) avec la moitié en restauration (si vous vous reconnaissez, vous n’êtes ni malade, ni le seul concerné).

Enfin Alepoc propose un service de financement ! Si on l’a déjà vu pour acheter une auto, il faut avouer que c’est la première fois qu’on voit ce genre de service proposé pour acheter des pièces. Et finalement c’est particulièrement pratique quand le budget restauration annuel est bien entamé et qu’une pièce est défaillante à l’approche du prochain rallye !

Conclusion : une expansion à suivre

Alepoc est encore tout nouveau dans un monde du véhicule ancien qui fonctionne beaucoup au bouche à oreille et dans lequel il faut du temps pour se faire connaître. Néanmoins, en ne faisant pas tout comme les autres, Christian Bat, son beau frère et son fils ont des arguments pour être vite reconnus.

La fiche d’identité de Alepoc :

Spécialité :Pièces mécaniques pour autos, tracteurs et camions français
Créé en :2019
Boutique en ligne :www.alepoc.shop
Magasin physique :116 Avenue de la 1ere Armée Française, 32000 Auch
Présence sur les salons / bourses :Quelques salons à venir
Actualités :Sur la page facebook

Merci au Rétro Club Gimontois pour la visite opportune qui a permis de belles photos !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !
Guillaume Jnk on Email
Guillaume Jnk
Rédacteur-photographe à News d'Anciennes
Comme la plupart des contributeurs de News d'Anciennes, Guillaume est un passionné de photos et de belles autos.
Il a rejoint l'aventure en Juin 2018.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.