Autodrome Italian Meeting 2019, l’anneau passe les Alpes !

Pour ce dernier rendez-vous de l’année, ce samedi c’était au tour de l’Autodrome Italian Meeting 2019 d’investir l’autodrome de Linas-Montlhéry. Pour cette dernière, c’était quelques 600 Italiennes sur deux ou quatre roues, qui sont venues clore une belle saison 2019. Même si le temps n’a pas été avec nous, ça n’a nullement entamé ni le moral et l’enthousiasme des pilotes et du public. Encore moins celui des équipes de Paris Auto Events qui ont réalisé un sacré job !

L’Autodrome Italian Meeting 2019 c’était la dernière séance !

C’est toujours avec un petit pincement au cœur que je vois une saison de Montlhéry s’achever. Car cette année encore le mythique anneau nous a encore fait vivre un fabuleux tour du monde. D’abord ce furent les Anglaises en mars, puis les Allemandes en avril, les Japonaises sont venues en mai, les Françaises en juin, les Américaines c’était en septembre et aujourd’hui les Italiennes. Un sacré tour du monde quand même !

Bien sûr entre tout ça, il y a eu le Vintage Revival en mai et les Youngtimers au début avril. Si avec ça le mythique anneau n’est pas en vie et actif, il ne le sera jamais. De bien belles manifestations toutes organisées de mains de maître par les équipes, bénévoles, de Paris Auto Events.

Cette chose étant dite, on revient à nos belles Italiennes qui sont toutes très impatientes de prendre la piste… sous la flotte… mais basta, è per divertimento !

Les Italian Classiche

C’est avec le plateau des anciennes qu’on attaquait cet Autodrome Italian Meeting 2019. Comme à chaque fois les participants tourneront deux fois le matin et tout autant l’après-midi. Ça laisse le temps aux pilotes comme au public de pouvoir admirer les autos… et les motos aussi !

Donc, ce sont les classiques qui ouvrent la piste. Celle-ci étant détrempée les pilotes la jouent cool, pour ne pas abîmer les carrosseries. Le plateau est trusté par les Alfa Romeo fortes à l’aise sur ce tracé. Pour contre-balancer cette domination, les Fiat et Lancia mirent les bouchées doubles. Spéciale dédicace au pilote de l’Alfa Guilietta Sprint pour son beau spectacle.

Italian Veloche !

Avec les sportives des années 80 à nos jours, ont a été aussi gâté. Un plateau assez animé mais là aussi sans casse ! Bon, on a eu quelques tète à queue, mais sans grande gravité, fort heureusement. Les Lancia Delta Integrale étaient à la noce, mais un groupe de Fiat Coupé jouèrent les troubles fêtes sous le regard de deux Fiat Abarth Cinquecento. Enfin Alfa sortait la grosse artillerie avec ses, plus récentes, 147 GTA et 156 ou les toujours aussi belles 4C.

Les Ferrari, attraction attendue de l’Autodrome Italian Meeting 2019

Dans toutes les manifestations, il y a toujours un plateau plus attendu que les autres. Pour l’Autodrome Italian Meeting 2019, c’était celui des Ferrari. C’est vrai que c’est un spectacle toujours aussi beau, et cette année n’a pas dérogé à la tradition. Pour les anciennes il y avait 308 GT4, de la 308 GTB et pour les plus récentes on avait de la 458 ou de la 488 ! Mon coup de cœur ira sur une 488 avec une robe verte du plus bel effet, une auto vraiment magnifique.

Italian Ciclomotore, l’Autodrome Italian Meeting 2019 n’oubliait pas les motos

Ce samedi, il fallait avoir un gros cœur pour être un motard et prendre la piste ! Mais rien n’arrête ces motos et leurs incroyables sonorités de deux-temps ! Vous voyez la roulette chez le dentiste ? Ben là c’est mille fois pire ! Surtout qu’ils s’y mettent à plusieurs, puisque ce n’était pas moins d’une vingtaine de Gitane Testi et autres Minarelli qui étaient présentes. Leurs envolées lyriques, genre 14.000 tours, ont longtemps résonné sur l’anneau. On en oublie presque les quelques Vespa et gros 4 temps présents, mais pas grave, c’était beau !

La parade sous la douche

D’habitude la parade rameute les foules, cette fois ça a été un peu plus calme. Il faut dire que le ciel avait choisi ce moment-là pour nous déverser son trop-plein de liquide. Mais on a quand même fêté les 25 ans de L’Alfa Romeo GTV. Et sans être la parade de l’année, c’était une des plus prestigieuses, avec une demi-douzaine de Lamborghini sur le circuit.

Un parking à la hauteur !

Devant le 1924, on trouvait le traditionnel parking des Ferrari. On remarquera une belle 250 California qui voisinait avec une 250 GT Lusso, elle-même mitoyenne d’une 250 GT Cabriolet S2, pas mal pour un jour de pluie. Le reste était à l’avenant avec de très belles choses que je vous laisse découvrir en photo.