Automobiles sur Les Champs #15, Artcurial de retour sur ses bases

Après une vente plus que mitigée au printemps (voir Automobiles en Scène par Artcurial, débuts difficiles) Artcurial revient à ses classiques avec la vente Automobiles sur Les Champs #15 qui se tiendra fin Octobre.

La vente Automobiles sur Les Champs #15

La vente aura lieu le 27 Octobre chez Artcurial. Pour ce qui est des expositions, elles auront lieu le 26 (11h-18h) et le 27 (11h-15h) dans le garage privé d’Artcurial, avenue Montaigne.

Automobiles sur Les Champs #15 rassemble 43 motos et 74 autos dont de très belles pièces.

Les stars de la vente Automobiles sur Les Champs #15

La grosse estimation

Une seule auto est estimée au dessus du million pour la vente Automobiles sur Les Champs #15. C’est une… Fiat. Mais une rareté puisqu’il s’agit d’une des 114 Fiat 8V (Otto Vu) Série 1. Cette auto de 1953 est même la 3e plus ancienne recensée. Elle est estimée entre 1.1 et 1.3 million d’euros.

Les autres gros prix

Au final peu d’autos dépassent les 200.000 € d’estimation dans ce catalogue. La plus chère de celles-ci est française, c’est une Bugatti Type 23 “Biplace Sport” qui est passée par les Collections Malartre et Ferrand. Elle est estimée entre 550 et 650.000 €.

Suivent deux Ferrari. La plus ancienne est une 250 GTE de première série, Monégasque et estimée entre 340 et 380.000 €. La seconde est une 365 GTC/4, assez rare et sortant de la collection Raymond Jeannot. Elle est estimée entre 170 et 230.000 €.

Enfin on retrouve une allemande presque récente, une Porsche 993 RS de 1995, estimée entre 230 et 280.000 €.

Les françaises d’Automobiles sur Les Champs #15

Pour les françaises du catalogue on commence avec une Facel Vega HK500 de 1959, dans un bel état et une estimation correcte située entre 100 et 140.000 €.
Pour rester dans les Facel, on retrouve aussi une Simca 8 Sport Cabriolet, avec une belle patine et une estimation comprise entre 35 et 55.000 €.
Un peu plus récente et avec un blason plus courant, auto qui reste rare, une Peugeot 203 Coupé de 1954, estimée entre 40 et 60.000 €.

La plus ancienne de ces françaises, c’est une recréation. Une Delahaye 135M de 1937 transformée soigneusement en Biplace de course et estimée entre 80 et 120.000 €.

On termine ces françaises avec des autos un peu plus récentes et plus sportives. La première, la mère des suivantes (au moins spirituellement) c’est la R8 Gordini et cette auto fut championne… de Hongrie 1969 en catégorie 1300. Elle est estimée entre 40 et 60.000 €.
La seconde est une R5 Turbo, avec une préparation Cévennes et une estimation comprise entre 90 et 120.000 €.
On termine avec une 205 GTI 1.6 estimée entre 18 et 26.000 € (comme quoi les exemplaires à 40.000 € on en trouve pas tant que ça !)

Quelques autos à suivre

On retrouve d’autres à suivre dans cette vente. Elle est bien sûr variée mais on a retrouvé quelques duos intéressants.

On commence par les plus chers, les Combis VW. Le premier, le rouge et noir est un Microbus Deluxe Samba 23 fenêtres de 1957 et l’estimation est située entre 90 et 120.000 €. Le second est un Samba-Bus 21 fenêtres de 1966 et l’estimation est proportionnelle aux nombre de fenêtres : entre 85 et 105.000 € !

Le duo suivant est Japonais. On commence avec la plus chère, la Mazda Cosmo Sport. Ici c’est une série II de 1970 estimée entre 75 et 95.000 €. La seconde est plus abordable, c’est une Honda S800 de 1970 estimée entre 30 et 40.000 €.

Enfin un duo de youngs, italiennes et abordables. La première est une Alfa 164 QV de 1990 avec son V6, en parfait état, et estimée entre 10 et 15.000 €. La seconde est une 155 Q4 (4 roues motrices) de 1992 avec peu de kilomètres et la même estimation.

Belle variété de motos

On termine par les motos de la vente Automobiles sur Les Champs #15. On retrouvera de tout, et à des prix contenus.

La plus chère est une Zündapp K 800 side-car de 1937, avec side-car, estimée entre 30 et 35.000 €.
On retrouvera beaucoup de BMW, avec comme belle exemple une R12 de 1941 estimée entre 20 et 25.000 €, mais aussi des deux-roues plus petits comme ce Lambretta Tipo D 125 de 1952 estimé entre 3 et 4.000 €.

Tout le catalogue est visible en cliquant ici.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.