Le VROUM à Silverstone Classic 2019

Silverstone Classic 2019, partie 1, côté jardin

Pour la quatrième année consécutive, me voilà de retour sur le circuit de F1 britannique. Silverstone Classic 2019 s’avérait prometteur, et il l’a été. C’est ainsi que pour la première fois je vais vous relater le week-end non pas en un, mais en deux articles !

Silverstone Classic, c’est un véritable magasin de jouets pour les grands enfants que nous sommes. Difficile de faire un choix, tant tout est fait pour vous attirer le regard à chaque instant.

Pour vous mettre l’eau à la bouche avant de vous raconter le spectacle sur la piste, rien de tel que de vous raconter tout ce qui se passe en dehors. Alors let’s go!

Des clubs à perte de vue pour Silverstone Classic 2019

Cette année encore, les espaces clubs ont été pris d’assaut. Tant il était possible de se frayer un chemin au milieu des voitures le vendredi, tant le samedi, on hésitait tant chaque centimètre de pelouse était occupé.

Ce sont en effet plus de 10 000 voitures qui sont venues garnir les pelouses et parkings de l’enceinte du circuit. Pour être honnête, un tel nombre est difficile a appréhender, mais croyez-le, il y en avait vraiment partout !

Au menu, à peu près tout ce qui a été produit depuis le début de l’automobile, et surtout comme chaque année des clubs venus célébrer un anniversaire spécifique. Seul bémol, un grand absent, Citroën. Mises à part quelques SM, il n’y avait pas d’autres voitures aux chevrons pour célébrer le centenaire de la marque.

Des parades pour le plaisir des yeux

Comme chaque année, le programme de Silverstone Classic est entrecoupé de parades, offrant par la même occasion un peu de repos aux commissaires de piste. Je me permets d’ailleurs cette petite parenthèse, un énorme merci à eux, la météo leur a donné beaucoup de travail tout au long du week-end !

Ces parades laissaient aux spectateurs la joie de voir rouler une grande partie des voitures exposées le reste du temps. Et il y avait franchement du beau linge ! En tout, ce sont une quarantaine d’anniversaires célébrés en roulage à travers les trois jours.

Les paddocks de Silverstone Classic 2019, dur de ne toucher qu’avec les yeux

L’un des grands attraits de Silverstone Classic, c’est que les paddocks sont en libre accès. Je dois avouer être friand de ma petite balade au milieu de ces bruits et de ces odeurs si caractéristiques. Je ne pense d’ailleurs pas être le seul, ils étaient noirs de monde tout le week-end.

Mieux encore, tant dans le paddock F1 que dans le paddock national, flâner au milieu des machines de compétition n’empêche pas de profiter du spectacle en piste. Chacun est équipé d’un écran géant permettant de profiter des deux spectacles simultanément.

Pour les amateurs, depuis quelques années maintenant, le paddock F1 abrite un petit espace dédié aux supercars et hypercars d’hier et d’aujourd’hui. Cette année, c’était l’occasion de découvrir la nouvelle Brabham BT62 ou la Dallara Stradale, au milieu d’autres machines plus prestigieuses encore.

Silverstone Auctions, la vente aux enchères incontournable

La vente aux enchères est un des piliers de Silverstone Classic. Chaque années,des modèles prestigieux ou rares (voire les deux) remplissent The Wing, le bâtiment au-dessus des stands F1.

Cette année encore, la sélection était assez impressionnante. Le ton était donnée dès l’entrée avec une Mercedes 300SL et une Audi Quattro en guise de barrière.

Pour l’anecdote, la DS que vous voyez parmi les photos a été adjugée à plus de 60.000 livres. Un chiffre un poil élevé même pour des enchères, mais en plus c’est une des rares survivantes en conduite à droite, et la vieille dame a remporté plus de 200 titres sur plus de 30 ans de concours, sans parler de ses apparitions dans Top Gear et Fifth Gear.

Les 50 ans de la victoire de Jackie Stewart

L’écossais volant était de retour au volant de sa Matra MS80-02 pour célébrer les 50 ans de sa première victoire au Grand Prix de Grande-Bretagne, sur ce même circuit.

Pour l’occasion, les deux plateaux de course regroupant les F1 des années 66-85 on été renommés Sir Jackie Stewart Trophy for FIA Masters Historic Formula One .

Le Grand Prix de Grande-Bretagne 1969 est une des courses de F1 les plus excitantes et plaisantes que j’aie jamais courues. Jochen était un de mes meilleurs amis. Notre connivence à ne pas nous bloquer nous a permis de nous échapper du peloton. Nous savions, puisque à l’époque l’aérodynamique n’était pas sophistiquée, que nous pouvions nous aspirer l’un l’autre si nous ne nous bagarrions pas. Nous changions de position à peu près à chaque tour sur la ligne droite des Hangars entrant dans Woodcote à plus de 250 km/h, à l’époque il n’y avait pas de chicane. On se faisait signe pour savoir de quel côté passer l’autre, pour ne pas perdre notre avance. On a échangé nos places plus de trente fois et c’était une course fantastique pour nous deux. 

La Matra MS80 était une superbe machine à piloter et la Lotus 49 était elle aussi exceptionnelle. En plus de cela, nous étions si bons amis qu’il n’y a eu aucune anicroche; jusqu’au malheureux moment ou l’aileron arrière de Jochen à commencer à se dévisser. Mon père et ma mère étaient là pour me voir gagner. C’était une journée importante de ma vie.

Ce week-end, Sir Jackie faisait également la promotion de l’association Race Against Dementia qu’il a créée, suite à l’Alzheimer de sa femme. Tous les fonds récoltés durant l’épreuve, notamment par les Sporting Bears (que l’on croise au Salon de Birmingham), lors du weekend ont été reversés à l’association.

Une grande première à Silverstone Classic 2019, grâce à News d’Anciennes

Permettez-moi ce petit instant d’auto-congratulation. News d’Anciennes a réussi à faire venir le premier club français de l’histoire de Silverstone Classic, qui fêtera pourtant ses 30 ans l’année prochaine !

Au-delà de ce sentiment de fierté, c’est avant tout une superbe rencontre avec les membres du VROUM (le Vintage Racing Ouest Motorsport). C’est grâce à l’article de Vincent (co-signé par votre serviteur) sur l’édition 2018 qu’ils ont voulu tenter l’expérience.

C’est d’ailleurs Vincent qui illustre les plaques commémoratives du rallye de navigation que le club a organisé pour leur périple allant de Bourgbarré, dans la région de Rennes, à Silverstone, en passant par Cherbourg et Southampton. Ils en ont d’ailleurs profité pour récolter des fonds pour Race Against Dementia.

Et pour fêter cela, l’organisation de Silverstone Classic a mis les petits plats dans les grands. Le VROUM a participé à la parade du samedi midi, et troius de leurs voitures ont été sélectionnées pour étre présentées par Mike Brewer (Wheeler Dealers) sur le stand de sa Car Clinic.

Merci à tous pour votre accueil, et j’espère vous revoir l’année prochaine ! Je suis juste désolé pour la météo qui a été exécrable tout le week-end, mais je crois que c’est vous qui l’avez amenée dans vos bagages.

En résumé, Silverstone Classic 2019, sans même approcher de la piste, il y avait de quoi se régaler pendant trois jours ! On se retrouve très vite pour parler du grand spectacle offert sur la piste.

Photos : News d’Anciennes et Silverstone Classic, Vidéos : VROUM et Silverstone Classic

Pierre
Rédacteur à News d'Anciennes
Tombé dans la marmite automobile quand il était petit, il a rejoint l'équipe de News d'Anciennes en 2015. Expatrié en Angleterre depuis Mai 2016, il nous partage les évènements de là-bas.
En dehors de ça, il partage une bonne partie de son temps sur la route entre une Opel Ascona et une Mazda RX-8.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.