Bugatti, Sortie de Grange et belles sportives au catalogue de la vente Osenat du 15 Juin

Le 15 Juin Osenat proposera une vente aux enchères avec un catalogue plus que remarquable. Outre les sorties de grange de la collection Bataille qu’on vous proposait de visiter ici, les belles autos sont nombreuses dans ce catalogue.

La vente Osenat du 15 Juin

D’un extrême à l’autre. Entre une Aronde sortie de grange et une Bugatti Type 35, il n’y a pas vraiment de point commun… si ce n’est qu’elles attirent les passionnés. 116 lots seront proposés avec une bonne partie provenant de la collection Bataille. Les expos se tiendront les Jeudi, vendredi et samedi matin, la vente ayant lieu l’après-midi à partir de 15h au Grand Garage Napoléon.

Les stars de la vente

Les grosses estimations

Deux Bugatti et une américaine pour les plus gros prix de la vente.

On commence par les françaises et plus particulièrement la jaune, une Bugatti Type 35 B que les amateurs du genre auront vue au Vintage Revival Montlhéry. Cette auto a été reconstruite en 1976 à partir de nombreuses pièces authentiques de Bugatti Type 35. Elle est estimée entre 400 et 600.000 €.

Autre Bugatti, une Type 57 Galibier. Contrairement à celle que nous avions essayée, c’est par ici, ici la carrosserie a été faire par Graber. C’est tout simplement la seule du genre. Elle est en parfait état et estimée entre 350 et 450.000 €.

L’américaine n’est pas courante, mais alors pas du tout. Il s’agit d’une Chevrolet Camaro IMSA GTO de 1982. Une auto au très beau palmarès (2e de catégorie aux 24h du Mans 1982, victoire de catégorie aux 24h de Daytona et à Sebring 1984 !) et une vraie pièce de musée… ou une parfaite monture pour se démarquer au Mans Classic. À vous de voir ! Elle est estimée entre 400 et 600.000 € !

Belles avant-guerre

On retrouvera trois belles avant-guerre françaises dans le catalogue de la vente Osenat du 15 Juin.

Côté Citroën, c’est une authentique 11 Cabriolet de 1937 qui est présentée. Dans un très bel état elle est estimée entre 70 et 90.000 €.
On trouve aussi sa “concurrente” côté Renault. C’est une Renault Vivasport Type ACM-1 Roadster de 1935. Une auto rare et moins connue que la Traction mais qui peut tout à fait concourir contre elle en concours. Elle est estimée entre 80 et 120.000 €.
Dernière belle française d’avant-guerre qu’on ait noté, une Amilcar CS de 1923. Une auto estimée entre 20 et 25.000 €.

Une collection pour les Porschistes…

7 Porsche d’une même collection. Et beaucoup sont en superbe état. Voilà qui ravira les amateurs du genre ! Niveau millésimes on va de 1956 à 1988 donc il y en a pour tout le monde ! Voilà la liste des autos :

  • Porsche 356 1600 A-T1 de 1956, estimée entre 150 et 180.000 €
  • Porsche 356 1600 S B-T5 de 1961, estimée entre 50 et 70.000 €
  • Porsche 356 1600 S B-T6 de 1962, estimée entre 70 et 90.000 €
  • Porsche 912 de 1967, estimée entre 50 et 70.000 €
  • Porsche 914 2.0 de 1973, estimée entre 30 et 40.000 €
  • Porsche 930 Turbo 3.3 de 1983, magnifique, estimée entre 100 et 140.000 €
  • Porsche 924 S édition limitée Le Mans de 1988, estimée entre 25 et 30.000 €

À noter qu’en dehors de cette collection on trouve aussi une 911 2.4 S Targa, une 912 Targa, une 2.7 Targa, une Carrera 3.0L et une 968 Roadster. Tous les Porschistes seront aux servis.

…et une autre pour les Ferraristes

Si vous êtes plus cavalino, un autre collectionneur propose des autos qui vous plairont. On retrouve ainsi :

  • une 512 TR de 1992 estimée entre 100 et 140.000 €
  • une 355 Spider à boîte manuelle estimée entre 70 et 90.000 €
  • et une magnifique 456 M GTA de 2001 estimée entre 50 et 60.000 €

Là encore ce n’est pas tout puisque en dehors de cette collection on retrouve au catalogue une GTB à Carter Sec, une Mondial T, une 328 GTS et une 430 Spider F1.

Les anglaises en nombre

Beaucoup de belles anglaises dans le catalogue de la vente Osenat du 15 Juin… Tellement qu’il est difficile de choisir.

On commence par les Jaguar. Une magnifique Xk120 est proposée. Si sa robe est dans son jus, sa mécanique est intégralement refaite. Elle est estimée entre 80 et 120.000 €. La seconde Jag qui ressort c’est une MkII 3.4 de 1967 qui n’a besoin que d’une belle peinture. Elle est estimée entre 20 et 25.000 €.

Deux Lotus ensuite. La “familiale” mais il faut le dire vite, une Elan +2 de 1968, française d’origine estimée entre 20 et 25.000 €… dont on vous reparlera bientôt.
L’autre auto est une Esprit Turbo S3 de 1985, 4e sur les 11 Noir et Or destinées aux USA. Elle est estimée entre 30 et 40.000 €.

On notera également la présence de plusieurs MG B, A et TD et TF et autres Triumph TR6… mais il y a aussi une populaire dans le lot, une Austin Princess de 1969. Cette auto a un bel historique puisqu’elle a appartenu à Paloma Picasso et Pierre Bergé. Elle est estimée entre 10 et 14.000 €.

Et quelques allemandes

En dehors des Porsche on retrouvera aussi quelques allemandes qui raviront les amateurs. Si on ne devait en garder que trois, les deux Pagode 280 de 1968 seraient dedans. La blanche (est. 70-90.000 €) est une trois places avec hard-top, la grise est une California fraîchement restaurée (est. 60-80.000 €)… dont on reparlera bientôt là encore !

On ajoutera une BMW, ici une 633 CSI estimée entre 15 et 20.000 €.

Tout le catalogue est à retrouver en cliquant ici.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.