Rétro Chambley 2018, une deuxième édition sous le signe de l’été indien !

Direction l’ancienne base de l’US Air Force pour le Rétro Chambley 2018, seconde édition. Un événement qui peine à décoller malgré les efforts fais par les collectionneurs de la régions qui n’ont pas hésité à faire le déplacement.

Une communication compliquée !

Habitué des rendez vous plus prestigieux, comme le Grand Prix de Monaco Historique, et les Mille Miglia entres autres, je me suis dit qu’il fallait que je découvre cet événement à 30 minutes de chez moi dont j’avais loupé la première édition. Outre le fait de revoir les copains, je me suis dit que c’était également l’occasion de profiter du rayonnement du site News d’Anciennes pour promouvoir un événement régional.

Admiratif des efforts fais par Francis Maillet pour développer ce circuit, l’occasion était parfaite pour le promouvoir à l’échelle nationale. Dix jours avant ce Rétro Chambley 2018, j’ai donc contacté l’ASA Chambley, l’organisateur, afin de lui de faire part de mon souhait de prendre des photos en piste. J’attends aujourd’hui encore une réponse, ce qui, il faut l’avouer, est vraiment pas sérieux.

Rétro Chambley 2018 : un beau plateau et une météo estivale

Une journée ensoleillée avec 26° un 14 octobre en Lorraine, c’est sans aucun doute exceptionnelle. Il n’en fallait pas plus pour que les exposants comme le public fassent le déplacement. Preuve en est, un grand nombre de voitures étaient venues décapotées pour le plus grand bonheur de leurs propriétaires, qui, cheveux au vent, avaient bravé les routes Meurthe et Mosellanes pour rejoindre le circuit Francis Maillet.

Un circuit très technique, qui devrait subir quelques modifications à court terme. Ajout de paddock, agrandissement de la ligne droite, tribune … de quoi le faire rentrer dans la cour des grands. Un projet appréciable dans une France souvent qualifiée “d’autophobe”.

En Piste !

Cette ancienne base de US Air Force qui héberge aujourd’hui le circuit de Chambley, a été construite en 1952 dans le cadre l’OTAN. Depuis 2009 maintenant, le circuit est dans sa configuration actuelle, une configuration qui va évoluer dans quelques mois grâce au travail de l’ancien pilote Francis Maillet et de toute son équipe. Pour ce Rétro Chambley 2018, les sessions de roulage étaient divisées en trois catégories, berlines, berlines sportives, et monoplaces / prototypes de compétition. Il ne s’agissait pas d’une compétition, mais de roulage non chronométrés. Outre ces roulages qui duraient 20 minutes (facturés 20€, très honnête), deux parades avaient lieu dans la journée, plus l’exposition statique.

Les gentlemen drivers s’en sont donnés à cœur joie, faisant parfois en fin de journée, preuve de trop d’optimisme. Rien de grave hormis quelques tête-à-queue, le circuit de Chambley offrant de vastes dégagements, et une Vmax relativement faible. Attention cependant, nous sommes sur piste, et le risque zéro n’existe pas.

Malgré tout, les sourires sur le visage des pilotes et de leurs passagers, suffisaient à réaliser à quel point ce Retro Chambley 2018 fut sur ce point une véritable réussite.

Des modèles variés, dans une ambiance conviviale

Ce qui est vraiment agréable dans ce genre de rassemblement, c’est l’ambiance bon enfant qui s’en dégage. C’est en effet l’occasion de revoir des connaissances qui partagent la même passion, dans ce monde de l’automobile ancienne qui est finalement pas si grand. Malgré le phénomène de mode qu’est devenue l’automobile ancienne, seuls les vrais passionnés se déplacent pour ce genre de manifestation.

Heureusement d’ailleurs ! Ce Rétro Chambley 2018 était l’occasion de voir de très belles autos, certaines dans leur jus, d’autres en état concours. L’Écurie Lorraine Historique, domiciliée à quelques kilomètres du circuit avait fait le déplacement avec quelques très beau modèle, Mustang Cabriolet, TR3, 914, MG TC. L’Écurie Sympa Westhalten avait quant à elle fait le déplacement du Haut Rhin avec quelques voitures de course.

On en veut plus !

Lorsqu’on connait l’engouement pour la voiture ancienne, et la situation du circuit de Chambley, qui est à quelques dizaines de kilomètres de l’Allemagne, de la Belgique, et du Luxembourg, on se dit qu’il y a mieux à faire. Francis Maillet est un ancienne pilote, il possède quelques très belles voitures dans le hangar au pied du circuit, pourquoi ne pas le mettre à l’honneur avec des démonstrations sur des voitures de courses qui ont marqué l’histoire du sport automobile français ?

Rétro Chambley 2018 manquait cruellement de spectacle et d’animation. Trois voitures dans la catégorie Prototype / Monoplace, c’est trop peu. Surtout lorsqu’on connait le potentiel dans le secteur géographique. Il faut avouer que le Rétro Chambley arrive très ( trop ? ) tard dans l’année. C’est peut être la cause ! Les gens sont plus motivés à sortir leurs autos au printemps, après un long hiver, qu’en fin de saison.

En conclusion !

Il s’agissait seulement de la seconde édition de ce Rétro Chambley. Un événement qui commence à prendre ses marques et qui va, à n’en pas douter, prendre de l’ampleur. Les collectionneurs de la région ont majoritairement joué le jeu, ce qui est une bonne chose.

Reste maintenant aux organisateurs a créer des animations afin que ces collectionneurs continuent à venir, et surtout qu’un effet boule de neige en fasse venir d’autres. Enfin, attention à la communication. Une réponse, même négative, et plus appréciable et surtout plus professionnelle que pas de réponse. Espérons que j’ai été le seul dans ce cas là…

Cédric on FacebookCédric on FlickrCédric on Instagram
Cédric
Rédacteur & Photographe à News D'anciennes
Passionné par la course automobile et par son histoire depuis son plus jeune âge, c'est au début de l'année 2016 qu'il a rejoint l'équipe News d'Anciennes.
Amoureux des voitures italiennes et plus particulièrement des Ferrari, c'est pourtant au volant d'une Porsche 944S2 Cabriolet qu'il parcourt les routes du Grand Est le week end.

2 commentaires sur “Rétro Chambley 2018, une deuxième édition sous le signe de l’été indien !”

  1. Je vais être de parti pris, mais on ne voit pratiquement jamais de Mercedes dans ces rassemblements..Ni en w123, ni en w124…Certes les w124 n’ont pas 30 ans pour la plupart…mais les w123 ont un passé sportif en rallye et même sur piste abec le coupé 280 CE Carlsson…
    NB: Pendant quelques années j’ai participé à des rallyes de régularité avec un coupé 230CE que j’avais “coursifié” pour qu’il ressemble à la Carlsson. Mais comme il n’avait que 4 cylindres au lieu de 6 je l’avais baptisé la “Canasson” en copiant le graphisme de son modèle. On m’a un temps considéré comme un charlot jusqu’à ce que mon co-équipier et moi commencions à prouver qu’on n’était pas là pour amuser la galerie. Ii y avait 2 rallyes par an aux limites du Tarn et en Haute Garonne, et on gagnait 5 places à chaque course. On se disait qu’on finirait un jour sur le podium. C’est alors que sont arrivés des petite jeunes avec des vraies voitures ex rallye, et que nous sommes retournés aux dernières places….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.