Salon de Reims 2018 Le Plein De Super !

C’était ce week-end. La capitale champenoise, ou du moins son parc des expositions accueillait le Salon de Reims 2018. De son vrai nom le 31e Salon Champenois du Véhicule de Collection, il était attendu tant par les collectionneurs que par les bricoleurs. On y était le dimanche pour une belle journée ensoleillée aux relents de sans-plomb.

La bourse du Salon de Reims 2018, un incontournable

Dès qu’il faut opposer Retromobile à un salon autre, au niveau des pièces, c’est à Reims qu’on fait référence. La première partie de la bourse, c’est dès l’entrée, dès les escaliers descendus. La bourse extérieure s’ouvre devant nous. Sur les 600 exposants présents cette année, on pouvait trouver de tout pour son auto ou sa moto, toutes les pièces pouvaient être chinées ! Nos amis de chez Motul étaient bien sur présent pour vous conseiller dans le meilleur choix d’huile pour vos moteurs.

Ensuite, on poursuit sur la bourse intérieure. Plus petite, “seulement” un hall lui est dédié. Ce hall 3 regroupe d’ailleurs beaucoup de pros, de Classic Auto Elec à Melun Retro Passion en passant par les habituels spécialistes de pièces spécifiques, du carburologue au restaurateur de radiateurs. L’ambiance est moins bourse qu’à l’extérieur, mais on retrouve là aussi beaucoup de pièces.


Mais il ne faut pas oublier les autos

Réduire le Salon de Reims 2018 à sa bourse aux pièces serait un peu réducteur. Deux halls sont dédiés aux autos. Dans le hall central on retrouve notamment les 2CV Dagonet, celles qui étaient les têtes d’affiche cette année.

Jean Dagonet est le régionale de l’étape, en 1943 il ouvre son atelier à Faverolles, un village près de Reims. Après ses premiers pas dans les tracteurs, à la sortie de la 2CV, il entrevoit tout de suite les énormes potentielles de cette auto. Mais comme les livraisons de l’auto sont trop longues, ce sera donc les voitures des clients qu’il transformera en les surbaissant. Outre la carrosserie ce sera également coté moteur que Jean Dagonet interviendra, passant le petit 375 cm³ à 435 cm³, augmentant de fait la puissance jusqu’à 19cv suivant les modèles. Les autos atteignait ainsi les 110 en pointe !

Sur ce stand on retrouvait plusieurs modèles portant des prénoms féminins, comme Marie France en bleue foncé, Ghislaine en beige, ou Chantal. Mais des soucis de santé oblige Dagonet à vendre son entreprise à l’UMAP, une entreprise de l’Aube. C’est cette dernière qui finira de développer et de commercialiser sur une base de série AZ, le très joli et élégant coupé rouge, qui nous était également présenté.

A l’inverse de J-P Vimille dont je parle ici, les Dagonet connurent une diffusion assez importante, de l’ordre de 50 à 60 exemplaires par modèles.

Autour on retrouve les clubs. Certains ont fait l’effort de décorer leur stand selon le thème de l’année. D’autres vont plus loin et y jouent des saynètes. En tout cas les meilleurs de chaque catégorie seront primés par les organisateurs.

Cette année le thème était “souvenirs souvenirs”, les clubs rivalisaient dans les belles présentations, avec notamment la présentation des “Calandres Pétillantes” avec un pique-nique dans les années 50 avec tout le matériel, où rien ne manquait, surtout pas la belle 2CV AZLP et sa banquette amovible !

La seconde était présentée par le “DS club révolution 55” qui nous offrait une saynète avec un DS et un arbre dedans ! La pauvre abandonnée au fond d’un pré ou un jardin, une superbe présentation et fort bien réalisée. A noter que le club va restaurer cette DS, y’a un peu de boulot quand même !

Même quand ils ne sont pas décorés spécifiquement, les stands des clubs regorgent de belles autos. Mentions spéciales pour les clubs Delage et leur splendide voiture de course un type D6 de 3 litres datant de 1946 et le  club “Les amis de la Licorne” nous présentant comme à l’accoutumée un beau panel de voiture de la marque

Derniers clubs, un de mes préférés, Le Military Radar Memory, qui venait de Laon, et qui rassemble dehors des engins militaires et qui attire toujours les passionnés. Cette année encore il présentait de fabuleux matériels, comme ce Sherman M4, le toujours impressionnant DUWK, un amphibie sur base GMC, une auto M8, et des Jeeps venaient compléter cette présentation !


Dernière expo : le parking extérieur

Il y a des passionnés qui viennent au Salon de Reims 2018… et qui oublient de rentrer dans le salon ! Le parking extérieur est en effet un rendez-vous pour les collectionneurs de tous types de véhicules. Certains viennent en groupe, d’autres seuls. En tout cas, à moins qu’ils aient une auto très spécifique ce serait une surprise qu’ils ne retrouvent pas un autre modèle sur cet immense parking.

On retrouve des groupes de VW Combi qui pique-nique sous un beau soleil de fin d’hiver. Ici la part belle est plutôt faite aux populaires, mais on retrouvait également des américaines en nombres, notamment des Mustang. Beaucoup de sportives, comme des Alpines. Les Youngtimers étaient bien présentes au coté de quelques belles supercars contemporaine.

Dans tout ça une petite rareté m’est apparue : une Rambler Renault, voiture que nous ne voyons pas si souvent en rasso. Mais ce dimanche en terre champenoise mon coup de cœur sera américain avec cette fabuleuse Mustang 302 Boss, toute de rouge vêtue et portant fièrement ses peintures de guerre, je devrais dire de course plutôt ! Cette auto a quand même une gueule juste sublime ! J’adore !

 

En conclusion : encore un magnifique Salon de Reims 2018

Encore une fois le salon fut superbe. De belles autos que le beau temps avait fini de convaincre, des pièces par milliers, des visiteurs tout aussi nombreux… bref ce Salon de Reims 2018 a été à la hauteur de nos attentes.

Quelques bémols ? Peut-être l’habituel, malheureusement, nombre de pickpocket qui profitent du salon pour faire les poches, mais aussi des voleurs plus costauds qui visent les stands des exposants… parfois même la nuit.

En tout cas on prend déjà rendez-vous pour la prochaine édition, dans un an !

La galerie complète des photos de ce Salon de Reims 2018 est à retrouver ici.



bertrand
photographe/reporter
rédacteur et photographe à news d'anciennes.
Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

5 commentaires sur “Salon de Reims 2018 Le Plein De Super !”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.