Vidéo : L’Autodrome de Montlhéry à bord d’une Inaltera

J’en avais parlé il y a quelques mois au moment des Grandes Heures Automobiles 2017 qu’on vous raconte ici. J’ai pu faire quelques tours dans une auto absolument géniale, une Inaltera. Quelques soucis informatiques résolus, voici enfin la vidéo de ce grand moment (pour moi déjà).

L’Inaltera, le circuit, le roulage

Inaltera était un constructeur de papiers peints. Quel rapport ? Et bien ce fut le premier sponsor titre de Jean Rondeau pour ses premières aventures mancelles. Si c’est une Rondeau qui gagna au Mans en 1980 c’est bien avec l’Inaltera qu’il commença. Deux autos au départ des 24h du Mans 1976, deux aux 24h de Daytona 1977, trois auto au départ des 24h du Mans 1977 et une aux 24h du Mans 1978 après la fin de l’aventure. On en parle avec beaucoup plus de détails dans cet article.

Le circuit, c’est donc le 3.405 km de l’Autodrome de Montlhéry. Enfin la distance… car vous allez découvrir le circuit dans sa nouvelle configuration. Avec deux nouveautés donc : une chicane installée entre le gauche de la ferme et l’épingle du Faye. Ensuite, ça se passe à la chicane nord. Avant on passait à l’intérieur de l’anneau dans la chicane nord. Maintenant, dès la jonction entre le routier et l’anneau, première chicane, qui s’enchaîne avec la seconde plus connue.

Enfin le roulage. L’Inaltera n’est pas avec les Lola T70 et autre Ferrari 330P… en effet, ce sera pour l’après-midi. Là on est dans un roulage d’essai. Les organisateurs ont accepté que Jean-Jacques Cantryn roule au milieu de GT tels que des Porsche 911, Alpine A310, Triumph Italia ou MG C afin de faire quelques vérifications. D’ailleurs vous tendrez l’oreille, juste après la ligne droite des stands notamment, on entend le V8 DFV avoir quelques ratés.


Le roulage

Comment je me retrouve dans l’Inaltera ? Déjà, il faut savoir que j’avais renoncé à monter en passager d’une Peugeot de rallye, pour cause de timing serré. C’est Bertrand qui s’est donc fait remuer par Gilles Panizzi ! Et puis Julien avait lui trouvé une place dans le monstre du jour, la Mini Pikes Peak de JP Dayrault (800 ch et autant de kilos) c’est à revoir ici.

De mon côté je m’attendais à passer une journée tranquille. Et je vois l’Inaltera dans le paddock. J’avais trouvé son histoire très sympa quand j’avais écrit mon article. Et l’actuel propriétaire des autos, Jean-Jacques Cantryn m’avait répondu directement pour me donner des infos. Même Jean Ragnotti, 4e en 1977 avec Jean Rondeau sur une des autos, avait laissé un commentaire. Du coup je m’approche, et commence à regarder l’auto qui a son capot levé. C’est un des trucs géniaux des grandes heures, les autos sont totalement accessibles !
Et à côté, M. Cantryn que je n’avais encore jamais rencontré ! On discute de l’auto et soudain :
– Tu veux faire un tour dedans ?
– Bien sûr ! (levez le doigt si vous aviez dit non)
– Ok, et bien trouves un casque et sois là à 11h15 !

A 11h15 j’étais sur place, avec le casque et la GoPro de Julien. Quelques centaines de mètre de poussette plus loin et nous voici dans la voie des stands.

Et voici un montage de la vidéo de ce roulage :




Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

1 commentaire sur “Vidéo : L’Autodrome de Montlhéry à bord d’une Inaltera”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.