La Bourse de l’Aigle 2017 est un beau succès de l’automne.

Ce dimanche je me suis rendu en Normandie, où avait lieu, comme tous les ans, la désormais incontournable Bourse de l’Aigle 2017. Enfin, bourse mais pas que ! Car au fil des années, cette fameuse bourse c’est transformé en une énorme manifestation autour de la voiture ancienne et cette année encore on eut droit à un magnifique spectacle, le tout sous un été indien comme seule la Normandie en a le secret !


Après le parisien Automédon, que j’ai visité avec Benjamin (à lire dans cet article), le dimanche j’ai pris la direction de l’Aigle et la halle du Gru ou était installé les 300 exposants et tout autant voire plus de voitures anciennes, exposées sur les parkings avoisinants. Toujours organisé par les Amis de la Traction, il y en a toujours une auto pendue à 20 mètres de haut, façon fanal. L’entrée est gratuite ce qui est assez rare pour ne pas le souligner.

La bourse : bien fournie

La Bourse de l’Aigle 2017 est juste énorme et si vous ne trouvez pas ce que vous voulez, c’est que vous y mettez vraiment de la mauvaise volonté ! C’est d’ailleurs plus une belle foire à tout, ou on fouille et farfouille, genre archéologue de la mécanique. L’offre est pléthorique et donnerait même le tournis. On y dégote de tout, de la boite de vitesse, de l’aile, du cabochon de cligno et comme au marché aux bestiaux, ça gueule un peu, ça s’invective, bref ça négocie sec le bout ! En somme tout ce qui fait le charme du truc aussi. Ceci dit, les prix n’étaient pas fort de café et restaient dans la norme du marché. Ce dimanche les stands offraient un mélange de professionnels et de particuliers.

Sur cette bourse, on ne trouve pas que de la pièce mais aussi tout ce qui faut pour finir son auto, comme avec le stand de Classic Auto Elec, ou même son intérieur avec les copains de DécoBolides et leurs produits fait mains. Toute l’offre mémorabilia auto était aussi présente avec les innombrables vendeurs de miniatures, de docs papiers, livres et autres plaques émaillées, sans oublier les bidons d’huile. Comme vous le voyez rien ne manquait à cette Bourse de l’Aigle 2017.

Tous les ans une expo s’articule autour d’un thème, l’édition de l’année dernière nous avait offert celui des utilitaires, si vous avez raté le rattrapage est ici, cette année on a eu droit aux chromes et aux beaux galbes des voitures américaines.

Une expo juste magnifique avec des voitures sublimes comme seules les USA savent en faire, toute en grandeur et démesure comme cette Cadillac de 1939 et son V8 de 5,7L ou cette fourgonnette Chevrolet Stylemaster de 48. On retrouvait également les incontournable Ford T en trois versions et, toujours chez le géant de Détroit, une V848 de 1935 et sa calandre magnifique. Ma préférée sera la Ford Skyliner, de 1957, avec son toit rétractable, une formidable auto. Un plateau superbe qui nous offrait de découvrir des voitures fabuleuses !


Les superbes parkings de la Bourse de l’Aigle 2017

Décrire les parkings de Bourse de l’Aigle 2017 n’est pas possible, il faut le vivre ! Un peu comme chez le cousin du Neubourg, il en arrive de partout ! Quelques endroits sont réservés à des marques ou modèles spécifiques. Citons par exemple Simca et Citroën, avec une belle mise en avant des Tracbar, en même temps on joue sur leur terrain… Le parking a une telle affluence que cette année l’orga avait ouvert un autre parking, tout au fond derrière le hall 2. Bonne initiative car les trois autres étant plein comme un œuf !

C’est juste dommage que celui-ci ne fut pas mieux indiqué. Je ne ferai pas là l’inventaires des voitures présentes ce dimanche à l’Aigle, mais on trouvait vraiment de tout ! Allez, pour faire plaisir je mettrai en avant 3 autos, une parfaite inconnue avec cette Borgward Hansa 1500 de 1950 construite en Allemagne, ou cette superbe Plymouth Sport Satellite, quasi prête pour Mad Max ! Je précise que la formule n’est pas de moi…  Et pour finir un étrange cab’ Traction de 1938, carrossé par Emile Tommeline du plus bel effet ! Bien sur d’autres autos valaient aussi un petit mot, mais avec plus de 300 autos…


Pour conclure : la Bourse de l’Aigle 2017 est superbe, tout simplement

Cette Bourse de l’Aigle 2017 fut indéniablement une pleine et entière réussit. Un large choix de stands, de véhicules à découvrir. Je n’ai pas parlé des tracteurs, des militaires ou du coin rétro camping. Choix et diversité seraient les deux mamelles de cette bourse. Cette manifestation, n’a guère plus rien à envier aux autres, car j’ai même croisé plusieurs voitures vues la veille lors d’Automedon.

Tout comme l’année dernière, j’y ai passé une très bonne journée et vu le monde aux restaurant pendant l’heure de midi, je crois que je ne fus pas le seul a prendre du plaisir, certes il reste encore quelques petites imperfections mais rien de bien grave. De plus mais cette manifestation ne faisant presque aucune publicité, dommage car leurs affiches sont superbes, et organisé par des bénévoles. C’est une réussite comme les on aime chez News d’Anciennes, en tout cas nous serons là l’année prochaine.

La galerie de ce super dimanche est ici.



Vous aimez ? Partagez !

bertrand
photographe/reporter

rédacteur et photographe à news d’anciennes.

Passionné d’histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d’anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.


Laisser un commentaire