Vue dans la rue : Triumph Spitfire

Vue dans la rue : Triumph Spitfire
Vue dans la rue : Triumph Spitfire
Julien
Julien est le troisième à avoir rejoint News d'Anciennes. Passionné de photo, il est propriétaire d'une Lancia Delta qui (re)roulera un jour, mais aussi cycliste et motard.

À la une sur News d'Anciennes

Pourquoi les françaises sont-elles mal aimées à l’international ?

Il y a une certaine part de frustration à suivre les enchères des voitures anciennes les plus prestigieuses. On y retrouve rarement nos belles...

La Matra Murena, carrière éclair pour un coupé original

À la fin des années 70 chez Matra on surfe sur les succès. La Bagheera se vend toujours bien tandis que l'original baroudeur Rancho...

Le Mans Classic 2021 pourra-t-il avoir lieu ?

L'annonce du report des 24h du Mans "normales" aux 21 et 22 Août au lieu des 12 et 13 Juin vient de tomber. Pas...

Ronde des Bannies, ça déconfine sévère place Vauban !

Ayé enfin ! Après presque trois mois de disette, cause COVID19, c’est avec le rasso des Bannies que j’ai pu enfin re-goûter aux plaisirs des...

Ce n’est pas la première Triumph Spitfire que l’on vous montre dans ces colonnes, mais celle-ci est particulièrement belle.

Si  la première qu’on vous avait présenté était une version 1500, celle-ci est une MkIII.
La Spitfire apparaît en 1962, c’est un roadster léger, dans la tradition anglaise, avec un beau dessin signé par l’italien Michelotti. La première version reçoit un 4 cylindres de 1147 cm³ développant 63ch, bien suffisant pour les 700 kg du roadster, appelé MkI de nos jours, mais qui se nommait en réalité Spitfire 4.

La seconde version, appelée Spitfire 4 MkII, voit quelques évolutions esthétiques et mécaniques, pour un gain de 4 ch, elle apparaît en 1964.

La troisième version, celle qui nous intéresse, la Triumph Spitfire MkIII apparaît en 1967. Son moteur passe à 1296 cm³, toujours avec deux carburateurs, la puissance passe à 72ch. Le poids évolue assez peu et la voiture atteint les 152 km/h en pointe et abat le 0 à 100 km/h en 12.5s.
C’est la face avant qui subit le plus de modification, les pare-chocs sont remontés de 9 cm pour le marché américain.
Cette version sera produite au total à 65.320 exemplaires entre 1967 et 1970.

Suivront ensuite les versions MkIV et 1500. Au total la Spitfire sera produite à 315.142 exemplaires entre 1962 et 1980 et restera un des petits roadsters les plus mythiques.
Elle servira aussi de base à la Triumph GT6, un coupé équipé d’un 6 cylindres.

Vue dans la rue : Triumph Spitfire

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Roadbook d’Anciennes Episode 30 : La route de Gentelly, la magie d’un tour du monde

Alexandre Pierquet est l’auteur de plusieurs guides qui permettent aux collectionneurs de voitures anciennes de vivre de beaux voyages en voiture ancienne. Dans Roadbook...

Martin Tomlinson, du circuit à la toile

Aujourd'hui on va parler d'un artiste anglais, Martin Tomlinson. Agé de 70 ans, il a décidé de transcrire sa passion pour le sport automobile...

La Matra Murena, carrière éclair pour un coupé original

À la fin des années 70 chez Matra on surfe sur les succès. La Bagheera se vend toujours bien tandis que l'original baroudeur Rancho...

Cabourg Rétro Show 2021, les anciennes ont rendez-vous sur la côte

Les organisateurs baptisent eux-mêmes le futur événement : "l'édition du monde d'après". Le Cabourg Rétro Show 2021 se prépare pour la fin du mois...