Vendre Sa Voiture Ancienne, part. 2 : déterminer son prix

Vendre Sa Voiture Ancienne, part. 2 : déterminer son prix
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Essai d’une Motobécane 50, la mobylette des 70’s

Impossible de faire l'impasse sur la mobylette quand on aime les anciennes. Synonyme de jeunesse et de liberté, la mob a autant...

Choisissez les photos du calendrier News d’Anciennes 2021 (et précommandez-le) !

Déjà en 2019 et en 2020 News d'Anciennes vous a proposé un calendrier. Vous avez été nombreux à l'afficher chez vous. Cette...

Automobiles sur les Champs 16, Artcurial ne proposera pas que du classique !

Après les ventes sudistes de la Collection Trigano et de la Collection Lurton, Artcurial revient sur ses bases parisiennes pour Automobiles sur...

Après vous avoir donné quelques conseils pour améliorer votre voiture ancienne en vue de la vendre, on continue avec une étape cruciale. Celle où vous déterminez le prix de vente !

Faites la expertiser

Pour déterminer le prix de votre voiture ancienne avant de la vendre, l’expertise est certainement la solution la plus facile. Attention, elle vous coûtera également de l’argent.

L’expertise sera forcément faite par un professionnel agréé… qui sait ce qu’il fait. Si vous voulez savoir comment ça se passe, on en parle en détail ici. Mais on va vous le faire en bref.

Généralement vous retrouvez deux types d’expertise :

  • L’analyse de la valeur. C’est une expertise “courte” où l’état de la voiture, les travaux, la conformité seront étudiés. On vous rendra ensuite un rapport qui vous donnera le prix de l’auto. Ce sera utile autant pour la vendre que pour l’assurer.
  • L’expertise complète où l’expert l’auscultera, la passera sur un pont, la conduira. L’analyse sera plus fine et le rapport mentionnera également les quelques points qui peuvent être améliorés. Ce rapport a un avantage pour la vente : il pourra confirmer les impressions du futur acheteur ou, s’il ne veut pas se déplacer tout de suite, l’inciter à venir juger par lui-même, en connaissance de cause.

Ces deux types d’expertise se monnayent. Notre partenaire Classic Expert propose la première à 159 € et la seconde à 300 €. Vous en saurez plus par ici.

En tout cas vous aurez une idée claire de la valeur de votre auto, et votre acheteur aura un document qui lui expliquera pourquoi vous avez fixé ce prix.

Étudiez bien le marché

Que vous passiez ou non par l’expertise, il faudra étudier le marché pour avoir une bonne idée du prix auquel vendre votre voiture ancienne.

Déjà pour le prix. Les sites d’annonces généralistes vous permettront de voir beaucoup d’autos, sur Le Bon Coin par exemple. Mais on vous conseille aussi d’aller regarder les sites spécialisés tels Novaweb ou Les Anciennes.com. L’avantage de ces sites c’est qu’ils combinent les annonces des particuliers ET des pros.

Ensuite n’oubliez pas la presse. Gazoline, LVA et consorts offrent beaucoup de pages de petites annonces. Et comme tout le monde n’a pas internet, vous pourrez ainsi varier les points de vue.

Enfin épluchez bien les annonces. Vous vendez une voiture ancienne qui a son kilométrage, sa couleur, ses équipements. Cela la différencie des autres et pour vous caler sur le prix d’une autre auto, veillez bien à ce que la votre en soit le plus proche possible.

Regardez aussi les prix les plus hauts. Si c’est une auto à palmarès, peu kilométrée, cela explique pourquoi. Et puis si une annonce est 20% plus chère que toutes les autres, regardez aussi depuis combien de temps elle est là. Rien ne sert de vouloir afficher son ancienne trop cher… et la laisser des années en vente.

Les cotes

Côté anciennes vous avez la cote LVA. Côté Youngtimers, celle du magazine éponyme. Enfin il existe un site qui s’appelle Classic Trends et qui compile beaucoup de données.

Il faudra commencer par là mais ne pas s’y fier à 100%. Ces services ne donnent que des cotes moyennes, sans forcément rentrer dans le détail de l’auto. Et puis certaines cotes grimpent (et rarement baissent) à une telle vitesse que l’actualisation n’a pas le temps de se faire. Alors pour se faire un premier avis ou confirmer votre idée, vous pourrez utiliser ces cotes, mais faites attention à ne pas les utiliser comme seule référence.

Et soyez raisonnables !

Dernier point : il faut savoir raison garder ! N’oubliez pas certains points.

Concernant la restauration tout d’abord. Si vous avez acheté votre voiture ancienne 15.000 € et avez fait 10.000 € de frais dessus, cela ne veut pas dire qu’elle en vaudra 25.000. Si la côte est à 18.000, vous aurez fait des travaux permettant d’avoir votre ancienne dans l’état que vous souhaitez mais cela ne se répercute pas forcément sur le prix de vente. Vouloir à tout prix rentrer dans ses frais ne sera pas tout le temps possible, qui plus est si la cote est basse. Rien ne vous empêche d’essayer, mais ne vous plaignez pas de ne pas la vendre !

Ensuite les personnalisation. Vous avez fait l’auto à votre goût, il ne sera pas forcément partagé. Ce n’est pas parce que votre auto est la seule Renault 4CV peinte en jaune Renault Sport qu’elle vaudra plus d’argent. La peinture vous aura coûté cher mais il n’est pas certain qu’elle ne coûte pas également cher au futur propriétaire qui souhaiterait une auto d’origine. Là encore, vous pouvez essayer de jouer, mais vous ne gagnerez pas tout le temps.

Enfin, oubliez la valeur affective. Oui c’est le plus compliqué. Mais c’est l’auto de VOTRE grand-père que vous vendez, pas celui de l’acheteur (mais ça peut arriver). N’augmentez pas le prix pour autant et restez au prix du marché. Au mieux, sélectionnez l’acheteur en lui demandant l’usage et les travaux qu’il compte faire dessus. Ainsi vous aurez une visibilité de la préservation ou non de l’auto.

Voilà, c’est fini pour cette première partie. Rendez-vous dans un mois pour la seconde partie avec quelques idées de travaux à faire sur votre ancienne.

Vendre Sa Voiture Ancienne, part. 2 : déterminer son prix

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Italian Meeting 2020, Grazie mille !

L’autodrome de Montlhéry accueillait l’Italian Meeting 2020 ce samedi. Malgré un temps gris, la journée consacrée aux Italiennes a été un franc...

Le Mans Motors Cup 2020, un beau bouquet final

Après une saison bien remplie par l'Historic Tour, Les rouges et noirs de chez HVM ont terminé l'année au circuit Bugatti avec...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Essai d’une Motobécane 50, la mobylette des 70’s

Impossible de faire l'impasse sur la mobylette quand on aime les anciennes. Synonyme de jeunesse et de liberté, la mob a autant...