Traversée de Paris hivernale 2021, remède antimorosité !

Traversée de Paris hivernale 2021, remède antimorosité !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Traversée de Paris hivernale 2021, remède antimorosité !
bertrand
rédacteur et photographe à news d'anciennes. Passionné d'histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d'anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.

À la une sur News d'Anciennes

Rosengart Supertraction, premières oubliées

Vous avez peut-être déjà croisé ces magnifiques autos françaises au style américaine et affirmé. Mais les Rosengart Supertraction ne sont pas que ces magnifiques...

Enchères Mécaniques : Maxime Lepissier nous présente la nouvelle émission auto de RMC Découverte

Si votre téléviseur ne diffuse que des émissions autos, vous êtes forcément, une bonne partie de la journée, calés sur RMC Découverte. Et vous...

Nos Anciennes Abandonnées : les françaises sous le soleil

Ce mois-ci on suit les traces de Philippe. Ce lecteur a découvert ce cimetière de voitures françaises. C'est un endroit plutôt caché, pas visible...

Triumph GT6, bien plus qu’une Spitfire couverte

Une petite auto, racée, avec un 6 cylindres sous le capot. La Triumph GT6 aime se faire remarquer ! Cette auto peut faire penser...

La Traversée de Paris hivernale 2021 a eu lieu ce dimanche. La tenue de l’évènement était, jusqu’au dernier moment, très incertain ! Mais c’est sans compter sur la ténacité de l’équipe de Vincennes en Anciennes. Ce sont donc plus de 700 équipages qui se sont lancés à l’assaut de la capitale, et ça, ça fait un bien fou !

Un départ de Traversée de Paris bien arrosé !

Je suis l’dauphin d’la place Dauphine
Et la place Blanche a mauvaise mine
Les camions sont pleins de lait
Les balayeurs sont pleins d’balais
Il est cinq heures
Paris s’éveille
Paris s’éveille

Paris s’éveille mais cela fait déjà 5 heures que les bénévoles de Vincennes en Anciennes sont sur le pont pour mettre la touche finale à la Traversée de Paris hivernale 2021. Les participants commencent à arriver. Le départ sera donné à 8 heures mais déjà, tout le monde est en place et si l’on prend un peu de recul on ne peut qu’apprécier l’organisation. Tout a été fait pour fluidifier le départ dans le strict respect des normes sanitaires en vigueur.

File autos, file motos et vélo, file presse, pas de contacts, personne ne descend de son auto, le sac « participant » est remis en donnant son nom, celui-ci contient les goodies et catalogues des partenaires de qualité du Club (AXA, Belgom, Classic Expert, CNVA, Dépann 2000, ELF, METAL 5) ainsi que la plaque de Rallye et le poster. Une attention particulière qui mérite d’être saluée pour les 2 masques sanitaires « VEA », masques qui démontrent à quel point ce Club pense à tout.

Un froid glacial, la pluie, le protocole sanitaire : la Traversée de Paris a déjà connu conditions plus favorables mais rien de nature à décourager le Club. Les participants arrivent dès 7h du matin, sagement, masques sur le visage même dans leurs autos.

Le plaisir de sortir, le plaisir de se retrouver, le plaisir de vivre tout cela vaut bien quelques sacrifices. L’affluence de cette Traversée de Paris Hivernale 2021 dans de telles conditions en dit long : 546 autos, 84 motos, 41 vélos et 2 tracteurs. En temps normal il y a plus de motos et de tracteurs mais cela fait une année que nous avons quitté les « temps normaux » et les conditions frigorifico-humides en rajoutent. Alors pourquoi ?

Pourquoi entre pilotes et passagers plus d’un millier de personnes éprouvent-elles le besoin de se lever aux aurores ? D’ affronter la pluie et le froid ? De traverser Paris devant des monuments qu’ils connaissent déjà tous par cœur ? De porter bien sagement le masque ?

Deux réponses majeures : la première parce qu’ils sont vivants, vivants au sens spirituel du mot, la seconde parce qu’ils sont libres et entendent bien le rester. Libres de pratiquer une passion qui ne plaît pas à un lobby politique plus dogmatique-répressif qu’ à l’écoute des citoyens, libres de se comporter en adultes responsables et non pas en enfants à qui l’on dit à longueur d’interviews dans les JT ce qui est bien ou mal pour eux manière de s’exonérer de ses propres erreurs ou incompétence.

Libres, enfin, d’aimer autos et motos anciennes qui fonctionnent avec du pétrole alors que la chimère du moment s’appelle électricité. (Rappelons pour ceux qui l’ ignoreraient que la «Jamais Contente » était mue par un moteur électrique en 1899 et première automobile à passer les 100km/h donc technologie n’ayant rien de révolutionnaire).

Au départ on échange quelques mots avec Jacques D’Andrea le président de Vincennes en Anciennes. Un club précurseur en sorte puisque la Traversée de Paris existe depuis 21 ans et qu’elle a été copiée, depuis, dans une multitude d’autres agglomérations.

Il nous confirme donc que l’organisation a été plus que tendue cette année. Et que jusqu’au jeudi, tout restait en suspens. Mais que, et c’est tant mieux, les « objectifs » sont atteints, car avec près de 700 engagés, dont 120 le vendredi, on reste dans les clous des autres traversées. Certes, l’organisation a dû se plier aux diverses demandes liées à la pandémie, donc moins de convivialité, mais plus de sécurité.

La Traversée de Paris Hivernale 2021, le rdv des copains

Le ciel retenait enfin ses flots et l’on part pour les 22 km au cœur des plus beaux monuments de la capitale.Place de la Bastille, Sacré-Cœur, Arc de Triomphe, Palais Garnier, on avait tout le panorama de ce que peut offrir la plus belle ville du monde.

On croisait pêlemêle vélos (chapeau à eux compte tenu des conditions), des motos principalement youngtimers et des autos donc l’ éclectisme force le respect, DAF, Fiat 500, Renault 5, Citroën (saluons ici la présence active de Xavier Crespin en DS et Denis Huille avec sa fidèle Ami 6), une ribambelle d’ américaines, des Jaguar (dont Hugues de Lisan Président du FJDC), des Porsche, des Ferrari, des Lamborghini (bravo au passionné venu avec une Countach plus que parfaite) plus quelques raretés…

La Traversée de paris est un hommage à la passion et peu importe la valeur du véhicule… Les participants sont dans leur immense majorité responsables et disciplinés et sont là pour le plaisir de se retrouver ensemble, de communier autour d’une même passion bon enfant, d’échanger sourires et clin d’œil. Les copains quoi…

Maintenant le plus beau des hommages ne vient pas des passionnés eux-mêmes mais des piétons. Il faut avoir fait la Traversée de Paris soi-même pour se rendre compte : les passants qu’ils soient parisiens ou touristes ne cessent d’utiliser leurs smartphones pour prendre des photos. Le nombre de pouces levés agrémentés d’un sourire pulvérise allègrement toutes les certitudes du plus vert des verts…

La Traversée de Paris Hivernale 2021 en mode coffre à jouets !

De belles anciennes dans les rues de la capitale, partout, et même là où elle n’étaient pas attendues. Le parcours ne comprenait aucun passage place de la Concorde, interdiction reçue au dernier moment, pourtant lieu habituel pour que les amateurs se retrouvent. Ces amateurs, notamment les “resquilleurs” habituels qui n’avaient pas le road-book et n’avaient donc pas eu l’information, s’y sont pourtant aventuré avant de reprendre leur chemin.

Si la place de la Concorde était donc fort fréquentée, quelques passionnés sont également allé un peu plus loin, devant les Invalides, autre arrêt emblématique de la Traversée de Paris Hivernale 2021… même s’il n’était pas au programme !

En dehors des autos, il y avait bien quelque chose de remarquable lors de cette Traversée de Paris Hivernale 2021. Le port du masque était respecté par tous, en voiture comme en dehors, avec les copains comme avec les inconnus. C’est une bonne chose.

Traversée de Paris Hivernale 2021, ça fait du bien !

À l’aube des années 70 la France vivait un vent de liberté jamais connu, le futur Président d’alors eut cette phrase restée célèbre quand il était premier ministre (en 1966) : arrêtez d’emmerder les Français ! Puissent ses successeurs s’en souvenir…

Car malgré la pluie et la morosité ambiante, cette Traversée de Paris Hivernale 2021 nous a fait un bien fou ! Comme à l’accoutumée, l’organisation a été parfaite et il faut saluer encore une fois tous les bénévoles qui ont œuvré pour que la fête soit réussie. C’est aussi vrai que ce dimanche a été comme une petite ile de plaisir au milieu d’un océan de tristesse. Mais ne perdons pas espoir, on va s’en sortir et du coup on ce dit rendez-vous en fin juillet ou début aout pour une Traversée de Paris Estivale sous le soleil et peut-être sans masque…

Merci à Johnny pour avoir baladé Bertrand, passez voir sa page FB Mecapower Team, y’a que des bonnes choses, qui font du bien !

Texte et Photos : Patrick Hornstein et Bertrand Pierre

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Traversée de Paris hivernale 2021, remède antimorosité !

Sur le même thème

6 Commentaires

  1. Formidable ! Il faut souligner la ténacité des organisateurs dans un environnement défavorable à tous points de vue, dans une période de restriction de nos libertés publiques sans précédent…
    En province de nombreux préfets zélés interdisent les rassemblements d’ anciennes et on en voit pas la fin !
    Merci pour ce beau reportage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Roadbook d’Anciennes Episode 32 : Le Viapac, la route de l’art, un itinéraire contemporain

Alexandre Pierquet est l’auteur de plusieurs guides qui permettent aux collectionneurs de voitures anciennes de vivre de beaux voyages en voiture ancienne. Dans Roadbook...

Nos Anciennes Abandonnées : les françaises sous le soleil

Ce mois-ci on suit les traces de Philippe. Ce lecteur a découvert ce cimetière de voitures françaises. C'est un endroit plutôt caché, pas visible...

Jidé et Scora, les petites sportives de Jacques Durand

C'est le genre d'auto qu'on croise peu... et dont on se souvient. Dès qu'on l'aperçoit, on sait pourquoi elle est conçue : le sport....

On a testé : la Vaillante Académie

Ce Mercredi c'était retour à l'école. Après avoir tâté du stage pilotage de monoplace avec la Classic Racing School, cette fois le but était...