Dans les rues de Prague, une Emblématique Trabant 601

Dans les rues de Prague, une Emblématique Trabant 601
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Certificat d’Immatriculation de Collection (ancienne Carte Grise Collection) : quelques rappels

En France on adore les lois. Et on en a tellement, qui sont amendées tellement souvent qu'on peut s'y perdre facilement. Du...

Acheter Une Voiture Ancienne : attention aux restaurations « made in USA »

Qu’elles semblent belles certaines anciennes venues d’Amérique. Des véhicules rutilants à prix très concurrentiels. Une Ford Mustang GT de 1967 à 16.000...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Essai d’une Motobécane 50, la mobylette des 70’s

Impossible de faire l'impasse sur la mobylette quand on aime les anciennes. Synonyme de jeunesse et de liberté, la mob a autant...

Hugo nous a déniché une auto on ne peut plus emblématique de la guerre de froide, et plus précisément du bloc de l’est : une Trabant 601.

La Trabant 601 est l’évolution de la Trabant P50 apparue en 1958. Cette automobile est construite en Allemagne de l’Est par VEB Sachsenring Automobilwerk Zwickau dans la Saxe donc. La première Trabant est sensée motoriser les populations de l’Est, tout comme la Zwickau P70 qui la précède. Et la 601 apparaît en 1964 et va représenter le moyen de transport économique dont a besoin la population.

Au niveau technologique, on est loin des fabrications de l’ouest. Les solutions techniques sont économiques. Ainsi le moteur de 26ch est un 2 temps de 594 cm³. La carrosserie tricorps qui n’est pas sans rappeler certains dessins de Pininfarina (Peugeot 404 et Fiat 1800). Mais pour sa mise en oeuvre, le bloc de l’est fait face à une certaine pénurie d’acier. On fait donc appel à du Duroplast, un matériau alliant la fibre de coton et le plastique. Côté trains roulant, les freins tambours et les suspensions à ressors hélicoïdaux et amortisseurs hydraulique font le boulot pour une auto qui ne pèse que 650 kg !

Au final on trouve une auto qui peut emmener un famille complète et atteindre 110 km/h en pointe !

La Trabant 601 apparaîtra donc en 1964 et n’arrêtera sa carrière qu’à la fin de la guerre froide en 1990 ! 2.818.547 autos furent produites et il fallait attendre entre 10 et 15 ans et bien mériter son auto avant de pouvoir se rendre à l’usine pour en prendre possession ! La Trabant 601 était ainsi autant un instrument du pouvoir qu’un cadeau. Bref une auto qui symbolisait l’industrie des régimes soviétiques…

Cette Trabant 601 croisée par Hugo est donc un vestige de la Tchécoslovaquie. Une auto qui n’était pas au niveau d’une Skoda du point de vue technologique mais qui était bien moins chère !


Dans les rues de Prague, une Emblématique Trabant 601

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

On a lu : “Dossier Michel Vaillant – Circuit Paul Ricard”

Lancée en 1995 avec un album consacré à James Dean, la série "dossiers Michel Vaillant" revient pour retracer l'histoire du circuit Paul...

Vu dans la rue : un “Coupé” Rover P5

Dans la série "au marché", après l'ID Break, l'Amazon Break et la Daimler Double Six c'est une autre anglaise que j'ai dénichée....

Acheter Une Voiture Ancienne : attention aux restaurations « made in USA »

Qu’elles semblent belles certaines anciennes venues d’Amérique. Des véhicules rutilants à prix très concurrentiels. Une Ford Mustang GT de 1967 à 16.000...

Technik Museum Sinsheim : l’empire de la locomotion

En Allemagne au milieu de nulle part, coincé entre Mannheim et Stuttgart, s’étend sur 50 000 m², une collection de 3000 engins...