Pour le #11, l’Afterwork Autodrome Triumph Attire le Soleil

Pour le #11, l'Afterwork Autodrome Triumph Attire le Soleil
Pour le #11, l'Afterwork Autodrome Triumph Attire le Soleil
Julien
Julien est le troisième à avoir rejoint News d'Anciennes. Passionné de photo, il est propriétaire d'une Lancia Delta qui (re)roulera un jour, mais aussi cycliste et motard.

À la une sur News d'Anciennes

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Enchères Mécaniques : Maxime Lepissier nous présente la nouvelle émission auto de RMC Découverte

Si votre téléviseur ne diffuse que des émissions autos, vous êtes forcément, une bonne partie de la journée, calés sur RMC Découverte. Et vous...

Les Grandes Marques à Monaco, Bonhams sort l’artillerie lourde

Oui, le Grand Prix de Monaco Historique 2021 aura bien lieu (Cedric vous détaillait les plateaux par ici). Et les événements qui vont avec...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Fidèles à leur concept de déconnexion de la semaine dès la sortie du travail le vendredi en fin d’après midi, Paris Auto Events nous a une nouvelle fois régalés hier avec cet Afterwork. Pour cette 11 ème édition c’était l’Afterwork Autodrome Triumph qui nous attendait à Monlthéry. 

Pour cette édition un peu spéciale, il n’y avait pas que les voitures mais aussi les motos mises à l’honneur !

Ciel radieux, température digne d’un été indien, de belles anglaises, tous les ingrédients étaient réunis pour une édition très sympathique et propice à la flânerie piétonne dans la ligne droite des stands. L’Afterwork Autodrome Triumph se déroule mieux que le précédent. Souvenez vous au mois de mai, la météo n’était pas aussi clémente pour l’édition #10 spéciale DS, notre article est ici. On s’est bien rattrapé.

Au menu, les très belles et classiques du genre TR2, TR3, TR4 et TR6 côtoyaient les Spitfire et autres Stag, pour notre plus grand plaisir. Côté motos, désolé pour mon ignorance sur les noms exacts des nombreux et magnifiques modèles présents, les Scrambler et Cafe Racer prenaient place près des modernes Street et Speed Triple et Daytona, un régal.

Pour ce qui est des autres marques, j’ai beaucoup apprécié que l’événement capitalise sur les thèmes précédents : en effet, les personnes concernées par les thèmes précédents n’hésitent pas à ramener leurs autos dans les éditions suivantes. Ça donne de l’ampleur à ce rasso sympathique au fil des mois, et ça, c’est génial !

On vous donne donc rendez-vous pour le prochain afterwork auquel nous iront naturellement poser nos chaussures et nos objectifs pour votre plus grand plaisir, et un peu le nôtre aussi on l’avoue.

La galerie complète est ici.

Pour le #11, l'Afterwork Autodrome Triumph Attire le Soleil

Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Les Grandes Marques à Monaco, Bonhams sort l’artillerie lourde

Oui, le Grand Prix de Monaco Historique 2021 aura bien lieu (Cedric vous détaillait les plateaux par ici). Et les événements qui vont avec...

Renault F1, les années Turbo – Partie 2 (1978-1979)

Dans cette série d'articles, alors que Renault Sport a passé le flambeau à Alpine en Formule 1, nous continuons de retracer la saga de...

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...