Les Voitures Anciennes de nos Lecteurs : l’Austin Healey 100/4 de Michel

Les Voitures Anciennes de nos Lecteurs : l'Austin Healey 100/4 de Michel
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les Voitures Anciennes de nos Lecteurs : l'Austin Healey 100/4 de Michel
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

[À ne pas faire] Quand on conduit une ancienne pour la première fois

C'est tellement plus facile de se rater que de réussir ! Après ce qu'il ne faut pas faire en organisant un événement, c'est par...

Citroën Rosalie, achevée par sa petite sœur

La Traction l'a éclipsée. En même temps, face aux aux avancées technologiques proposées par cette nouvelle auto, la Citroën Rosalie paraissait bien banale. Et...

120 autos d’une même collection bientôt aux enchères

Il est bien rare que des ventes aux enchères rassemblent 120 autos ! C'est ce qui est au programme de la prochaine vente de...

Essai d’une Ferrari 308 GTB Vetroresina : Amore fondamentale

J'aime bien le contraste que m'offre 2021. Pouvoir passer d'une Porsche 911 à une AMC ou encore une 2CV, voir une 306 diesel, c'est...

Troisième voiture ancienne que l’on vous présente dans la rubrique Les Autos de nos Lecteurs, que vous retrouvez ici. Après une Mini la semaine dernière, une autre anglaise, l’Austin Healey 100/4 de Michel.

Si l’idée vous plaît et que vous voulez proposer votre auto, on vous explique tout par ici.

Mon auto en quelques mots

Mon auto, une Austin Healey 100/4 BN1 de 1954.

L’idée de l’Austin Healey 100/4 a germé dans la tête de Donald Healey suite à un voyage aux US en 1951. À son retour en Angleterre, il souhaite proposer au marché américain un roadster dont le prix de vente se situe entre la MG et la Jaguar XK. Objectifs : plus de 100mph pour moins de 3000 USD. Il confie à Gerry Coker le design de la voiture et, pour limiter les coûts, utilise alors le moteur de l’Austin A90 de 2660 cm³. Ce moteur est capable d’emmener la voiture de 987 kg à la vitesse souhaitée. La présence de l’overdrive Laycock De Normanville lui permet d’avaler facilement de longues portions de routes rapides sans dommages pour le moteur.

La 100/4 est présentée en 1952 au London Motor Show. Elle sera produite de novembre 1953 jusqu’en juillet 1956. La première série 53/55 est nommée BN1. Elle est équipée d’une boite 3 (en fait, la 1ere de la boite de l’Austin A90 a été verrouillée). À partir d’août 1955 sort la BN2. La boite est maintenant à 4 vitesses, les freins sont plus gros à l’avant et une légère modification de la carrosserie est faite au niveau des roues avant. Elle sera produite jusqu’en juillet 1956.

Au total, 10688 BN1 et 3924 BN2 seront produites.

Pourquoi elle ?

J’ai acheté cette auto en 2011. Je souhaitais trouver un roadster anglais pur et dur, fiable, me permettant d’envisager des longs trajets sans problème. Oui, l’espoir fait vivre. J’ai eu la chance de la trouver à côté de chez moi. Elle était d’origine américaine, rapatriée en Hollande et déjà restaurée partiellement.

Ce que j’ai fait dessus ?

Mon Austin Healey était globalement en bon état. Pour autant, je voulais lui donner un côté “racing” et faire un check-up complet niveau mécanique afin d’améliorer certains points, toujours dans le but de la rendre plus fiable.

J’ai donc installé un démarreur plus puissant, des freins à disques à l’avant, changé la ligne d’échappement complète et installé un allumage électronique.

Quelques travaux en carrosserie plus tard, elle était fin prête pour prendre la route.

Quelques moment mémorables à son volant

J’ai parcouru à son volant quelques 20.000 km en trois ans. La plupart des trajets ont été faits pour aller à des manifestations d’anciennes. Spa, Le Mans Classic, Grand Prix de l’Age d’Or, Les Journées d’Automne, et d’autres virées toutes plus enthousiasmantes les unes que les autres, et ce sans trop de souci.

Seule contrariété, une dynamo qui ne charge plus. L’achat d’un batterie neuve me permettra de finir le voyage, les “vieilles” n’étant pas gourmandes en électricité et pouvant faire plusieurs centaines de kilomètres avec une batterie bien chargée. Bref, que du bonheur, des belles rencontres et le plaisir de rouler dans une auto facile à vivre et à conduire.

L’Austin Healey 100/4 n’est pas très puissante, même pas 100ch sous le capot. Mais un poids contenu, un moteur avec overdrive plein de bonne volonté, un empattement court et vous partir à l’assaut de toutes les routes et chemins à bonne allure et sans faiblir.

Elle a même eu l’occasion de tourner sur les circuits de Spa, au Mans sur le grand circuit ou à Dijon Prenois. Bien sur, c’était sans chercher le chrono, mes compétences étant limitées au niveau pilotage, mais simplement pour le plaisir d’être sur ces beaux circuit en compagnie d’autres belles autos.

Et maintenant ?

Mais aujourd’hui, la page est tournée. L’Austin Healey est partie sous d’autres cieux. Sans doute le mixte d’avoir fait le tour du projet et d’envisager une nouvelle rencontre.

Elle ne m’a laissé que des bons souvenirs et elle gardera toujours une place de choix parmi les voitures que j’ai eu l’occasion de conduire.

L’honneur est quand même sauf puisque je suis resté chez nos amis “brits”. C’est une Morgan Plus 4 qui occupe sa place dans le garage. Mais ça, c’est une autre histoire.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les Voitures Anciennes de nos Lecteurs : l'Austin Healey 100/4 de Michel

Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

  1. Très sympa cette petite Healey 100/4 ! L’esprit Racing est bien réalisé, absence de pare choc, roues fils peintes en noires etc … il ne lui reste que l’essentiel mais le look est réussi ! Pas besoin d’une grosse cavalerie pour se faire plaisir, j’aime l’esprit minimaliste.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

L’Alpine A220, premiers pas chez les “grands”

Cette belle auto, qu'on ne voit que trop rarement, c'est le fruit d'un long travail de la marque dieppoise. Avec l'Alpine A220, la marque...

Étoiles et Caravane au menu de l’Auto Moto Rétro Rouen 2021

C'est un des rendez-vous attendus de la rentrée prochaine. Le salon Auto Moto Rétro Rouen 2021 propose un beau programme pour tous les amateurs...

Essai d’une Ferrari 308 GTB Vetroresina : Amore fondamentale

J'aime bien le contraste que m'offre 2021. Pouvoir passer d'une Porsche 911 à une AMC ou encore une 2CV, voir une 306 diesel, c'est...

Bonhams à Amelia Island, les avant-guerre à l’honneur

On vous a déjà parlé de RM Sotheby's, mais la maison canadienne ne sera pas la seule à amener du lourd à Amelia Island....