La Traversée de Lyon 2018 : à la découverte de la capitale des Gaules en anciennes

La Traversée de Lyon 2018 : à la découverte de la capitale des Gaules en anciennes
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
La Traversée de Lyon 2018 : à la découverte de la capitale des Gaules en anciennes
Thierry
Passionné de voitures anciennes, au volant de sa 106 Rallye, il sillonne les routes de Rhône Alpes. Son appareil photo n'est jamais loin pour immortaliser les belles mécaniques.

À la une sur News d'Anciennes

Rencontre avec François Allain, présentateur de Vintage Mecanic

News d'Anciennes est allé à la rencontre de François Allain pour revenir sur l'origine de sa passion mais aussi sur la saison 6 de Vintage Mecanic.

Triumph GT6, bien plus qu’une Spitfire couverte

Une petite auto, racée, avec un 6 cylindres sous le capot. La Triumph GT6 aime se faire remarquer ! Cette auto peut faire penser...

Jidé et Scora, les petites sportives de Jacques Durand

C'est le genre d'auto qu'on croise peu... et dont on se souvient. Dès qu'on l'aperçoit, on sait pourquoi elle est conçue : le sport....

Enchères Mécaniques : Maxime Lepissier nous présente la nouvelle émission auto de RMC Découverte

Si votre téléviseur ne diffuse que des émissions autos, vous êtes forcément, une bonne partie de la journée, calés sur RMC Découverte. Et vous...

Place centrale de cette Traversée de Lyon 2018, le parc de l’hippodrome de la tour de Salvagny accueille plus de quatre cents voitures anciennes. La ballade d’une cinquantaine de kilomètres dans Lyon est une vraie réussite. On attache sa ceinture et on s’élance !

A la découverte de Lyon !

A peine le temps de garer ma petite 106 Rallye, de repérer quelques très beaux modèles, de s’inscrire, de boire un café, qu’il faut déjà prendre la route. L’organisateur nous signale deux points chauds sur le parcours et c’est parti. Un premier bouchon se forme à la sortie du parc de l’hippodrome de la tour de Salvagny.


Une fois sur la route nous découvrons les coins les plus touristiques de Lyon. On est passé par Fourvière et sa cathédrale, Saint Jean et son église, la place Bellecour et sa statue, les Broteaux et son ancienne gare (où avait lieu le samedi 14 avril une vente aux enchères, dont on vous donne les résultats ici), les quais de Saône et Tassin la demi-lune et son horloge. Je vous propose de découvrir ces monuments et quartiers vus de ma fenêtre.

C’est vraiment déroutant de voir autant de voitures anciennes différentes arpenter les rues de Lyon. Nous étions derrière une 2CV AK400, puis une 4L du 4L trophy, une Golf 2 GTI, une 504 Cabriolet et j’en passe.  Les organisateurs nous ont même gâtés d’un sac à surprise sur le parcours.

Après l’effort le réconfort !

Après un peu plus de trois heures de route pour cette Traversée de Lyon 2018, et un presque sans faute sur le parcours nous retrouvons le parc de l’hippodrome. Certains se restaurent en profitant du repas proposé par l’organisation et d’autres s’improvisent des pique-niques.

A la découverte des autos présentes à la Traversée de Lyon 2018

En milieu d’après-midi, les spectateurs se massent en nombre pour admirer les voitures anciennes. Des caisses carrées jusqu’aux youngtimers, il y en a pour tous les goûts.

Commençons cette première série de photos par les plus anciennes. Les fameuses caisses carrées étaient bien représentées.  Des Citroën C4 et Rosalie, une Princess, et une magnifique Peugeot 201.

Avançons dans le temps pour retrouver les voitures anciennes de nos grands-parents, de nos parents ou de notre jeunesse. On retrouve une petite Talbot Samba cabriolet, une Peugeot 404 cabriolet, une Simca Rallye 2 avec le kit SRT, une Volkswagen Karman, une Ford Mustang, une BMW, une Peugeot 204, une Renault R5 et une Simca 1100 en version break. Pour une fois, ce n’était pas les Citroën qui étaient majoritaires.

Passons à présent à une série d’autos anciennes que nous n’avons pas l’habitude de voir. On retrouve dans les raretés, une magnifique Chevrolet Corvette C1, une Peugeot 205 GTI en version Griffe, une Bond, une Simca Monaco, une Aronde, et un magnifique Morgan à trois roues avec moteur Moto Guzzi.

Un petit incident m’a contraint à stopper ici mes photos. Je n’ai donc pas pu couvrir les activités de l’après-midi, comme le concours d’élégance par exemple. Ce n’est que partie remise, le rendez-vous est pris pour l’année prochaine. Vraisemblablement l’année prochaine la traversée de Lyon aura lieu le 14 avril 2019.

Un grand merci à l’organisation pour cette journée qui s’est très bien déroulée et un très joli parcours dans Lyon.



Voici le lien pour retrouver toutes mes photos de cette journée.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
La Traversée de Lyon 2018 : à la découverte de la capitale des Gaules en anciennes

Sur le même thème

5 Commentaires

  1. les avant 1940 sont encore entrain de mourir , pour ressuciter quand ? je me demande comment il faut faire pour en voire de nouveau plus , sinon que vont elles devenir ? si elle disparaissent de la memoire collective ,

    • Les ancêtres sont souvent la propriété de personnes qui ont l’age des autos. Ces passionnés sortent moins, leurs autos aussi. Les plus jeunes n’ont pas forcément un grand appétit pour ces autos et cela se répercute sur les manifestations de ce type…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Nos Anciennes Abandonnées : les françaises sous le soleil

Ce mois-ci on suit les traces de Philippe. Ce lecteur a découvert ce cimetière de voitures françaises. C'est un endroit plutôt caché, pas visible...

Jidé et Scora, les petites sportives de Jacques Durand

C'est le genre d'auto qu'on croise peu... et dont on se souvient. Dès qu'on l'aperçoit, on sait pourquoi elle est conçue : le sport....

On a testé : la Vaillante Académie

Ce Mercredi c'était retour à l'école. Après avoir tâté du stage pilotage de monoplace avec la Classic Racing School, cette fois le but était...

Essai d’une TVR 3000 M, moins radicale qu’il n’y paraît

Quand Thibaut me parle de l'essai d'une TVR 3000 M, je suis ravi. Il faut dire que j'ai déjà fait un tour dans une...