La Glas 1300 GT, coupé méconnu, prêt pour le rallye

La Glas 1300 GT, coupé méconnu, prêt pour le rallye
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Certificat d’Immatriculation de Collection (ancienne Carte Grise Collection) : quelques rappels

En France on adore les lois. Et on en a tellement, qui sont amendées tellement souvent qu'on peut s'y perdre facilement. Du...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Une jolie première pour le Rétro Rencard de Montauban

Dimanche était lancé le Rétro Rencard de Montauban un nouveau rassemblement de voitures anciennes. Cet événement lancé par l'association Ca Monte En...

La vente Osenat du 20 Octobre confirme la santé des enchères

Ce mardi c'est à Fontainebleau que le marteau s'abaissait. Osenat proposait une vente d'autos anciennes et d'automobilia avec un beau catalogue très...

Elle fait partie de ces véhicules insolites qui seront au départ du Rallye Monte Carlo Historique en fin de semaine. La Glas 1300 GT est une auto méconnue et qui, malgré sa faible diffusion, ne peut pas être targuée d’être une auto “d’artisan”.

Préambule : Glas, ça vient d’où ?

Fin XIXe M. Glas lance une entreprise de fabrication et de maintenance de machines agricoles. L’affaire marche bien et arrive à Dingolfing en 1908. En 1937 un des petits-fils rachète l’affaire mais après-guerre, les affaires sont mal en point. On tente la diversification. Le scooter de 1951 est un flop, par contre la voiture lancée en 1955 marche bien. C’est la Goggomobile, une microcar de 250 cm³ qui se vendra jusqu’en 1968 à 280.000 exemplaires !

Ça donne des idées au patron, Andreas Glas, le troisième président, qui lance une véritable gamme de vraies voitures. En 1961 on a conçu un moteur 992 cm³ avec Continental et on l’installe dans une berline tri-corps signée par l’italien Michelotti, la Glas 1004. Ses évolutions, elle les trouvera dans les 1204 et 1304 qui ne suivent les montées en cylindrée du moteur.

En 1963 les ventes baissent un peu et Glas récupère un projet que Frua a concocté pour Borgward. Lorsqu’elle est présentée au salon de Francfort elle côtoie un coupé…

La Glas 1300 GT

La nouvelle Glas 1300 GT est également dessinée par Frua. Le style est fin et l’arrière est fastback, dans l’air du temps en fait. Il reprend la base de sa voisine avec 18 cm d’empattement en moins. Le moteur est le 1290 cm³ maison. S’il n’est pas très puissant, 75ch, il se distingue en étant un des premiers moteurs de série à recourir à une distribution par courroie crantée et un arbre à came en tête !

Le reste de la technique reste classique avec un train avant faisant appel à une double triangulation mais un train arrière à pont rigide et barre Panhard ! La voiture file à 170 km/h, performance honnête avec un petit moteur.

Évolutions… et disparition

La production démarre réellement en 1964. Les caisses sont assemblées chez Frua à Turin et installées sur leur mécanique à Dingolfing en Allemagne. Cela n’est pas bon pour le coût de l’auto qui s’avère assez élevé. De plus, en dehors de l’Allemagne Glas n’a pas de réseau. Difficile de vendre cette Glas 1300 GT.

Pourtant on arrête pas les investissements. En 1965 on propose une version améliorée, poussée à 85 ch et qui reçoit une boîte à 5 vitesses. On en profite pour revoir légèrement le dessin de l’avant de la voiture et une seconde version apparaît. La Glas 1300 GT côtoiera la 1700 GT qui reçoit le moteur de la berline et développe 100 ch.
Enfin un cabriolet est dérivé de l’auto. Sa diffusion sera encore plus confidentielle !

Mais elles sont toujours difficiles à vendre. En 1966 la gamme Glas est bien développée mais elle l’a été trop vite. Les investissements ont plongé les finances dans le rouge et BMW rachète la marque.
L’étoile garde évidemment l’usine, mais aussi les coupés Glas 1300 GT et 1700 GT qui bouchent un trou dans sa gamme. Et quand elle les arrête en 1967, c’est pour les remplacer par les BMW 1600 GT qui reprennent le même dessin mais font appel à une mécanique (et un train arrière) venu de Munich. Ce sont les dernières Glas produites.

La Glas 1300 GT, coupé méconnu, prêt pour le rallye

Les Glas 1300 GT de nos jours

Pas facile d’en voir une. Les BMW sortent de temps en temps, celles-ci se font rares. En même temps 3670 autos, c’est peu !

Et alors on ne sait pas vraiment comment mais l’auto est éligible au Monte Carlo Historique (alors qu’on ne retrouve pas trace de participation de Glas 1300 GT). Du coup, et bien à partir du week-end prochain, vous aurez peut-être la chance d’en voir une sur les routes du sud de la France.

Photos additionnelles : Autoforever, Wikimedia et Véhicule de Rallye Historique

La Glas 1300 GT, coupé méconnu, prêt pour le rallye

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Matra MS650, Ferrari 512, ces protos qui ont couru le Tour de France

Cette année le Tour Auto faisait la part belle aux Porsche de compétition et surtout aux protos de Stuttgart qui ont couru...

La vente Osenat du 20 Octobre confirme la santé des enchères

Ce mardi c'est à Fontainebleau que le marteau s'abaissait. Osenat proposait une vente d'autos anciennes et d'automobilia avec un beau catalogue très...

Certificat d’Immatriculation de Collection (ancienne Carte Grise Collection) : quelques rappels

En France on adore les lois. Et on en a tellement, qui sont amendées tellement souvent qu'on peut s'y perdre facilement. Du...

Une jolie première pour le Rétro Rencard de Montauban

Dimanche était lancé le Rétro Rencard de Montauban un nouveau rassemblement de voitures anciennes. Cet événement lancé par l'association Ca Monte En...