Interclassics Maastricht 2017 : Qualité et Quantité au rendez-vous.

Interclassics Maastricht 2017 : Qualité et Quantité au rendez-vous.
Gaultierhttps://www.flickr.com/photos/gaultiervilour/
Petrolhead depuis son plus jeune âge. Passionné aussi bien de voitures anciennes que de modernes. Photographe à temps partiel sur NA depuis 2015. A ses heures perdues, il fait aussi des photos et roule en BMW E12.

À la une sur News d'Anciennes

Certificat d’Immatriculation de Collection (ancienne Carte Grise Collection) : quelques rappels

En France on adore les lois. Et on en a tellement, qui sont amendées tellement souvent qu'on peut s'y perdre facilement. Du...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

La vente Osenat du 20 Octobre confirme la santé des enchères

Ce mardi c'est à Fontainebleau que le marteau s'abaissait. Osenat proposait une vente d'autos anciennes et d'automobilia avec un beau catalogue très...

Essai d’une Motobécane 50, la mobylette des 70’s

Impossible de faire l'impasse sur la mobylette quand on aime les anciennes. Synonyme de jeunesse et de liberté, la mob a autant...

Ce week-end se déroulait le désormais traditionnel Interclassics Maastricht, un des plus grands salons de voitures anciennes du Benelux avec plus de 300 voitures sur 35.000 m². Des autos superbes, une exposition forcément Rosso Corsa, un beau salon qu’on vous propose de découvrir !

Chaque année à l’Interclassics Maastricht, il y a des expositions à thème, cette année Ferrari était donc à l’honneur avec une exposition d’un bon nombre de ses modèles les plus emblématiques et les plus rares. En effet, cette année marque les 70 ans de la marque au cheval cabré. Une marque française méconnue du grand public était également à l’honneur, Facel Vega avec véhicules tous plus rares les uns que les autres.

Ce salon Interclassics Maastricht accueille de nombreux vendeurs venus de tout les Pays-Bas mais aussi d’Allemagne et de Belgique. Il y a également des stands ventes de peinture, de miniatures et autres. Le salon est moins grand que celui d’Essen (voir notre reportage sur l’édition 2016 ici) et les voitures sont en général plus aérées ce qui laisse plus de possibilités pour les photos même si ça n’en reste pas moins très difficiles.

Une nouvelle fois les Porsche avaient la cote à l’Interclassics Maastricht avec un nombre impressionnant de 911 pré-73 mais aussi des Porsche à moteur avant qui étaient absentes il y a quelques années. Le Youngtimers prennent de plus en plus de place dans ce genre d’événements où à plus mon grand étonnement les Mercedes 190E commencent à plaire de plus en plus.

L’exposition Ferrari laissait rêveur avec presque l’ensemble des différents Ferrari 250 mises à part la mythique GTO. Il y avait donc, la 250 GT SWB, la 250 GT Boano, la 250 GT Tour de France mais aussi la 250 Lusso… Il y avait également une sublime Ferrari 500 Superfast Speziale issu de la collection Louwman ayant appartenu au Prince Bernard des Pays-Bas.

A mon sens, l’exposition Facel Vega était plus exceptionnelle que celle orchestrée par le club Ferrari. Les Facel Vega sont en effet bien plus rare. L’exposition regorgeait de rareté avec une Excellence 2 mais aussi une très rare version découvrable Facel6. Il y avait également des HK5000 mais aussi des Facelia. Cette exposition m’a permis de connaître un peu mieux cette marque à laquelle je ne m’étais jamais interessé.

En bref, cet Interclassics Maastricht, le grand frère du salon Bruxellois qu’on vous a fait découvrir ici, est un salon d’exception. Un salon à ne pas manquer qui fait toujours la part belle aux superbes autos.

Interclassics Maastricht 2017 : Qualité et Quantité au rendez-vous.

Sur le même thème

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Acheter Une Voiture Ancienne : attention aux restaurations « made in USA »

Qu’elles semblent belles certaines anciennes venues d’Amérique. Des véhicules rutilants à prix très concurrentiels. Une Ford Mustang GT de 1967 à 16.000...

Technik Museum Sinsheim : l’empire de la locomotion

En Allemagne au milieu de nulle part, coincé entre Mannheim et Stuttgart, s’étend sur 50 000 m², une collection de 3000 engins...

Matra MS650, Ferrari 512, ces protos qui ont couru le Tour de France

Cette année le Tour Auto faisait la part belle aux Porsche de compétition et surtout aux protos de Stuttgart qui ont couru...

La vente Osenat du 20 Octobre confirme la santé des enchères

Ce mardi c'est à Fontainebleau que le marteau s'abaissait. Osenat proposait une vente d'autos anciennes et d'automobilia avec un beau catalogue très...